Connectez-vous avec nous

Essai Peugeot

Essai Peugeot 308 GTI 270 : sobre et efficace

Essai Peugeot 308 GTI 270

Essai Peugeot 308 GTI 270

Si la première génération de Peugeot 308 GTI n’a pas marqué les annales avec un niveau de sportivité insuffisant, ce deuxième opus s’annonce autrement plus diabolique. Car les ingénieurs Peugeot ont greffé sous le capot de leur compacte le moteur 1.6 THP de 270 ch du coupé RCZ R…

 

Style : un manque d’exclusivité

 

Esthétiquement, la Peugeot 308 GTI mise sur sa peinture baptisée coupe franche pour attirer les regards. Il faut dire qu’avec une peinture rouge ultimate devant et noir obsidien derrière et un changement brutal de teinte sur les portes arrière, l’effet est volontairement très visuel. Mais cette couleur facturée 1800 euros ne plaira évidemment pas à tout le monde. Les six autres coloris de la 308 GTI rendront cette sportive nettement plus discrète. Vue de face, la 308 GTI est en effet très proche d’une 308 GT, livrable en THP 205 ou BlueHDI 180 ch EAT6. Elle reçoit un lettrage Peugeot en rouge, et un habillage de calandre et de prise d’air inférieure spécifique à damier.

De profil, les différences se concentrent sur les grandes jantes alliage 19 pouces et les étriers de freins rouges à l’avant. Sans compter les sigles GTI sur les ailes.

 

Peugeot 308 GTI 2015

Peugeot 308 GTI 2015

A l’arrière, la 308 GTI dispose d’une double sortie d’échappement mais l’ensemble reste discret sans becquet sur le hayon ni dessin de bouclier spécifique.

Vous l’aurez compris, cette Peugeot 308 GTI nous refait le coup de la 208 GTI, sportive et bourgeoise. A cent lieux d’une Honda Civic Type R, qui affiche fièrement son exubérance.

Autre grief : non seulement elle est très proche de la 308 GT, et du même coup de toutes les 308 GT Line proposées en Puretech 130 ou BlueHDI 120 !

Feu le coupé RCZ R avait bien évidemment plus d’exclusivité à revendre…

 

A conduire : tout sur l’efficacité

 

Revenons à la première Peugeot 308 GTI. Lourde et haute, cette compacte avait alors utilisé le bloc 1.6 THP utilisé sur la 207 RC, mais avec une puissance portée à 200 ch. Le rapport poids/puissance était défavorable, et cette sochalienne n’aura jamais pu prétendre concurrencer une Renault Mégane RS.

Quelques années plus tard, le bond en avant est de taille avec une puissance qui grimpe d’un coup de 70 ch ! Il fallait à la fois faire oublier la première 308 GTI et se re-placer dans la catégorie des sportives compactes dont les niveaux de puissance grimpent de plus en plus. Une Seat Leon Cupra monte désormais à 290 ch, une Honda Civic Type R à 310 ch, et la Mégane R.S coupé en fin de vie culmine à 275 ch.

Avec 270 ch, Peugeot fait donc un saut nécessaire pour ne plus friser le ridicule. Le 1.6 THP est couplé d’office à une boîte mécanique à 6 rapports : les adeptes de boîtes à double embrayage devront passer leur chemin. On aurait aimé un levier de vitesses un peu plus court, et un guidage plus précis.

 

Essai Peugeot 308 GTI 2015

Essai Peugeot 308 GTI 2015

Avec à peine plus de 1,2 tonne à vide, cette 308 GTI profite d’un allègement dû à la nouvelle plate-forme EMP2. Sa cylindrée de 1,6 L la rend également bien plus légère que la 308 GT BlueHDI 180…

Si le moteur reste très discret au démarrage et se dispense d’un échappement sport, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Avec 25,3 s au 1000 m départ arrêté et 6 s pour le 0 à 100 km/h, la 308 GTI THP 270 est diablement performante. Dommage que la sonorité d’origine manque de coffre : sans l’activation du mode sport, la discrétion est de mise. Et comme le mode sport active une sonorité artificielle, on peut trouver mieux…

 

