Essai Volvo XC60 D5 205ch Geartronic Xenium

Texte et photos : Sébastien Rabatel

Essai Volvo XC60 D5 205ch Geartronic Xenium

Volvo XC60 D5

Volvo XC60 D5

Apparu en 2008, le Volvo XC60 est un SUV premium concurrent des Audi Q5, Mercedes GLK et BMW X3. Au lancement, la version D5 Geartronic disposait de 185 ch et était soumise au malus de 1600 euros en France.
Elle a été revue : la puissance a progressé à 205 ch, et les rejets ont été réduits à 199g, ce qui a réduit temporairement le malus écologique à 750 euros.

Voici l’essai du Volvo XC60 le plus puissant et le plus richement doté de toute la gamme.

Volvo XC60 D5

Volvo XC60 D5

Design

Le Volvo XC60 se démarque de son grand frère le XC90 par un design très différent. Là où le XC90 s’imposait comme statutaire, le XC60 dispose d’une ligne fluide et dynamique, tout en maintenant le côté premium de la marque.
Les feux arrière à diode sont magnifiques. Le hayon incliné accentue le dynamisme de la ligne, qui plonge vers l’avant.
Il s’agit pour ma part de l’un des plus beaux SUV actuels. Les designers ont su allier les gênes de la marque à un nouveau dynamisme du design, que l’on retrouvera l’an prochain avec la nouvelle S60.
Tout au long de notre essai, les piétons et automobilistes étaient attirés par le XC60, qu’ils ne croisent pas tous les jours. Visiblement, il leur a plu autant qu’à nous !

Volvo XC60 D5

Volvo XC60 D5

A l’intérieur

Le Volvo XC60 est très accueillant. L’habitacle est lumineux, bien fini, et d’une présentation travaillée qui le rend agréable. On est loin d’un habitacle sombre et sans imagination.
La console centrale en chêne clair nordique ( option à 200 € ) , la sellerie cuir bi-ton, les inserts almuninium, la partie basse de la planche de bord et les contreportes de couleur claire : tout concourt à une ambiance intérieure à la fois raffinée et très réussie.
La finition est excellente, que ce soit au niveau des matériaux et de l’assemblage. Aucun bruit parasite au niveau du mobilier, même lorsque le XC60 est secoué.
Lors des longs voyages, les sièges vous préserveront de la fatigue. Les trains roulants étant très confortables, sur de belles routes bien tracées, cela donne l’impression que le XC60 glisse tel un tapis volant ! Le confort est au rendez-vous, même avec les jantes alliage 18″ montées de série sur cette finition Xenium.

Les bruits de roulement sont bien filtrés. La seule perturbation sonore à 130 km/h est causée par des bruits aérodynamiques au niveau des rétroviseurs. Dommage qu’ils ne soient pas plus profilés. Cela dit, leur taille est un atout question visibilité arrière !

Volvo XC60 D5

Volvo XC60 D5

Dans cette version Xenium, le Volvo XC60 dispose d’un équipement pléthorique. Sellerie cuir avec sièges avant électriques et chauffants, alarme, jantes alliage 18″, phares directionnels bi-xénon, système de navigation, vitres latérales et du coffre feuilletées, radar avant-arrière, peinture métallisée…
La liste est longue.
Soulignons l’efficacité du GPS, dont la cartographie très précise contient même les noms des grandes aires d’autoroute. Le guidage n’aura révélé aucune lacune.
Comme d’habitude chez Volvo, le GPS se pilote via une télécommande rangée derrière la console centrale “flottante”. Les touches sont peu nombreuses, et les menus sont assez intuitifs. Vous pourrez facilement composer un itinéraire à plusieurs étapes.

Volvo XC60 D5

Volvo XC60 D5

A conduire

Le Volvo XC60 est un 4X4 qui pèse pas loin de 2 tonnes   : De toute évidence, les ingénieurs ont préféré orienter les trains roulants vers un confort optimisé. La tenue de route peut manquer de dynamisme dans certains virages. Néanmoins ni la motricité, ni le chassis ne peuvent être pris en défaut.
La direction est agréable : légère en manoeuvre, elle est précise et informative sur route. Le diamètre du volant offre une prise en main idéale.

Là où le Volvo XC60 est remarquable, c’est au niveau de la sécurité. Tout un arsenal de sécurité a été mis au service du conducteur. Le but recherché n’est pas de prendre sa place, mais de veiller à sa sécurité tout en lui laissant les commandes.

Volvo a mis au point un régulateur de vitesse adaptatif très efficace. Le conducteur choisit la distance de sécurité requise avec le véhicule précédent, représentée par le nombre de traits entre deux véhicules.
Quand le XC60 se rapproche d’un véhicule roulant moins vite, il ralentit alors progressivement afin de maintenir une distance de sécurité correcte.

Dès que le conducteur change de voie pour doubler le véhicule lent, le XC60 reprend automatiquement la vitesse de croisière sélectionnée au niveau du régulateur de vitesse.

Ce système est parfaitement efficace, et après l’avoir testé on ne peut qu’être peu rassuré d’un régulateur de vitesse standard qui roule à l’aveugle.
Autre système présent sur notre XC60 : le BLIS. Des diodes indiquent au niveau des rétroviseurs si un véhicule se trouve dans l’angle mort. Avant de déboîter ou de changer de file, c’est là aussi une indication très intéressante

Mais ce n’est pas fini ! Nous avions également sur notre véhicule d’essai l’alerte de franchissement de ligne.
Lorsque vous changez de file sans clignoter sur autoroute, un bip retentit alors que le niveau de la radio diminue. Cela incite à respecter le code de la route, et si vous manquez de vigilance c’est un rappel à l’ordre très sécurisant.
Vous croyez avoir tout vu? Mais non ! Le XC60 dispose également d’une indication de distance de sécurité, qui est représentée visuellement par une lumière rouge devant la casquette des compteurs, quand votre distance de sécurité devient insuffisante.

Volvo XC60 D5

Volvo XC60 D5

Moteur et transmission Geartronic

Le bloc D5 Volvo est appréciable : il s’agit d’un 5 cylindres en ligne diesel 20 soupapes. Il développe 205 ch à 4000 tr/min, et un couple de 420 Nm constants de 1500 à 3250 tr/min.
Toujours aussi réussi, ce moteur est parfaitement à son aise sous le capot du XC60. Coupleux, il est parfaitement associé à la transmission Geartronic.
La sonorité donne l’impression d’entendre un bloc de 6 cylindres.
En revanche, difficile d’apprécier la puissance de 205 ch. Les performances sont bonnes, mais sans plus. Une version de 240ch qui concurrencerait les Q5 V6 3.0 TDI serait vraiment idéale…

La consommation n’est pas exemplaire. Sur autoroute, à 130 km/h, le XC60 D5 aura du mal à descendre sous la barre des 9L / 100.
Mais ces éléments sont à mettre en corrélation avec le poids important de l’engin, et la présence des 4 roues motrices…

Volvo XC60

Volvo XC60

Conclusion

Le XC60 D5 Geartronic nous a séduits. Sa ligne est vraiment réussie : ce SUV allie dynamisme et image premium. A vivre, il devient vite un engin très appréciable, avec une superbe finition, un intérieur chaleureux, et un équipement pléthorique. Le confort est au rendez-vous. Pour les plus sportifs, cette version D5 de 205 ch n’assurera pas les performances d’une berline de 180 ch. Le XC60 reste un SUV, mais pas un franchisseur.
Mais rassurez vous, le D5 demeure très efficace, avec une boîte Geartronic agréable.
Le XC60 est moins arrogant qu’un SUV Audi ou BMW, mais tout aussi premium, on a pu véritablement l’apprécier au fil des kilomètres.
Rendez-vous pris pour essayer les versions 2.4 D de 175ch et T6 de 285 ch? Nous n’y manquerons pas !

Volvo XC60 D5

Volvo XC60 D5

Ce que nous avons aimé

-Présentation intérieure de qualité

-Vie à bord agréable

-Equipements de sécurité très bien conçus

-Confort de marche

-Design très réussi

-Agrément de conduite

Ce que nous avons moins aimé

-Consommation assez importante sur autoroute et en ville

-Malus de 750 € ( et 1600 € à partir du 1 er janvier 2010 )

-Prise de roulis en courbe

-Manque de dynamisme du chassis

Volvo XC60

Volvo XC60

Performances chiffrées constructeur :

- 0 à 100 : 8,9 secondes

- vitesse maxi : 205 km/h

Consommations chiffrées constructeurs :

Mixte : 7,5 L/100km

Moyennes enregistrées lors de notre essai :

Parcours mixte : 8,6 L/100km

Parcours autoroutier (130 km/h) : 9 L

Parcours sur route :  7,8L

Motorisation :

Cylindrée : 5 cylindres 2400 cm3

Puissance : 151 kW (205 ch)

Couple : 420 nm

Rejet CO2 : 199 g/km (malus 750 euros)

Puissance fiscale :  13 CV

Modèle essayé : Volvo XC60 D5 205ch Geartronic Xenium AWD – 48 400 €

Prix de la version essayée :  52 350 €

Options véhicule d’essai :

Pack Famille : 300 €

Pack aide à la conduite : 2150 €

Toit ouvrant : 1300 €

Incrustations chêne clair nordique : 200 €

3 réflexions au sujet de « Essai Volvo XC60 D5 205ch Geartronic Xenium »


  1. Bonjour,

    très bon essai.
    Je confirme l’ensemble des commentaires, car je suis l’heureux propriétaire du même véhicule, en argent électrique, depuis 15 jours…
    Ai essayé le Q5, il est plus “tape cul”.
    Le XC 60 est beaucoup plus confortable.

    Seul bémol, la boite Geartronic Volvo est moins rapide qu’une boite DSG Tiptronic (ma précédente voiture était une Audi DSG): donc je connais bien les différences entre les deux boites.

    Bref, avec toutes les limitations, radars, etc… le XC60 est un superbe compromis pour celui qui recherche confort, sécurité, et désign “décalé”…
    Slts.


  2. Salut,
    De meme je possède ce véhicule en D5 Xenium BVA et je suis agréablement
    supris par le niveau de confort et l’esthétique du véhicule.
    Véritablement Premium et très agréable à conduire.

    Coté performances, la puissance disponnible demeure très convenable pour un tel
    engin.

    Merci Volvo !


  3. Warning this Message is for the Webmaster : Hi my pal i have got a outstanding thing for you. This pluggin will skyrocket your wordpress site on the google listing > http://www.9oul.com/rock-ur-blog thank me later

Les commentaires sont fermés.