Essai Volkswagen Scirocco 2.0 TDI 170 DSG Sportline

Volkswagen Scirocco

Volkswagen Scirocco

Même si le Volkswagen Scirocco est disponible avec quatre motorisations essence allant de 122 à 265 ch, notre marché très porté sur le diesel plébiscite également les deux versions 2.0 TDI 140 et 170. Cette version TDI 170 boîte DSG peut-elle être une alternative à la version essence TSI 210 ?

Design

Dès son lancement, le coupé Scirocco a séduit la clientèle avec un design très expressif, qui se démarque des Golf plus consensuelles. Contrairement à un Peugeot RCZ, le Scirocco se présente comme un coupé Hatchback avec hayon arrière et 4 vraies places. La face avant est expressive avec une calandre noir laqué qui fait la liaison entre les optiques avant à fond noir, plutôt agressives. La poupe est plutôt massive avec de gros feux qui soulignent les ailes arrière bien marquées. L’imposant bouclier arrière couleur carrosserie remonte jusqu’à mi-hauteur des feux.

Volkswagen Scirocco

Volkswagen Scirocco

Le côté sport est accentué à l’arrière par la double sortie d’échappement et le becquet arrière au sommet du hayon. La présentation extérieure fignole également les détails avec une petite antenne noir laqué et des vitres arrière surteintées. Les portières sont dénuées de montants de vitres : un élément presque indispensable pour une carrosserie coupé réussie !

Cette version Sportline dotée d’options présente un beau rendu : les jantes alliage 18″ Interlagos sont sublimes, et sont souvent choisies par les acheteurs. Le coloris blanc Candy participe lui aussi a la présentation sportive, en ayant le mérite d’être une teinte gratuite.

Volkswagen Scirocco

Volkswagen Scirocco

Vie à bord

Depuis son lancement, le Scirocco a déjà bénéficié d’améliorations : le volant a été remplacé, tout comme l’écran central entre les compteurs. Il s’agit désormais d’un ordinateur de bord avec affichage blanc sur fond noir, au lieu d’un écran à affichage orange et plus petit. Les compteurs regroupent désormais l’indicateur de carburant au sein du compteur de vitesses, et l’indicateur de température moteur dans le cadran du compte-tours.

Volkswagen Scirocco

Volkswagen Scirocco

L’ensemble des commandes de climatisation a également été revu, avec l’abandon des petits écrans LCD. Désormais la température des deux zones s’éclaire autour des commandes rotatives.

Même le volant a été remplacé : le nouveau modèle est plus design, avec des inserts aluminium et une jante large très agréable pour la prise en main. Il possède toujours un méplat sur la partie basse.

La qualité d’assemblage et la finition de la planche de bord font partie des points forts du modèle. Le toucher des poignées de portes intérieures soft par exemple est très réussi.

Le GPS optionnel RNS 510 est très complet, mais son tarif de 1790 € reste élevé ( pack techno ). Le pack techno en question comprend néanmoins l’alarme antivol.

Ce GPS dispose d’un disque dur de 30 Go, d’un lecteur de cartes SD audio, et d’un écran tactile. S’il est facile à prendre en main, les itinéraires proposés n’ont pas toujours été des plus judicieux. En région parisienne, il nous a parfois fait sortir d’une autoroute relativement encombrée pour nous faire passer par des détours bien plus longs…

A l’avant, les sièges sport maintiennent parfaitement. Revêtus d’une sellerie mixte tissu-alcantara, ils sont confortables même sur longs parcours. L’espace arrière est suffisant pour deux adultes, mais les deux places sont très rapprochées.  La polyvalence de ce coupé 4 portes est réelle, et pourra séduire les acheteurs d’une Golf qui n’ont que faire d’une cinquième place et de portes arrière.

Volkswagen Scirocco

Volkswagen Scirocco

En revanche si le volume du coffre est suffisant avec 312 litres, son seuil est vraiment très haut. L’aspect pratique a visiblement été sacrifié au profit du style, chose que l’on peut comprendre pour un coupé.

Volkswagen Scirocco

Volkswagen Scirocco

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Volkswagen Scirocco 2.0 TDI 170 DSG : à conduire, budget

Essai Volkswagen Scirocco 2.0 TDI 170 DSG : bilan, caractéristiques, galerie photos

Une réflexion au sujet de « Essai Volkswagen Scirocco 2.0 TDI 170 DSG Sportline »


  1. coucou super voiture le pied jai la 2ldti 140 sport je regret pas mais cher !

Les commentaires sont fermés.