Prime à la conversion 2018 : les modalités pour en profiter

Prime à la conversion 2018

Prime à la conversion 2018

Vous projetez de renouveler votre voiture ancienne en 2018 ? C’est en effet le bon moment, avec un élargissement inattendu de la prime à la conversion. Conçue comme une prime à la casse, cette prime existait déjà mais se voit désormais élargie pour concerner plus de ménages français. Du moins en 2018, car si l’opération coûtait plus cher que prévu, on imagine que le gouvernement reverra sa copie pour 2019…

Les vieux véhicules concernés par la prime sont les voitures essence immatriculées avant 1997 et les voitures diesel immatriculées avant 2006 pour les ménages non imposables ( 2001 pour les ménages imposables ).

Voici les étapes à respecter pour bénéficier de cette prime à la conversion en 2018.

Etape 1 : Acheter une nouvelle voiture : soit une voiture neuve, soit une voiture d’occasion de catégorie Crit’Air 1 ou 2 et dont les émissions de Co2 sont inférieures à 130 g dans le cas d’une voiture thermique.

A noter que comme le malus écologique 2018 débute à 120 g, vous pouvez avoir un malus écologique à payer tout en bénéficiant de la prime à la conversion. Un comble, mais justifié par les services de l’état. Attention pépite : “Pourquoi ? Parce que les deux dispositifs n’ont pas le même objectif. Le malus est une politique publique visant à réduire les émissions de CO2 des véhicules et la prime à la conversion une politique publique visant à améliorer la qualité de l’air.”

Donc les émissions de Co2 ne sont pas concernées par la qualité de l’air ? Le dioxyde de carbone est en effet un gaz à effet de serre, et donc pas considéré de la même façon que les émissions d’oxydes d’azote et de particules PM10 et PM2,5.

Mais revenons à notre procédure pour toucher la prime !

Etape 2 : Votre ancienne voiture doit être mise au rebut dans un centre agréé VHU ( véhicules hors d’usage ), qui vous délivre le sésame nécessaire à l’étape suivante : le certificat de destruction de la voiture ancienne. A ce moment là, votre ancienne voiture ne doit pas être considérée comme une épave, ni gagée et doit être encore assurée. En revanche il n’est pas utile d’avoir un contrôle technique en règle.

Etape 3 : La demande de bonus écologique éventuel et de la prime à la conversion se déroule en ligne sur le site officiel suivant primealaconversion.gouv.fr

A l’issue du traitement de votre dossier, vous pourrez donc obtenir :

-1000 € pour un ménage imposable et l’acquisition d’une voiture thermique éligible

-2000 € pour un ménage non imposable et l’acquisition d’une voiture thermique éligible

-2500 € pour l’acquisition ou la location d’une voiture électrique

-2000 € pour l’acquisition ou la location d’une voiture électrique d’occasion dans le cas d’un ménage non imposable, et 1000 € pour un ménage imposable.

Pour ceux qui seraient tentés d’aller vite acheter une quasi épave pour bénéficier du dispositif, attention : la carte grise doit être à votre nom depuis 12 mois minimum. L’acquéreur doit être le propriétaire de l’ancienne voiture.