Essai Peugeot 308 CC 1.6 THP 200 Feline

essai-peugeot-308CC-20

Deux ans après sa sortie commerciale, la Peugeot 308 CC profite de cette période printanière pour faire peau neuve.

D’autant que notre version d’essai marque également un point supplémentaire, elle est animée par le bloc essence le plus puissant de la gamme 308 : le THP 200 comprenez 200 chevaux.

DESIGN :

Comme son nom l’indique, la 308 CC est une savante combinaison de « deux voitures en une » : à la fois coupé et cabriolet.

essai-peugeot-308CC-19

Avec l’arrivée du restylage opéré sur toute la gamme 308, la face avant de ce cabriolet  gagne en dynamisme avec un regard plus affirmé.

Le modèle adopte de nouveaux blocs optiques qui intègrent un masque couleur titane comme sur la version berline GTI.

L’allure évolue également vers un axe plus « technologique » grâce à l’adoption de feux avant à led.

essai-peugeot-308CC-thp200-

L’arrière ne subit pas d’évolution esthétique, mais profite de feux à technologie led et d’un extracteur noir. Tandis qu’un jonc chromé parcourt la ceinture de caisse et apporte à l’ensemble une touche d’élégance.

Avec ses nouvelles lignes, la 308 CC intègre harmonieusement les derniers codes stylistiques de la marque.

Enfin, cette déclinaison THP 200 est subtilement agrémentée par des jantes de 18 pouces « Licancabur » (disponible en option sur les autres motorisations).

Notre version d’essai est livrée dans une toute nouvelle teinte « Bleu Philae » associée à la sellerie cuir intégrale « Claudia noir mistral ».

VIE A BORD :

Notre version d’essai disposait de l’option cuir intégral facturée 900 euros, comprenant l’application de cuir sur la quasi-totalité de l’habitable. Cette option assure un cachet incontestable en matière de style et demeure plus valorisant en terme de finition.

Les sièges avant sont implantés relativement bas et assurent une très bonne position de conduite tout en garantissant à la fois un confort et un maintien efficace.

Avec une largeur aux coudes à l’avant de 1 492 mm, l’habitabilité pour les passagers avant  ne souffre aucune critique. Même constat pour les passagers arrière qui disposent d’une largeur aux coudes de 1 321 mm.

essai-peugeot-308CC-03

Questions pratiques : on retrouve les mêmes espaces de rangement que dans l’habitacle de la berline. Les bacs de portes sont particulièrement généreux et peuvent recevoir sans mal des bouteilles de 1L5.

Le coffre affiche une contenance correcte au regard du segment avec 403 dm3 en mode coupé et 226 dm3 dans sa configuration cabriolet : un vrai « plus » pour les escapades.

essai-peugeot-308CC-04

Equipement :

Tout d’abord, il convient de rappeler qu’il s’agissait de la finition Féline qu’il nous a été donné d’essayer. A noter qu’une nouvelle finition « White and black édition » fait son apparition et vient coiffer la gamme 308 CC.

essai-peugeot-308CC-7

La dotation est pour le moins pléthorique avec : l’allumage automatique des feux (xénon et directionnels), des essuie-glace à détecteur de pluie, le système de navigation WIP COM 3D, système hifi JBL, des sièges avant chauffants et à réglage électrique, les radars avant et arrière pour l’aide au stationnement, un détecteur de sous-gonflage, la sellerie cuir, un tableau de bord habillé de cuir intégral, rétroviseur jour-nuit automatique, régulateur et limiteur de vitesse.

Livrée en série sur la finition Féline, notre 308 CC était équipée du système de chauffe nuque Air Wave :

Ce système propulse de l’air chaud aux passager avant grâce à une ventilation placée à l’intérieur des appuie-têtes. Un variateur placé près du levier de vitesse permet de sélectionner plusieurs vitesses de ventilation. A l’utilisation, ce système s’avère très efficace et apporte un réel confort pour les passagers avant.

En terme de sécurité, la 308 CC ne néglige pas ses occupants et décroche les 5 étoiles aux tests Euro NCAP de protection des adultes occupants, soit le niveau maximum qu’il soit possible d’obtenir.

Les sièges avant disposent d’un airbag latéral thorax/bassin et d’un airbag latéral tête, afin de garantir une protection efficace de toutes les parties du corps quelle que soit la position du siège.

D’autre part, en cas de détection d’un risque de retournement, les arceaux extractibles à déclenchement pyrotechnique de la Peugeot 308 CC veillent et créent en quelques millisecondes, une cellule de protection des passagers avec les montants de baie conçus à cet effet.

essai-peugeot-308CC-6

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai 308 CC 1.6 THP 200 Feline : à conduire, budget

Essai 308 CC 1.6 THP 200 Feline : conclusion, galerie photos

Une réflexion au sujet de « Essai Peugeot 308 CC 1.6 THP 200 Feline »


  1. Belle auto même si je lui préfère le RCZ

Les commentaires sont fermés.