Peugeot RCZ HDI 200 ans

Peugeot RCZ HDI 200 ans

Et non il n’y a pas d’erreur dans le titre, il ne s’agit pas ici de RCZ en THP 200, mais en HDI 200 ch ! Ces RCZ ont vécu leur première journée de circuit à Magny-Cours ce mardi 4 mai 2010.

Peugeot a créé un projet pour développer une version de la RCZ destinée à la compétition. Sa mission est d’être mise en scène aux prochaines 24H du Nürburgring en Allemagne. Deux RCZ seront inscrites dans la catégorie D1T, diesel entre 1700 et 2000 cm3.

Ces deux RCZ auront comme objectif de fêter dignement les 200 ans de la marque, en présentant le nouveau coupé star de Peugeot au public allemand.

Alors, que se cache-t-il sous le capot de ces 2 RCZ 200 ans ?

Peugeot RCZ HDI 200 ans

Peugeot RCZ HDI 200 ans

Le moteur 2.0 HDI de 163 a été revu sur plusieurs points. Son nouveau turbo Garrett est principalement à l’origine du gain de puissance de 37 ch. Mais la rampe d’injection spécifique a été développée par Delphi, et le FAP est spécifique pour la compétition.

Quand à la boîte de vitesses, il s’agit de la boîte de série, mais qui a été renforcée pour absorber le couple de 400 Nm. D’après les motoristes, la puissance de 200 ch est délivrée à 4000 tr/min.

RCZ a été singulièrement allégé, avec la suppression des équipements de conforts, et de tous les sièges passagers. Le gain de poids est supérieur à 150 kg.

L’aileron escamotable électriquement est remplacé par un aileron réglable en carbone.

Côté esthétique, les jantes 18″ sont disponibles au catalogue accessoires. Le toit n’est pas en carbone, il s’agit juste d’un sticker ! Ces RCZ sont très proches des voitures de série, dont l’esthétique est déjà très sportive.

Au 24H du Nürburgring, la numéro 200 sera pilotée par un équipage français en alternance : Jean-Philippe Peugeot, Vice-président du Conseil de Surveillance du groupe PSA, Stéphane Caillet, technicien liaisons au sol, Cyrus Ayari, cadre commercial et Olivier Perez cadre marketing Peugeot.

Peugeot RCZ HDI 200 ans

Peugeot RCZ HDI 200 ans

La numéro 201 sera pilotée par l’équipage allemand composé de Henning Klipp, Joey Kelly, Michael Bohrer et Jürgen Nett.

Une initiative sympathique, qui n’a pas d’objectif sportif, mais qui pourrait avoir des suites en Allemagne dans la compétition automobile des voitures de tourisme.

Texte : Sébastien Rabatel

Photos : Guillaume Ollier


Mots clés pour ce billet :