Suppression du FAP par les garagistes : attention à la loi !

Suppression du FAP par les garagistes : attention à la loi !
Suppression du FAP par les garagistes : attention à la loi !

Pièce indispensable pour la gestion des gaz d’échappement dans les voitures diesel, le filtre à particules ou FAP, ne dispose généralement pas de la même durée de vie que celle de la voiture qu’il équipe. Et comme son coût de remplacement est élevé, certains garagistes proposent alors une alternative aux automobilistes : sa suppression. Le FAP a pourtant un rôle majeur : il permet de réduire les émissions de particules de suie dans l’atmosphère. Les particules de suie peuvent être nocives pour la santé humaine et contribuent également au smog et aux problèmes de qualité de l’air dans les zones urbaines.

Le vieillissement du parc automobile en France entraine logiquement une prolifération de voitures diesel kilométrées et âgées dont le FAP ne fonctionne plus correctement.

Le défapage est interdit par la loi depuis 2011

Le défapage, qui consiste à retirer ou à désactiver le filtre à particules d’un véhicule est illégal dans la plupart des pays du monde, y compris en France, car il enfreint les normes de pollution et peut nuire à la santé publique et à l’environnement.

En France, la loi interdit le défapage depuis 2011. Toute modification du système de contrôle des émissions d’un véhicule est illégale, conformément à l’article R. 318-3 du code de la route. Les conducteurs qui retirent ou désactivent le filtre à particules peuvent être sanctionnés par une amende pouvant aller jusqu’à 7 500 euros, ainsi que par la suspension ou la confiscation du véhicule.

Par ailleurs, la suppression du FAP va poser d’autres problèmes, comme une hausse de la consommation. Généralement les garagistes qui proposent un défapage incluent donc une reprogrammation.

Comment fonctionne le FAP ?

Le filtre à particules fonctionne en piégeant les particules de suie à l’intérieur d’une structure poreuse en céramique ou en métal. Les particules sont capturées à l’entrée du filtre, puis emprisonnées dans les minuscules canaux à l’intérieur du filtre. Les gaz d’échappement peuvent alors passer à travers la structure poreuse, mais les particules restent prisonnières.

Le filtre à particules doit être nettoyé régulièrement pour éviter l’accumulation de particules de suie, qui finiraient par obstruer le filtre et affecter les performances du moteur. Deux méthodes sont généralement utilisées pour nettoyer les filtres à particules : la régénération passive et la régénération active.

La régénération passive se produit lorsque les gaz d’échappement sont suffisamment chauds pour brûler les particules de suie accumulées dans le filtre à particules. La régénération passive est souvent suffisante pour les moteurs qui effectuent régulièrement des trajets longs à haute température, mais elle peut ne pas être suffisante pour les moteurs utilisés principalement pour des trajets courts à basse température.

Rappelons au passage que les voitures diesel n’apprécient pas d’être utilisées presque exclusivement sur de courts trajets. En France, des millions de diesel ont pourtant été vendus à des petits rouleurs en raison du prix à la pompe et aussi de la revente facile. Une tendance qui s’inverse désormais, avec des diesel moins prisés et bientôt interdits dans les ZFE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *