Essai de 3 générations de Honda Civic Type R sur circuit !

Trois générations de Honda Civic Type R sur le Hungaroring

Trois générations de Honda Civic Type R sur le Hungaroring

Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de tester successivement trois générations d’un même modèle. Qui plus est quand il s’agit d’une sportive, et encore moins sur circuit…

Mais Honda nous a gâtés cette année avec l’organisation sur circuit de sessions spécifiques dans le cadre des records au tour enregistrés par la nouvelle Civic Type R.

Nous nous sommes donc envolés du côté de Budapest, pour brûler de la gomme sur le fameux circuit du Hungaroring. Un circuit connu pour une compétition particulière : le Grand prix de Formule 1 ! Mais ce n’est évidemment pas la seule compétition qui se déroule sur le Hungaroring, qui accueille également le championnat de WTCC. Une compétition à laquelle participe justement la Honda Civic.

 

Pour cette journée d’essai, Honda a aligné les trois dernières générations de Civic Type R, en configuration de série, sans arceaux ni préparation moteur. Il manquait donc uniquement la première Civic Type R de 1997 “EK9″.

 

Premiers tours : j’ai été affecté à la toute dernière génération de la Civic Type R. Celle qui vient d’enregistrer le record du tour sur le Hungaroring à 2 min 10 s 85, dans les mains du pilote hongrois Norbert Michelisz.

Cette neuvième génération de Civic badgée Type R est la première de la lignée à bénéficier d’un moteur turbocompressé. Fidèle à son architecture de traction avant, la sportive japonaise développe désormais 310 ch, ce qui en fait la compacte sportive traction avant la plus puissante du moment. ( Seule la Golf GTI Clubsport S fait aussi bien, mais en série limitée )

Honda Civic Type R génération 2015

Honda Civic Type R génération 2015

Sur circuit, cette Civic Type R de neuvième génération est parfaitement à son aise. Son moteur 2.0 VTEC Turbo lui permet de voler d’un virage à l’autre avec une belle aisance, tout en conservant des montées en régime qui ont fait la réputation des moteurs VTEC Honda. Les 310 ch passent uniquement par les roues avant, mais cela ne pose pas vraiment de problème avec une motricité très bien maîtrisée. Le différentiel hélicoïdal à glissement limité n’est pas de trop et apporte une efficacité providentielle.

La belle réalise le 0 à 100 km/h en tout juste 5,7 s, et tutoie les 270 km/h en vitesse de pointe.

Mais les performances moteur ne sont pas tout, et c’est la conception tout entière de la dernière Civic Type R qui lui permet d’évoluer comme une ballerine. Il ne s’agit pas simplement d’une Civic à qui on aurait greffé un moteur surpuissant : les trains roulants et l’aérodynamisme de la nouvelle Type R ont nécessité une mise au point spécifique, et particulièrement poussée. A ceux qui pourraient reprocher par exemple la présence d’un gros aileron arrière, il faut bien comprendre qu’il n’est pas là pour faire joli mais pour apporter une portance nécessaire à haute vitesse. Autre point fort : un guidage de boîte conçu pour favoriser la vitesse de passage des rapports avec une course réduite de 40 mm, comme sur la NSX-R de 2002 !

Pour se faire une idée du potentiel de cette sportive, un passage sur circuit est évidemment parfait. Même si le plaisir est déjà intense sur route.

Deuxième session : cette fois-ci, j’ai droit au baquet de droite. A ma gauche, se trouve le pilote Norbert Michelisz ! Nous nous trouvons non pas dans une Civic Type R de série, mais dans une configuration usine de la Civic WTCC, qui court en “World Touring Car Championship”. Cette voiture de course fait parler la poudre : sans forcer, Norbert Michelisz parvient tourner en 1 m 55 sec, soit plus de 15 s de moins qu’avec la Civic Type R de série. 

Une Civic WTCC utilise un moteur 1.6 turbo à injection directe, avec boîte séquentielle. Le poids est fixé à 1100 kg avant les éventuels lests supplémentaires devant être ajoutés : toutes ces caractéristiques sont fixées par le règlement WTCC. Le bruit du moteur préparé par Mugen est particulièrement présent dans l’habitacle : il n’y a évidemment aucun insonorisant, et le tablier est même percé d’un trou qui donne directement sur le compartiment moteur.

Norbert Michelisz connaît le Hungaroring comme sa poche : Hongrois d’origine, il a remporté cette manche en WTCC en 2012, au volant d’une BMW, avant de la remporter à nouveau en 2015 cette fois-ci dans une Civic WTCC du Zengő Motorsport. N’ayant plus rien à prouver à domicile, Norbert s’est montré à la fois passionné et très humble, ce qui est une qualité assez rare dans le milieu. Une personnalité qui a été repérée pour intégrer le team officiel Honda cette saison.

Civic WTCC 2016 avec ses pilotes

Civic WTCC 2016 avec ses pilotes Rob Huff, Tiago Monteiro et au centre Norbert Michelisz

 

Troisième session : je me retrouve de nouveau dans le baquet de droite…mais avec un volant entre les mains ! Cette Civic Type R de seconde génération est en effet une conduite à droite. Voilà qui ne va pas arranger mes affaires, car en plus de perdre une bonne centaine de chevaux, je vais également devoir m’adapter au passage des rapports de la main gauche….