En matière de châssis, Peugeot est très souvent une référence, et la 308 a toujours fait l’unanimité sur ce point. La motricité est renforcée par l’action d’un différentiel à glissement limité Torsen, un équipement qui n’est présent sur une Mégane R.S. qu’avec le châssis Cup. Bon point également pour le freinage, puissant et endurant comme il se doit sur une sportive. Les ingénieurs de Peugeot Sport n’ont donc pas failli à leur réputation en matière de liaisons au sol. Ferme, l’amortissement aurait mérité une suspension adaptative pour moins répercuter les irrégularités de la chaussée aux lombaires des occupants. Mais les dos fragiles auront la sagesse de ne pas se tourner vers une telle version…

Le train avant de cette 308 GTI se place au millimètre, et l’arrière suit, toujours imperturbable. Cette 308 GTI n’est pas une adepte de la glisse ! Elle sera plus à l’aise pour enregistrer le chrono sur un circuit que sur une spéciale.

 

Preuve que cette 308 GTI n’est pas destinée à enchaîner les spéciales de rallyes : elle est dépourvue de levier de frein à main…

 

Essai Peugeot 308 GTI 2015

Essai Peugeot 308 GTI 2015

Efficace et performante, la 308 GTI pourra sans doute emballer Mr ou Madame tout le monde mais laissera sur leur faim les adeptes de sportives affûtées qui n’ont pas peur de mettre le curseur très haut.

 

 

Vie à bord : une ambiance très 308 GT

 

Très joliment présentée, la 308 GTI est au top de ce que proposent les compactes généralistes. Inserts au rendu métal, sellerie façon cuir et alcantara : les détails sont soignés. Le dessin de la planche de bord n’a pas vieilli, et les compteurs en position haute conviennent parfaitement à cette déclinaison sportive. Le petit volant est agréable à prendre en main avec une jante épaisse et un diamètre qui favorise la maniabilité. Il est siglé GTI, et se distingue aussi par son repère de point milieu à la façon d’une Mégane R.S.

Volant Peugeot 308 GTI 270

Volant Peugeot 308 GTI 270

Près du bouton Start devant le levier de vitesses, la touche Sport active l’éclairage en rouge des compteurs et une sonorité artificielle qui augmente le bruit du moteur.

 

La qualité de finition est un point fort de la 308, avec un choix de matériaux qui situe la 308 au sommet de la catégorie des compactes généralistes.

Planche de bord de la Peugeot 308 GTI 2015

Planche de bord de la Peugeot 308 GTI 2015

 

On évitera l’option toit panoramique vitré à 610 euros : c’est un poids supplémentaire très mal placé ! Cette option est toutefois incompatible avec la peinture coupe franche.

 

Petite déception au niveau des sièges avant : le maintien n’est pas exemplaire pour les dossiers. A l’arrière, la banquette accueille trois personnes, comme dans toute Peugeot 308.

Sièges avant de la Peugeot 308 GTI

Sièges avant de la Peugeot 308 GTI

 

Budget : prix costaud, mais petit malus !

 

Prix de départ pour cette Peugeot 308 GTI : 37400 euros. L’équipement est très complet sur ce modèle : accès et démarrage mains libres, aide au stationnement avant et arrière, feux arrière à led, projecteurs avant Full led, système de navigation, rétroviseurs rabattables électriquement, jantes alliage 19 pouces, Driver sport pack…

Mise à part la peinture, il restera peu d’options à cocher : alarme, caméra de recul ou système son hifi Denon.

 

Roue avant de la Peugeot 308 GTI 270

Roue avant de la Peugeot 308 GTI 270

Reste que pour un tel budget parmi les sportives compactes, on trouve de sérieuses prétendantes comme la Ford Focus RS ou la Honda Civic Type R.

En fin de vie, la Renault Mégane R.S 2.0T 275 ch est proposée à partir de 32450 euros, avec un niveau d’équipement certes inférieur.

Pour en revenir à la 308 GTI, les émissions de CO2 de 139 g permettent de limiter le montant du malus écologique à 250 euros pour les acheteurs français. Une somme plus raisonnable que les 1600 euros de malus sur une Civic Type R.

LIRE LA CONCLUSION ET VOIR LA GALERIE DE L’ESSAI PEUGEOT 308 GTI

Essai Peugeot 308 GTI 270

Essai Peugeot 308 GTI 270

Publicité

Facebook

Publicité

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

ACTUS

Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois

Les 10 SUV les moins chers en LOA ou LLD

ACTUS

Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons

Test Michelin CrossClimate+ : le pneu toutes saisons

ACTUS

Essai Mercedes Classe E Coupé 350 CDI : haut standing

ESSAIS

Publicité
Connection