Connectez-vous avec nous

Essai Peugeot

Essai nouvelle Peugeot 208 GT Line : la voiture de l’année

Nouvelle Peugeot 208 GT Line

Après notre premier essai de la nouvelle Peugeot 208 consacré aux versions Puretech 75 et électrique e-GT, nous vous proposons de découvrir la voiture de l’année 2020 dans sa version haut de gamme GT Line. Et pour ceux qui hésiteraient sur la motorisation, nous avons pu tester pour vous à la fois l’unique offre diesel de 100 ch et le moteur essence le plus puissant, le Puretech 130 avec sa boîte automatique EAT8.

Design : une 208 GT Line très aguicheuse

A l’instar de la finition GT, la 208 GT Line reçoit la plus belle présentation disponible sur la nouvelle sochalienne. Ses petits plus feront sans doute craquer nombre d’acheteurs, qui auront du mal à se contenter d’une version Allure au look plus sage. Projecteurs full Led, calandre noir laqué avec inserts chromés, élargisseurs d’ailes, bequet arrière noir laqué…L’ensemble ne manque pas de cachet !

Pour ceux qui n’auraient pas suivi, la carrosserie 3 portes a été abandonnée sur la 208 II. Ce sera donc une carrosserie 5 portes, sinon rien. Plus longue de 8 cm que la précédente génération, la nouvelle venue se place ainsi davantage sur le gabarit d’une Clio 5. En revanche avec 1,430, elle est 3 mm plus basse que la précédente.

Nouvelle Peugeot 208

Cette finition GT Line a donc tout pour vous inciter à casser votre PEL, afin de vous démarquer d’une banale 208 de société. On retrouve d’ailleurs en partie l’ADN de cette 208 dans le nouveau 2008, qui pourrait lui voler de nombreux acheteurs avec son format de SUV.

A conduire : essence vs diesel, l’éternel combat

Le moteur BlueHDI 100 BVM6 s’adresse avant tout aux professionnels, puisque 90 % des particuliers devraient préférer un moteur essence. Il s’agit d’une offre de puissance unique, et qui ne devrait pas être dupliquée. L’ancienne 208 pouvait s’offrir les services à son lancement d’un 1.6 e-HDI de 115 ch, qui lui permettait de réaliser des performances plus enthousiasmantes au volant.

De son côté la nouvelle 208 BlueHDI 100 est plus raisonnable, mais le couple du bloc diesel la rend agréable avec de bonnes relances.

Malgré tout le niveau de performances est satisfaisant, et conviendra à un usage routier et autoroutier.

Peugeot propose son 3 cylindres Puretech 1.2 de 130 ch exclusivement en boîte automatique EAT8 ( à 8 rapports donc ). Sur une 308, l’ensemble était déjà très convaincant. C’est également le cas ici comme nous allons le voir, de quoi inciter la clientèle à privilégier ce moteur Puretech au diesel.

Le moteur Puretech 130 sur la Peugeot 208 II

Plutôt légère, la 208 s’accorde parfaitement avec ce Puretech 130. La boite automatique à 8 rapports se pilote éventuellement avec les palettes au volant, et permet encore de renforcer le niveau d’agrément. L’ensemble est donc très plaisant avec un comportement routier digne d’une petite Peugeot. Avec un train avant incisif et un amortissement bien calibré, la nouvelle lionne conjugue parfaitement confort et efficacité. Au vu du prix de cette version, on n’en attendait pas moins !

Cette 208 II bénéficie d’une nouvelle plate-forme CMP, adaptée pour de nouveaux modèles à la fois thermiques ou Full Electric.

La sécurité progresse largement sur cette nouvelle 208. En dehors de l’appel d’urgence par exemple présent sur toutes les versions, les finitions hautes peuvent s’offrir le système ADAS. Celui-ci combine toutes les fonctions qui permettent de se rapprocher d’une conduite autonome. Le régulateur adaptatif dispose de la fonction stop & Go : une fonction réservée à la boite automatique. Avec une boite manuelle, le régulateur adaptatif va bien ralentir tout seul la voiture quand nécessaire, mais il ne pourra pas rétrograder et donc arrêter et redémarrer la voiture, c’est logique. Détection des panneaux de signalisation, avertisseur d’angles morts, aide au maintien dans la voie, rien ne manque. La 208 peut aussi se garer toute seule, ce qui était également possible sur la précédente.