La puissance de cette Civic Type R est de 200 ch, délivrés à 8000 tr/min, soit une dizaine de plus que l’Integra Type R.

Comme la dernière Type R, la Civic Type R commercialisée de 2001 à 2005 propose exclusivement une boîte manuelle. Si la ligne extérieure est sage et trop monospacisante, dans l’habitacle l’ambiance reste très sportive avec de beaux sièges Recaro rouges et un levier de vitesse avec pommeau en aluminium. Un levier court et facile à manipuler, avec un guidage précis. Même de la main gauche !

Honda Civic Type R EP3

Honda Civic Type R EP3

 

Sous le capot, le 2.0 atmosphérique ne demande qu’à chanter. Les 200 ch sont délivrés à 7900 tr/min, il est donc impératif de monter dans les tours, surtout sur un circuit rapide comme le Hungaroring. Bien évidemment, la puissance manque un peu pour un tel circuirt. Les enchaînements de courbes restent néanmoins un plaisir avec une voiture facile à placer et très saine.

 

Sur la ligne droite des stands, la Civic Type R ne parvient pas à atteindre les 220 km/h qui sont sa vitesse de pointe. Ce n’est pas faute de faire chanter le 2.0 VTEC comme il se doit….

Esthétiquement, cette Civic Type R EP3 est un modèle sorti après 2004 qui a donc bénéficié d’un petit facelift. Les blocs optiques à glace lisse bénéficient d’un fond noir qui a ajouté de la sportivité à la face avant un peu fade de 2001.

 

La Honda Civic Type R FN2 devant ses compères

La Honda Civic Type R FN2 devant ses compères

On termine cette session circuit avec la huitième génération de Honda Civic, toujours en Type R bien évidemment. Egalement conduite à droite, cette Civic Type R conserve la même puissance que la génération précédente ( 201 ch au lieu de 200 ch disponibles à 7800 tr/min ), mais avec un poids en hausse.

Honda Civic Type R FN2 sur le Hungaroring

Honda Civic Type R FN2 sur le Hungaroring

Le 0 à 100 km/h est tout de même donné pour 6,6 s, et la vitesse de pointe pour 235 km/h. Malgré ses 1300 kg, la Civic Type R génération 8 se défend très honorablement avec une efficacité qui reste parfaitement au goût du jour.

Cette CTR “FN2″ se révèle très dynamique avec une direction directe, un châssis parfaitement rigide et une boîte bien étagée. Elle a donc tout ce qu’il faut pour réaliser quelques tours de piste de temps à autre.

Bien que plus lourde que la précédente, cette Type R m’aura permis de boucler mon meilleur tour du Hungaroring. La connaissance du circuit et l’adaptation progressive à la conduite à droite m’auront permis de faire mieux qu’avec une EP3.

Honda Civic Type R : génération 2 et 3

Honda Civic Type R : génération 2 et 3

A l’achat : quel budget pour une Honda Civic Type R en 2016

 

Proposée à sa sortie à un tarif à peine supérieur à 25000 euros, la Honda Civic Type R FN2 se trouve aujourd’hui en occasion à des tarifs oscillant entre 8000 et 18000 euros. Entre 15000 et 18000 euros, il s’agit de Civic Type R Championship Edition ou Heritage avec moins de 100.000 km au compteur.

Voilà qui laisse une belle marge avec le tarif d’une Civic Type R de 310 ch, proposée en neuf à 38000 euros et en occasion à partir de 33000 euros.

 

Les moins fortunés pourront se tourner vers la Civic Type R EP3. Prix de départ : 4000 euros, en conduite à droite ! Les prix peuvent facilement monter à 10000 euros pour une conduite à gauche avec moins de 150.000 km au compteur.

 

Ce qui est certain, c’est que les amateurs de Civic Type R sont nombreux, ce qui permet de maintenir la côte de ces sportives à des valeurs élevées.

Les possesseurs des générations précédentes sont tous unanimes sur le plaisir éprouvé au volant, et sur la fiabilité de ces engins.

Les 2 dernières générations de Honda Civic Type R

Les 2 dernières générations de Honda Civic Type R

 

Conclusion

 

L’année prochaine, la Civic génération 10 déjà commercialisée aux Etats-Unis arrivera dans les concessions européennes. Voilà qui pourrait nous conduire à une nouvelle génération de Civic Type R, mais certainement pas avant 2018 au bas mot.

 

Si la nouvelle Civic Type R est un vrai régal sur circuit, les deux précédentes générations ne déméritent pas avec un plaisir de conduire qui reste parfaitement actuel. Les performances sont forcément inférieures avec une puissance nettement plus modeste que les 310 ch de la nouvelle génération, mais elles demeurent de vraies sportives qui ont légué à la nouvelle venue tout leur ADN.

Les 3 générations de Honda Civic Type R

Les 3 générations de Honda Civic Type R

Les 3 générations de Honda Civic Type R

Les 3 générations de Honda Civic Type R

Deux générations de Honda Civic Type R

Deux générations de Honda Civic Type R

Essai de 3 générations de Honda Civic Type R sur circuit

Essai de 3 générations de Honda Civic Type R sur circuit

Honda Civic Type R EP3

Honda Civic Type R EP3

Honda Civic WTCC 2016

Honda Civic WTCC 2016

Honda Civic Type R EP3 sur le Hungaroring

Honda Civic Type R EP3 sur le Hungaroring