Peugeot réduit la gamme de moteurs de l’actuel 3008

Peugeot 3008 2023
Le Peugeot 3008 II sera bientôt retiré du catalogue

Pour la toute fin de carrière de son 3008 de seconde génération, Peugeot réduit encore la gamme : désormais les versions hybrides rechargeables sont écartées. Seules les motorisations thermiques subsistent en essence, diesel et hybride.

Une gamme réduite pour les dernières semaines

Si les acheteurs de l’actuel Peugeot 3008 ont encore le choix entre trois niveaux de finition ( Active Pack, Allure Pack et GT ), ils ne peuvent plus choisir les versions hybrides rechargeables en 180 et 225 ch. Désormais ce sont trois moteurs qui restent au catalogue : Puretech 130 BVM6, BlueHDI 130 EAT8 et Hybrid 136 e-DCS6.

Il était en effet question de voir disparaitre la version Hybrid4 de 300 ch ainsi que la version hybride rechargeable de 225 ch, mais la version PHEV 180 ch n’avait pas été citée dans cette fin annoncée.

Cette baisse de régime est logique : la baisse de cadence de production d’un modèle s’accompagne toujours en fin de vie d’une gamme plus réduite. Nous arrivons au moment où le nouveau Peugeot 3008 III sera bientôt commercialisé : des caravanes ont déjà montré le modèle dans un certain nombre de concessions françaises.

Ceux qui veulent s’offrir l’actuel 3008 peuvent donc toujours le faire, mais il ne faudra sans doute pas tarder. Les prix débutent à 35320 euros pour un 3008 Active Pack Puretech 130 BVM, et grimpent à 44970 euros pour une version GT BlueHDI 130 EAT8. Ceux qui veulent un 3008 diesel tiennent là leur dernière chance, puisque la nouvelle génération sera exclusivement hybride et électrique.

Faut-il encore l’acheter ?

En essence Puretech 130 BVM, nous ne le conseillerons pas : ce moteur a rencontré des problèmes de fiabilité qui doivent être réglées avec la nouvelle motorisation Hybrid 136. La courroie de distribution qui posait problème a ainsi été remplacée par une chaine !

En diesel, l’achat peut s’envisager pour les gros rouleur qui effectuent beaucoup d’autoroute. Sur ce type de trajets, le 3008 hybride ne pourra pas consommer aussi peu…

Concernant l’achat de la nouvelle motorisation hybrid 136, la question est simple : ne vaut-il mieux pas dans ce cas acheter le nouveau 3008 avec le même moteur ? Certes, le prix d’achat sera supérieur, mais la décote sera plus réduite et la revente facilitée. Car dans un an ou deux, les acheteurs en occasion récente ne se bousculeront sans doute pas pour un 3008 II.

Notre conseil : pensez à moyen terme, en prenant en compte la durée de détention du véhicule et sa future revente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *