Essai Peugeot RCZ THP 156 BVM6 et BVA6

Peugeot RCZ THP

Peugeot RCZ THP

ESSAI PEUGEOT RCZ THP 156 (BVM6) & RCZ THP 156 (BVA6)

 

 

Sensations à la carte

Bien plus qu’un concept-car qui devient réalité, la Peugeot RCZ devient réalité et marque une nouvelle étape dans la lignée des «véhicules plaisir » de la marque sochalienne.

Comme en témoigne le nouveau logo du Lion arboré par la RCZ.

C’est avec la motorisation d’entrée de gamme, le 1,6 THP 156 que nous la retrouvons lors de cet essai sous les deux modes de transmissions proposées (manuel et automatique). C’est l’occasion de vérifier quel type de transmission s’accorde le mieux aux muscles saillants de cette RCZ.

DESIGN :

La Peugeot RCZ s’inscrit esthétiquement dans la lignée des petits coupés râblés et sportifs.

IMG_8422

Ce coupé 2 + 2 places de 4,29 m de long se distingue par sa ligne acérée et dynamique.

Sur certains angles, l’auto n’est pas sans rappeler une ressemblance avec une certaine Audi TT.

ESSAI-RCZ-THP156-08

La face avant reprise de la 308 berline confère une certaine agressivité à la Peugeot RCZ, même si certains lui reprocheront un manque d’originalité.

Visuellement le pare-brise, le toit noir et la lunette arrière surteintée assurent une continuité subtilement délimitée par les deux arches en aluminium.

Enfin, le double bossage du pavillon et de la lunette arrière constitue également une signature visuelle au modèle.

ESSAI-RCZ-THP156-04

Avec un stylé athlétique, élégant et aérodynamique, la Peugeot RCZ s’affirme donc comme le modèle français le plus désirable du moment.

 

VIE A BORD :

La Peugeot RCZ ça commence par une atmosphère à part.

Dans l’habitable de la RCZ, on peut souligner l’effort consenti de la part du constructeur sochalien avec une finition léchée et une très élégante montre analogique.

Bien que reprise de la berline, la planche de bord subit un traitement différent.

ESSAI-RCZ-THP156-02

Notre version d’essai disposait d’un revêtement plutôt réussi qui donne l’apparence du cuir.

La RCZ peut également compter sur quelques artifices sportifs comme : le pédalier, le repose-pied ou les seuils de porte aluminium.

Cette Peugeot RCZ réussit la prouesse de progresser encore en matière de finition avec des matériaux densément moussés et des ajustements précis. Le niveau de qualité perçue est donc d’un bon niveau.

L’accès à bord :

Il suffit de s’installer à bord pour le remarquer : la gare au toit oblige les personne mesurant plus de 1,75m à courber l’échine. Les deux places arrière sont pour ainsi dire inutilisables.

ESSAI-RCZ-THP156-09

L’ergonomie n’en reste pas moins exemplaire : les commandes sont disposées de manière logique et tombent tout naturellement sous la main.

Les sièges sport avant invitent au voyage et procurent un excellent maintien.

L’équipement d’origine comprend : l’aide au stationnement arrière, la climatisation automatique bizone, jantes alliage 18 pouces, limiteur et régulateur de vitesse, rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrants rabattables électriquement.

Bonnet rouge sur la politique d’options :

Effectivement d’origine la Peugeot RCZ ne dispose pas de l’allumage automatique des feux ou bien des essuie-vitre à déclenchement automatique.

Par conséquent, il vous faudra débourser l’option « Pack Confort » pour disposer de ces équipements presque « élémentaires » sur des autos de ce rang.

Le Pack Sport :

Cette option facturée 350 euros apporte un supplément d’âme au modèle, avec : le système sound système, un levier de vitesse court et un volant sport petit diamètre.

Essai-RCZ-THP156-BVA6-02

Ce petit volant en mains donne envie d’aller limer le bitume tant sa prise en main est très agréable.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

ESSAI PEUGEOT RCZ THP 156 BVM6 / RCZ THP 156 BVA6 : à conduire, budget

ESSAI PEUGEOT RCZ THP 156 BVM6 / RCZ THP 156 BVA6 : bilan, galerie photos, caractéristiques