Précisons tout de même que la nouvelle 208 n’est pas parvenue à décrocher les 5 étoiles aux crash test EuroNCAP et a du se contenter d’une note de 4 étoiles à cause d’une protection insuffisante pour les piétons et deux roues.

Essai de la nouvelle Peugeot 208

Avec sa boite automatique à 8 rapports et ses équipements high tech pour autonomiser la conduite, la 208 II évolue donc en profondeur et change radicalement sa façon de la conduire.

A vivre : une 208 très connectée

Revue intégralement, la nouvelle 208 change d’habitacle tout en conservant le fameux i-cockpit avec instrumentation tête haute et un petit volant positionné bas. La nouveauté est l’arrivée d’une dalle numérique grand format, avec effet 3D, qui permet au conducteur d’afficher par exemple la navigation directement sous ses yeux.

Les occupants d’une 208 GT Line pourront profiter de leurs appareils avec 2 prises USB à l’arrière, et 2 à l’avant dont une prise micro USB. Les smartphones bénéficient d’un compartiment fermé, avec recharge par induction. On peut aussi placer deux smartphones debout l’un à côté de l’autre en bas de la console centrale. Cette fois-ci les téléphones n’ont pas été oubliés !

Planche de bord de la 208 GT Line 2020

Cette version d’essai bénéficie d’une sellerie full cuir facturée 1600 euros, mais les acheteurs peuvent aussi préférer la sellerie tri-matière livrée sans supplément. Avec l’option cuir nappa, le siège conducteur avait même droit aux réglages électriques, ainsi qu’à une fonction massage.

Peugeot a aussi opté pour le rétroviseur intérieur sans bordures, et pour un grand écran horizontal orienté vers le conducteur. Cet écran est utilisé pour toutes les fonctions de navigation, musique, réglages de la voiture, mais également pour la climatisation automatique bi-zone. C’est une tendance généralisée de réduire le nombre de touches traditionnelles sur la planche de bord, même si ce n’est pas toujours le plus pratique.

Les sièges avant de la 208 GT Line avec option cuir nappa à 1600 euros

Avec 265 litres, le volume de coffre de la nouvelle 208 ne lui permet pas d’offrir une polyvalence digne d’une compacte. Une Volkswagen Polo fait mieux, avec pas moins de 350 litres.

Budget : des prix qui grimpent encore et toujours

Plus chère de plus de 1000 euros en version de base, la nouvelle 208 est affichée à des prix dignes d’une compacte dans la version GT Line. Une inflation qui correspond à la politique menée par PSA d’augmenter les marges sur ses modèles. Pour une Peugeot 208 neuve, il faut désormais compter sur un tarif catalogue de 15500 euros hors négociation pour une version Like avec le moteur Puretech de 75 ch.

Faut-il encore envisager l’achat d’une 208 diesel en 2019 ? Peugeot précise que 90% des particuliers s’orientent vers les moteurs essence dans cette catégorie.

Avec la finition GT Line, la Peugeot 208 Puretech 130 EAT8 est facturée 26300 euros. De son côté le moteur BlueHDI 100 est affiché à 24000 euros, soit 2300 euros de moins. Mais non seulement il est nettement moins puissant, mais il se contente surtout d’une commande de boîte manuelle. On pourrait rapprocher en prix la version Puretech 100 à boîte automatique, affichée à 24400 euros. Mais la différence de couple et d’agrément plaident largement en la faveur du bloc Puretech 130.

En tant que particulier, commander une 208 BlueHDI nécessite une vraie réflexion, à la fois sur la rentabilité mais aussi sur la revente future. Car dans quelques années, la demande en diesel sur les petites voitures ne risque pas d’augmenter, au vu des restrictions de circulation des voitures diesel prévues dans les grandes villes.

Pour les sociétés, le mix essence / diesel est actuellement de 50 / 50. Pour l’instant…

LIRE LA CONCLUSION DE L’ESSAI DE LA NOUVELLE PEUGEOT 208 GT LINE

Publicité

Facebook

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

ACTUS

Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois

Les 10 SUV les moins chers en LOA ou LLD

ACTUS

Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons

Test Michelin CrossClimate+ : le pneu toutes saisons

ACTUS

Quels sites utiliser pour acheter une voiture en Allemagne ?

ACTUS

Publicité
Connection