Connectez-vous avec nous

ESSAIS

Essai Suzuki S-Cross 2022 : évolution en douceur

Essai Suzuki S-Cross 2022
Essai Suzuki S-Cross 2022

Nouvelle génération pour le Suzuki S-Cross, qui monte en gamme avec plus d’équipements et une motorisation hybride dans l’air du temps. Ce SUV compact reste fidèle à la philosophie de la marque, le voici à l’essai avec la motorisation hybride SHVS en deux roues motrices, et la finition supérieure Style.

Style : un S-Cross revisité

Long de 4,30 m, le nouveau S-Cross se situe en concurrence frontale avec les Peugeot 2008 et Renault Captur, qui dominent le segment en France. Vu de face, le S-Cross 2022 arbore une calandre plus moderne que le modèle sortant, habillée d’une grille noir laquée et agrémentée d’une double barre chromée.

De profil, le look de SUV est assumé avec des passages de roues carrés et de fines barres de toit. A l’arrière, les blocs optiques à LED sont imposants, avec une forme et une teinte gris fumé qui font immanquablement penser à d’autres modèles japonais. Dans l’ensemble, le nouveau S-Cross est très actuel mais se fond aussi parfaitement dans la circulation. Ce ne sera pas la voiture que l’on achète pour attirer les regards !

Vue arrière sur le nouveau Suzuki S-Cross
Vue arrière sur le nouveau Suzuki S-Cross

Cette version Style dispose en série de jantes alliage 17″ diamantées, et arbore une teinte bleu nuit dont la teinte ressort particulièrement en plein soleil.

Vous remarquerez aussi la présence du badge SX4 au-dessus de S-Cross sur le hayon arrière : il s’agit du nom du modèle sur d’autres marchés.

Les nouveaux feux arrière du S-Cross 2022
Les nouveaux feux arrière du S-Cross 2022

La vie à bord du nouveau Suzuki S-Cross

L’ambiance intérieure a beaucoup évolué depuis la précédente génération ( voir notre essai du Suzuki S-Cross 2014 ) Avec un dessin entièrement revu, la nouvelle planche de bord du S-Cross est agréable à l’oeil et toujours bien pensée pour l’ergonomie. L’écran central présente des dimensions généreuses, et se pilote entièrement de manière tactile. Système de navigation, radio numérique DAB, Apple Car Play et Android Auto, streaming bluetooth, rien ne manque.

Devant le conducteur, pas d’écran pour la partie instrumentation, qui reste fidèle à des compteurs traditionnels. Il ne faudra pas non plus attendre d’effet particulier pour l’éclairage intérieur, qui se dispense de LED.

La planche de bord du nouveau S-Cross évolue au niveau du style avec un vaste écran positionné en hauteur
La planche de bord du nouveau S-Cross évolue au niveau du style avec un vaste écran positionné en hauteur

En revanche l’équipement complet passe dans l’habitacle par des sièges confortables avec une agréable sellerie semi-cuir, des sièges avant chauffants, ainsi qu’un vaste toit ouvrant panoramique. Des éléments déjà présents sur la génération sortante en haut de gamme, qui disposait d’une sellerie cuir de série…

Pour les commandes de climatisation, on retrouve des touches et des commandes rotatives classiques. Dans l’ensemble, les concepteurs jouent la continuité pour un grand nombre d’éléments. Même la commande de frein à main est un classique levier.

Globalement la qualité de finition évolue dans le bon sens, avec par exemple un habillage façon cuir face au passager. Les plastiques rigides très fréquents sur les Suzuki ( et plus généralement les voitures japonaises ) se retrouvent sur les contre-portes, ou encore la partie basse de la planche de bord.

L'espace à l'arrière est au rendez-vous, ainsi que la luminosité avec un toit ouvrant panoramique livré en série
L’espace à l’arrière est au rendez-vous, ainsi que la luminosité avec un toit ouvrant panoramique livré en série

Les passagers ne se plaindront pas du niveau de confort, avec des réglages de suspension bien calibrés. L’espace arrière est convaincant, avec toutefois une place centrale moins confortable du fait du dossier qui se transforme en accoudoir central. Mais le bel espace aux jambes devrait convaincre les deux passagers arrière qui utiliseront les places latérales ! On pourra aussi noter la présence de bacs de portes taillés pour accueillir une vraie bouteille, et ce à toutes les places, avant et arrière.

Sous le hayon, la capacité du coffre reste fixée à 430 litres. Une valeur visiblement déjà convaincante pour la clientèle du modèle sortant, et qui permettra déjà une utilisation familiale.

Le coffre est similaire au modèle sortant, tant par sa forme que sa contenance de 430 L
Le coffre est similaire au modèle sortant, tant par sa forme que sa contenance de 430 L

A conduire : hybridation et aides à la conduite

Les acheteurs n’auront pas vraiment le choix au niveau des moteurs du S-Cross, puisque le 1.4 Boosterjet hybrid est imposé sur toutes les versions. Mais le choix est au rendez-vous pour la boite de vitesses manuelle ou automatique, ainsi que pour la configurateur deux ou quatre roues motrices. Un choix particulièrement rare dans cette catégorie.

Et très vite l’offre va évoluer avec une gamme étoffée : au second semestre 2022, Suzuki va ajouter au catalogue la nouvelle motorisation 1.5 Dulajet Hybrid auto-rechargeable. Celle-ci permettra de rouler en hybride ou en tout électrique. La puissance sera raisonnable, avec 115 ch en puissance cumulée.

Sur notre modèle d’essai, le moteur 1.4 Boosterjet Hybrid développe une puissance de 129 ch, la même configuration que sous le capot du Vitara ( lire notre essai du Suzuki Vitara Hybrid ). Ce moteur s’est révélé très agréable en ville, sur route et sur autoroute. Il pourra se montrer un peu moins véloce en montagne, lorsque la voiture est chargée. L’hybridation légère 48V SHVS permet réellement de réduire la consommation, qui s’est établie à 5,8 L lors de notre essai sur différents parcours et environ 800 km. Un résultat très convaincant, proche de la consommation d’un SUV diesel. Voilà qui ne fera pas regretter l’ancienne motorisation diesel de 120 ch.

Le nouveau S-Cross Hybrid fait preuve de légèreté pour la consommation : on ne peut qu'apprécier au vu des prix du carburant en 2022 !
Le nouveau S-Cross Hybrid fait preuve de légèreté pour la consommation : on ne peut qu’apprécier au vu des prix du carburant en 2022 !

L’hybridation légère ne fait pas tout : le S-Cross parvient aussi à limiter son poids, ce qui favorise à la fois le dynamisme et la consommation. Ce système SHVS apporte jusqu’à 10 kW et 53 Nm, avec son alterno-démarreur. Ce qui reste insuffisant pour se déplacer en tout électrique, surtout avec une batterie de très petite taille.

Du fait d’une insonorisation plutôt légère, le petit bloc 1.4 se fait gentiment entendre mais fait preuve d’une sonorité agréable. En revanche les bruits d’air sont moins plaisants sur autoroute.

Suzuki a cette fois-ci intégré de nombreuses aides à la conduite. Régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop & Go, alerte de vigilance du conducteur, détection des véhicules dans les angles morts, système de détection de trafic arrière, système de reconnaissance de panneaux de signalisation, alerte de franchissement de ligne et aide à la correction de trajectoire, le dispositif est complet !

Pour les manoeuvres, le nouveau S-Cross ne se contente pas d’une simple caméra de recul avec l’arrivée d’un système à 360°. Celui-ci affiche les environs avec une rotation complète pour éviter que le conducteur ne se fasse piéger avec un obstacle tel qu’un plot ou une petite barrière, bien vu.

Budget : les prix du Suzuki S-Cross 2022

Avec des tarifs qui débutent tout juste à 27590 euros, le nouveau Suzuki S-Cross est tout juste placé 3400 euros au-dessus du Vitara. Le grand SUV Suzuki est nettement plus loin : l’Across est facturé 54190 euros.

A 27590 euros et en boîte manuelle deux roues motrices, vous aurez droit à la finition Avantage. Le niveau d’équipement comprend déjà un certain nombre d’éléments : jantes alliage 17″, régulateur de vitesse adaptatif, caméra de recul, lecture de panneaux de signalisation, aide à la correction de la trajectoire, feux arrière à LED, alarme périmétrique, écran couleurs 7″….Soit déjà un bel équipement de série pour ce premier niveau de finition.

A partir de 28790 euros, la finition Privilège ajoute le détecteur d’angles morts, les radars de stationnement avant et arrière, la climatisation automatique bizone, l’ouverture et le démarrage sans clé, les barres de toit en aluminium anodisé, les vitres arrière surteintées, le volant cuir, et les sièges avant chauffants. Au vu de l’écart de prix limité, les 1200 euros supplémentaires sont largement justifiés. Dans de nombreuses marques, deux options citées feraient déjà basculer le prix d’une telle somme.

Et enfin à 31190 euros, la finition Style présentée dans cet essai est complète comme vous avez pu le voir avec la sellerie cuir tissu, le toit ouvrant panoramique, les caméras avec vue 360° pour les manoeuvres, les jantes alliage polies 17″, l’écran central 9″ avec système de navigation, et un haut-parleur additionnel.

Le système de caméras à 360° sont une première, et de série comme toujours
Le système de caméras à 360° sont une première, et de série comme toujours pour Suzuki, peu porté sur les options.

Les tarifs culminent à 34190 euros pour un S-Cross Allgrip boite automatique Style. Et les options ne feront pas trop grimper la note, puisque seule la peinture métallisée est proposée à 590 euros.

Si on compare ce modèle d’essai facturé 31190 euros à un Volkswagen T-Roc, il faut compter sur un budget de 33865 euros pour disposer d’une finition Style avec un équipement proche, en ayant coché l’option toit ouvrant panoramique. Si le tarif est supérieur d’environ 2700 euros avec certains équipements en moins, la puissance est plus élevée avec 150 ch.

Pour comparer avec un Renault Captur, il faut sélectionner la finition Evolution qui comprend des jantes 17″, une peinture monoton, et un certain nombre d’aides à la conduite. En ajoutant quelques options, le prix passe à 29850 euros. Mais à ce tarif, vous aurez accès à la motorisation hybride de 145 ch qui comprend la boîte automatique.

Si les prix ont augmenté par rapport à l’ancienne génération, Suzuki sait aussi proposer des remises qui permettent de replacer les prix à un niveau plus attractif.

Facebook

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

Conseils & Services

Quels sites utiliser pour acheter une voiture en Allemagne ?

Acheter une voiture d'occasion

Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois

Les 10 SUV les moins chers en LOA ou LLD

Conseils & Services

Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons

Test Michelin CrossClimate+ : le pneu toutes saisons

Conseils & Services

Connection