Connectez-vous avec nous

Essai Cabriolet

Mercedes Classe C Cabriolet 2019 220d 4MATIC : update réussi

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Après sa sixième année de production, la Mercedes Classe C ne se repose pas sur ses lauriers, bien au contraire depuis son dernier restylage opéré en 2018, le modèle se met au diapason des dernières technologies du constructeur à l’étoile.

De même la firme de Stuttgart a également profité du restylage de la gamme Classe C pour mettre à jour sa palette de moteurs au grand complet et introduire un nouveau 4 cylindres diesel. Notre équipe rédactionnelle ne pouvait donc pas manquer de la passer au crible dans sa version cabriolet.

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, il nous paraît important de vous rappeler que nous sommes en présence de la première génération de Classe C Cabriolet de l’histoire. Et pour cause avant cette génération de Classe C (W205), la gamme Classe C n’a jamais connu de déclinaison découvrable.

DESIGN :

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Avec son capot allongé, son porte-à-faux courts et son centre de gravité visuellement décalé vers l’arrière, cette Mercedes Classe C Cabriolet arbore un style fort en dynamisme.

En témoignent les regards admiratifs des passants qui prouvent irrévocablement que Mercedes a réussi son coup, sa ligne exceptionnelle attise toujours l’admiration.

Sur le plan visuel, les évolutions cosmétiques relatives au facelift portent principalement sur la partie avant, avec un spoiler retravaillé et l’intégration de nouveaux blocs optiques.

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

C’est sur la console centrale, côté du pavé du tactile, que se trouve un élément indispensable en ces belles journées de printemps : un bouton en finition chromée argentée dont une simple pression permet d’ouvrir ou de fermer automatiquement la capote.

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

En terme de finition, la nouvelle gamme Mercedes Classe C a été on peut plus simplifiée, à l’exception des versions exclusives AMG, on distingue une finition Avantgarde Line qui mise sur un design classique et une finition AMG Line pour une sportivité affirmée.

Notre version d’essai disposait du Pack AMG Line qui comprend : le kit carrosserie AMG, ainsi que la jupe avant AMG qui dispose de nouvelles prises d’air intégrées au spoiler.

Les changements sont subtils mais très réussis. A noter que pack AMG line intègre également une jupe arrière AMG façon diffuseur avec insert noir et protection de bas de caisse latéraux AMG, une grille de calandre diamant, des jantes AMG de 18 pouces à 5 branches, le système d’échappement à deux sorties visibles intégrées au pare-chocs et pour finir les disques de frein avant perforés avec des étriers de frein signés « Mercedes-Benz ».

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Saluons également la double sortie d’échappement sur notre version 220d qui carbure pourtant au gazole tandis que notre version d’essai disposait du pack Sport Black.

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Vous l’aurez compris, question style, ce cabriolet ne déçoit pas avec ses lignes fluides mais néanmoins originale. Tandis que les nouveaux blocs optiques retravaillés lors du restylage et les épaulements d’ailes bien marquées confère à l’auto style et agressivité.

Manifestement, les designers de la marque à l’étoile ont réussi un vrai tour de force. Ils sont parvenus à lui donner l’apparence d’un coupé lorsque le toit est fermé, avec un arrière très élégant.

Le système d’ouverture et de fermeture de la capote en roulant : un vrai plus !

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Le décapotage, entièrement électrique, s’opère par simple impulsion sur la commande placée la console centrale.

En une vingtaine de secondes, le mécanisme vous délivre de tout, y compris des fastidieuses opérations de verrouillage de la capote sur la baie de pare-brise que vous imposent certains cabriolet.

Ce système fonctionne dans un temps très réduit, environ 22 secondes. Mais ce qui est surtout appréciable c’est que la cinématique de la capote fonctionne en roulant tant qu’on ne dépasse pas les 50 km/h, de quoi actionner sereinement le système d’ouverture & fermeture en milieu urbain, fort pratique !

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Ainsi dans les bouchons, pas complètement à l’arrêt et qu’il se met à pleuvoir, ou bien à un feu qui passe au vert quelques secondes trop tôt (le coup classique) vous pouvez actionner le système avec sérénité tout en redémarrant, c’est parfait.

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

VIE A BORD :

A bord de la Classe C, tout est luxe, qualité et minutie du détail. Les matériaux sont tout aussi soignés et les assemblages sont également à l’unisson : ajustages impeccables, noblesse des matériaux, précision de leur mise en scène.

Où que se porte votre regard, vous éprouverez du plaisir, comme la console centrale en finition frêne noir de notre modèle d’essai.

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

L’ergonomie ne suscite aucune critique grâce à des commandes accessibles et bien disposées. Le nouveau volant AMG Line offre une excellente prise en main et intègre désormais la quasi- intégralités des commandes.

La commande du régulateur de vitesse se trouve désormais placée sur la gauche du volant et non derrière le volant comme ce fut le cas sur la majorité des modèles de la marque.

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Ce nouveau volant gagne donc en ergonomie mais réclame un certain temps d’adaptation pour appréhender les différentes commandes. L’amplitude du volant et du siège s’ajustent au millimètre grâce à de multiples réglages électriques.

Il est donc facile de trouver une agréable position de conduite. La sellerie offre également un très bon maintien latéral tandis que l’avancement automatique de la ceinture de sécurité pour le conducteur et passager avant facilite grandement sa prise en main : délicate intention !

Autant dire que voyager à bord de la Classe C Cabriolet dans cette exécution AMG Line est un privilège. Surtout que l’habitabilité pour quatre personnes demeure très convenable pour ce segment automobile.

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Enfin d’un point de vue pratique, il convient de rappeler qu’un cabriolet n’est pas ce qu’il y a de plus pragmatique comme véhicule. Effectivement, la cinématique de la capote impose de grignoter inéluctablement sur une bonne partie du coffre.

Avec une contenance 360 litres, il conviendra donc d’optimiser au mieux son volume de bagages. Reste que la Classe C Cabriolet dispose de plusieurs dispositifs pour rendre le voyage plus agréable.

Tout d’abord, les sièges avant chauffants et ventilés sont accouplés à un chauffage « intelligent » qui adapte selon les conditions climatiques son intensité en fonction de la température souhaitée.

Même s’il n’est pas inédit chez Mercedes, le système Airscaf fait partie de la dotation de notre véhicule d’essai. Ce système propulse de l’air chaud au conducteur et au passager avant grâce à une ventilation placée à l’intérieur des appuie-têtes.

Une commande placée au niveau de la portière conducteur et passager permet de sélectionner plusieurs vitesses de ventilation. A l’utilisation, ce système s’avère très efficace et apporte un réel confort pour le conducteur et passager avant.

La capote insonorisée et entièrement automatique protège efficacement des bruits de marche et des bruits environnants et minimise ainsi le fond sonore dans l’habitacle. Les voyages s’effectuent dans un silence agréable même sur des trajets autoroutiers.

EQUIPEMENT :

En termes de sécurité active, la nouvelle Classe C Cabriolet franchit un cap supplémentaire avec l’intégration du pack Assistance à la conduite plus. Une nouvelle génération de caméras stéréo et de capteur de radar offre une assistance à la conduite de haut niveau.

En outre, cette technologie permet par exemple de maintenir une vitesse ou une distance et intervient également lors du freinage autonome et du maintien du trajectoire.

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Sur le principe, nous sommes généralement friands de ce type de technologies mais force est de reconnaître que le pack Trajectoire qui est censé nous protéger des conséquences pouvant survenir si l’on vient involontairement à quitter notre voie nous a parfois joué de mauvais tours.

Effectivement, à plusieurs reprises lors d’un changement de voie et en prenant soin d’actionner  la commande de clignotant, l’auto a fait preuve de réactions assez déroutantes en nous ballotant entre deux voies ce qui peut s’avérer très déstabilisant sur des voies rapides.

Notre version d’essai disposait de l’option projecteurs Multibeam à LED. Ce système d’éclairage remplace l’ancien système ILS. Grâce aux 84 LED à pilotage individuel, l’éclairage peut toujours être activé exactement là où il s’avère nécessaire.

Selon, le constructeur germanique, cette nouvelle technologie apporte une meilleure efficacité que le précédent système ILS. Ceci étant, les projecteurs ILS d’ancienne génération nous ont toujours donné pleine satisfaction lors de nos différents tests de roulage la nuit lors de nos derniers essais Mercedes.

Avec ce nouveau système Multibean à LED, sur une route dégagée et rectiligne, les feux de route Ultra Range intégrés peuvent augmenter la portée du cône de lumière jusqu’à la limite maximale de 650 mètres.

A CONDUIRE :

Pourtant juché sur des pneumatiques à taille basse et donc fort rigide, ce cabriolet préserve un confort de route très agréable. Même une très longue étape passera inaperçue sur votre organisme.

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Les suspensions assurent un amortissement en continu, toujours adapté en fonction de la vitesse et du revêtement, éradiquant les mouvements de caisse tant en roulis qu’en tangage.

Quant aux routes les plus sinueuses, elles permettent d’emblée de mesurer que châssis et rigidité de structure supportent une conduite dynamique.

La motricité ne souffre d’aucune critique même sur sol humide grâce à la transmission 4MATIC, véritable gage de sécurité quelles que soient les conditions météorologiques.

La direction transmet les instructions instantanément au conducteur et ce avec la plus grande précision.Quant au châssis, il résiste à des accélérations transversales substantielles.

Sur les routes sinueuses, le bilan est excellent, la direction est parfaitement centrée et agréablement consistante, ce qui contribue à mettre le conducteur rapidement à l’aise.

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Bref, le comportement routier de ce cabriolet mérite bien une salve d’applaudissements, d’autant que les suspensions filtrent efficacement les irrégularités des petits chocs isolés à basse et moyenne vitesse.

Le freinage est conforme à que l’on attend d’un cabriolet de cette catégorie. La progressivité de la pédale est satisfaisante et les distances d’arrêt sont sécurisantes.

MOTORISATION :

La nouvelle gamme Classe C Cabriolet s’articule autour de 3 motorisations diesel, une version 200d de 160 ch, une version intermédiaire 220d de 194 ch qui nous occupe ici et une version 300d forte de 245ch qui vient coiffer la gamme des motorisations diesel.

Avec l’arrivée de ces nouveaux moteurs, Mercedes a pour objectifs, de réduire au maximum la consommation et par conséquent les rejets de Co2 (normes WLTP obligent).

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Baptisé « 220d » ce nouveau moteur a fait son apparition sur la nouvelle gamme Classe C à l’été 2018 lors du facelift. Le cabriolet troque donc son vieillisant 2,1 litres contre le plus moderne 2 litres de la gamme Mercedes.

En outre, il s’agit d’un bloc diesel 4 cylindres de 1 950 cm3, qui développe une puissance de 194 Ch à 3 800 tr/min avec un couple de 400 Nm entre 1 600 à 2 800 tr/min.

A l’usage, ce moteur remplace avantageusement la précédente version de 170 ch voir notre dernier essai réalisé Cf. https://www.actu-automobile.com/2017/05/09/essai-mercedes-classe-c-cabriolet-220d-4matic-2017/

A l’usage on relèvera une puissance en nette hausse et surtout un silence de fonctionnement qui convient d’être souligné. Même à charge soutenue et en mode cabriolet, ce moteur a toujours fait preuve d’une très belle discrétion.

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Que ce soit en phase de charge comme en phases transitoires, le confort d’insonorisation demeure d’un excellent niveau.

Avec 194 ch et 400 Nm, on ne peut dire que ce cabriolet traînaille, bien au contraire le 0 à 100 km/h est réalisé en 7,8 secondes tandis que la vitesse de pointe est communiquée à 228 km/h. selon les données constructeur.

Remarquablement feutré, dépourvu de vibration et vigoureux dès les plus bas régimes, ce moteur est d’une utilisation très agréable. D’autant qu’une fois découverte, ce cabriolet procure évidement des sensations immédiates de vitesse plus présente et plus intenses qu’un coupé.

Dans les faits, l’auto n’a jamais été prise en défaut de puissance aussi bien lors de démarrages appuyés ou lors des dépassements. Il en reste qu’en ces temps chagrins où votre vitesse de circulation fait l’objet de contrôles multiples et tatillons, ce cabriolet parce qu’il incite de profiter du monde et de son temps, constitue une solution attirante.

BUDGET :

La gamme de prix de la Classe C Cabriolet débute à partir de 41 700 euros dans sa version essence C180 Avantgarde Line (156 ch). Proposée à partir de 58 600 euros dans sa version diesel de 194 ch, notre version d’essai  220d 4Matic  s’intercale naturellement entre la version 220d à transmission manuelle et la version 300d à transmission automatique forte de 245 ch.

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

La différence de prix entre la version 220d et la version à transmission automatique avec quatre roues motrices nécessite donc un surcoût de 2 500 euros.

A titre de comparaison, une BMW Série 4 Cabriolet 420d de 190ch en transmission automatique se monnaie à partir de 53 000 euros en finition Lounge.

Que dire aussi de la très exclusive liste d’options de la Classe C Cabriolet, sinon qu’elle permet un résultat très réussi. Mais gare à la note ! A titre d’information, notre version d’essai sera vôtre pour 72 050 euros (options comprises).

A finition égale elle réclame un effort financier de 7 800 euros par rapport à la Classe C Coupé. Une différence de prix pour le moins conséquente pour les amateurs de conduite à ciel ouvert, pour qui le plaisir de rouler cheveux au vent n’a pas de prix ou presque…

Cependant et pour rester sur une note mercantile : l’investissement dans une voiture découvrable, plus élevé au départ que le prix d’un coupé s’avère statistiquement mieux assuré contre les ravages du temps.

Car plus rare, plus exclusive à l’usage, cette version cabriolet devrait tenir toutes ses promesses dans la durée tout en procurant dans l’immédiat des moments de grand plaisir.

Avec une moyenne normalisée annoncée par le constructeur à 5,2 L/100 km et un rejet de CO2 situé à 138 g/km, cette Classe C Cabriolet 220d 4MATIC fait figure de très bon élève dans la catégorie.

En adoptant une conduite éco-responsable, nous avons réalisé une consommation moyenne de 5.0 L/100 km sur un parcours autoroutier, ce qui peut être considéré comme très raisonnable.

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Au final, notre consommation moyenne durant cet essai s’est soldée à 5,6 L/100 km soit une consommation moindre que lors notre précédent de notre essai en version de 170 ch (6,1 L/100 km).

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Mercedes Classe C Cabriolet 220d 4MATIC (facelift)

Enfin, le réservoir d’une contenance de 66 litres offre à ce cabriolet un rayon d’action très confortable pour partir en voyage avec une autonomie indiquée à plus de 1 000 km par notre ordinateur de bord.


LIRE LA CONCLUSION ESSAI MERCEDES CLASSE C COUPE

Conclusion essai Mercedes Classe C Cabriolet

Conclusion essai Mercedes Classe C Cabriolet

Publicité

Facebook

Publicité

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

ACTUS

Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois

Les 10 SUV les moins chers en LOA ou LLD

ACTUS

Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons

Test Michelin CrossClimate+ : le pneu toutes saisons

ACTUS

BMW X1 restylé BMW X1 restylé

BMW X1 restylé : les photos !

ACTUS

Publicité
Connection