Essai Mercedes Classe C restylée 220 CDI & 250 CDI

Mercedes Classe C

Mercedes Classe C

Best-seller de Mercedes, la Classe C arrive à mi-carrière. Pour le facelift de la Classe C, Mercedes a souhaité améliorer de nombreux points : qualité perçue, efficience, allure générale, équipements de sécurité et de confort subissent des évolutions appréciables.

Voici un premier essai de la nouvelle Mercedes Classe C 220 CDI break Avantgarde et de la Classe C 250 CDI berline Elegance.

Mercedes Classe C

Mercedes Classe C

Extérieurement, c’est la face avant de la Classe C qui évolue le plus avec de nouvelles optiques, de nouveaux boucliers et un capot en aluminium redessiné. La calandre accueille l’étoile Mercedes dans les finitions Avantgarde et Business. En finition Elegance, l’étoile trône au bout du capot comme sur les modèles d’antan : cette finition séduira davantage les clients fidèles de Mercedes que la clientèle de conquête.

Notre Classe C break d’essai Avantgarde est dotée du pack Sport AMG, contrairement à la Classe C berline photographiée en version Elegance. Mercedes propose de cette manière deux looks radicalement différents ! Une Classe C Avantgarde avec Pack Sport AMG est chaussée de pneumatiques taille basse 17″ montés sur des jantes AMG. Le bouclier avant est plus dynamique avec une prise d’air centrale de grande taille. Avec l’option ILS ( Intelligent Light System ), les feux de jour à LED remplacent les phares anti-brouillard. ( de série sur les Classe C Avantgarde Executive ). Le pack Sport AMG comprend également une jupe arrière spécifique, des disques de frein perforés à l’avant, et un train de roulement sport abaissé de 15 mm.

A l’arrière les feux de la Classe C restylée conservent leur forme d’origine mais intègrent désormais un éclairage à LED.

Autre détail pour la partie arrière : la plaque minéralogique arrière est surmontée d’une barre chromée, et éclairée la nuit par des LED.

Mercedes Classe C

Mercedes Classe C

Si la Classe C reprend les motorisations déjà présentes en 2010, elle réalise néanmoins de nombreux progrès en termes d’efficience.

29 versions de Classe C sur 30 sont dotées de la fonction Stop / Start Eco !

Lors de notre essai de la version C220 CDI break, malgré la boîte de vitesses automatique nous avons vu descendre la consommation à 5,0 L. Un chiffre convaincant sur un break familial de 170 ch !

Le 2.2 diesel est le même bloc qui propulse les 220 CDI et 250 CDI. En version 220 CDI, ce 4 cylindres développe 170 ch et 400 Nm. En version 250 CDI la puissance grimpe à 204 ch et le couple à 500 Nm grâce à l’adjonction d’un second turbo.

La Classe C 220 CDI atteint 231 km/h en pointe et réalise le 0 à 100 km/h en 8,4 s, contre 240 km/h et 7,1 s pour la Classe C 250 CDI. Si l’écart entre les deux motorisations existe bien au niveau des chiffres, l’agrément et les performances de la version 220 CDI de 170 ch sont déjà largement suffisants en utilisation quotidienne.

Dans les deux cas, ce moteur est très agréable. Bien insonorisé, sa sonorité n’offre pas la noblesse d’un V6 CDI et ne laisse pas de doute sur le fait d’être en présence d’une mécanique diesel.

Mercedes Classe C

Mercedes Classe C

Sur nos véhicules d’essai, les deux moteurs étaient associés à la boîte de vitesse automatique 7G-Tronic Plus. Celle-ci se distingue par une rapidité et un passage des rapports en souplesse.

Il est possible de monter ou descendre les rapports en mode séquentiel avec le levier de vitesses. Si vous avez opté pour l’option pack AMG, vous aurez même droit à des palettes derrière le volant.

Propulsion classique, la Mercedes Classe C se conduit très facilement. En conduite très dynamique dans des routes de montagne, les pneumatiques 16″ à faible résistance au roulement de la version Elegance avouent leurs limites en laissant échapper des vibrations. Ce phénomène est totalement absent sur une Classe C Avantgarde avec pack Sport AMG.

Pour les aides à la conduite, Mercedes propose de nombreux équipements : régulateur de vitesse adaptatif Distronic Plus, détection de somnolence Attention Assist, avertisseur d’angle mort actif, rappel de limitation de vitesse, avertisseur de franchissement de ligne, parktronic avec stationnement guidé, freins Pre-Safe et assistants de feux de route. Ouf ! Plusieurs d’entre eux sont regroupés dans le pack d’assistance à la conduite Plus à 2700 euros proposé sur les finitions Avantgarde et Elegance.

Si vous craignez de ne plus être maître à bord, rassurez-vous il est toujours possible d’avoir un accrochage ou d’être flashé par un radar ! Ces équipements de sécurité sont des garde-fous jusqu’à un certain point…

Mercedes Classe C

Mercedes Classe C

Lors de notre essai nous avons pu tester la Classe C dans ses finitions Elegance et Avantgarde.

A l’intérieur, la Classe C facelift reçoit une planche de bord remaniée façon Classe E. Fini le volet qui vient masquer l’écran du GPS. Désormais une casquette englobe l’écran GPS qui reste fixe au sommet de la planche de bord. Cette dernière est profondément revue, avec des aérateurs ronds sur les côtés, et un nouveau grain de revêtement. La qualité perçue progresse encore, et sans atteindre le niveau de la CLS on peut affirmer qu’elle rejoint le niveau de la Classe E.

Là aussi, Mercedes propose des ambiances différentes en fonction de la ligne de finition : Elegance ou Avantgarde. La première propose un habitacle plus dans l’esprit  de la tradition Mercedes avec un volant 4 branches, une planche de bord claire, des inserts en ronce de noyer.

La seconde se démarque avec une planche de bord et un ciel de pavillon sombres, des inserts en aluminium, des fonds de compteurs couleur argent, et un volant 3 branches hérité de la nouvelle Classe CLS.

De série, la climatisation gère deux zones, mais la version Thermotronic gère 3 zones séparemment.

Mercedes Classe C

Mercedes Classe C

Nouveauté appréciable au niveau télématique : Mercedes propose désormais deux navigateurs différents, avec un premier prix à 1000 euros. Il est même de série sur les niveaux Business, Avantgarde Executive et Elegance Executive.

Ce nouveau GPS est appelé Becker Map Pilot. Il comprend une cartographie européenne sur disque dur amovible dans la boîte à gants, un affichage en 3D, l’information trafic et l’affichage des limitations de vitesse.

Plus complet, le GPS Comand Online est un vrai système multimédia. En connectant un téléphone portable avec accès 3G et fonction modem, il est possible de surfer directement sur l’écran du GPS, via les commandes du GPS.
Le système Cover Art permet de visualiser directement les jacquettes des albums audio sur l’écran. Si elles n’ont pas été chargées dans votre iPod, elles peuvent être récupérées directement par internet.

Mercedes Classe C

Confortable, la Classe C l’est encore davantage en version Elegance montée en 16″. Le pack Sport AMG outre les pneumatiques à flanc réduit, comprend également un rabaissement de la caisse et des suspensions légèrement plus fermes.

Mercedes Classe C

Mercedes Classe C

Au niveau du coffre la Classe C break offre bien évidemment une modularité bien supérieure. Le break ne mesure qu’1 cm de plus que la berline, et la capacité de 458 litres sous le cache-bagages est très proche du volume de la berline.

Banquette rabattue et en chargeant jusqu’au toit, la capacité du break grimpe jusqu’à 1500 litres. Le seuil de chargement bas est un autre atout pour la Classe C break, qui permet de charger un appareil électroménager ou un meuble déniché à la brocante le dimanche !

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Mercedes Classe C 220 CDI & 250 CDI berline break : bilan, galerie photos

Mercedes Classe C

Mercedes Classe C

Une réflexion au sujet de « Essai Mercedes Classe C restylée 220 CDI & 250 CDI »


  1. J’ai une C220 cdi avangarde de 2009 depuis 18 mois et voici mes impressions(parcouru 50000km), évidemment vu que c’est ma première merco et qu’avant celle-ci j’ai eu 3 Audi A4 (130/140ch 3prems génération)donc audi sera mon point de reference…
    bien sur le moteur le la merco n’est pas comparable aux Audi qu’il surpasse de loin question puissance,couple,reprise!
    Mais il a un mais !!! en premier ce qui ma frappé le plus…ayant un intérieur cuir, la qualité de la sellerie ne vaut pas celle des audi pourtant je suis très maniaque sur l’entretien!le cuir se raye facilement et se déforme rapidement?!!( je fais que 77kg),ensuite et surtout le freinage et nettement moins performant!la qualité de certain plastique fait vraiment pitier pour une gamme premium (45000euros pour mon mdl),le réglage des sièges électrique est a sa plus simple expression ( plus fin chez audi ),autre expl les sur-tapis ne se clips pas comme chez audi sauf celui conducteur?!c’est vraiment chiant ils bougent tout le temps et engendre un salissement des tapis inf..sic les chromes sont de piètres qualités et changent de couleur malgré un entretien régulier!!! la peinture du bouclier avant est faible et le moindre impact est visible…snif

    la clim… j’ai une tri-zone !!! bofff boff pas efficace pour un sous faut rouler au moins 10 minutes par forte chaleur pour avoir l’habitacle a température( a ce propos la clim audi surpasse et surtout moins gourmande!env 0.5l/100km alors que merco env 1litre/100km !!!!!!! c’est énorme)pour infos j’ai refais la clim pour en avoir le coeur net mais pas de meilleur résultat!de plus lorsque que la voiture est au soleil la température intérieur atteint des sommets?certainement que les vitres athermique sont moins bonnes qu’audi,les plastiques deviennent intouchables pendant qlqs longues minutes?je n’ai plus connu ce phénomène depuis au moins 1998 date de ma premiere audi!!!!?

    en se qui concerne la conso la aussi y’a pas photo!!!avec ma derniere audi 140ch je fesais sur autoroute chargé a bloc (plus grand coffre aussi)plus de 1000 km avec 68litres de diesel tandis qu’avec la Merco meme pas 800km avec 65 litres !!!!? et je roule nettement moins vite!

    Voila pour moi…je ne suis pas un audiste convaincu j’adore ma merco mais je voulais simplement dire que question rapport
    qualité-prix mercedes ne reflete plus son blason!mtn j’attends avec impatience la sorti de la prochaine class C vers 2013 j’espere que d’ici la la qualité aura évolué sinon je pense que je retournerais chez la marque aux anneaux !je pense que mercedes à commis le crime de lese majesté en dormant sur ses lauriers sans se soucier de la concurrence,vu le dernier restylage de la class C il me semble qu’ils on compris mais la route est longue et la concurrence ne dort pas. merci a vous de m’avoir lu jusqu’au bout et bonne route a bord de votre mercedes ahh qu’elle classe cette étoile vu de l’extérieur……..!

Les commentaires sont fermés.