Essai du nouveau pneumatique Michelin Primacy 3 : road safety

Michelin Primacy 3

Michelin Primacy 3

Le pneumatique Michelin Primacy HP est un best-seller qui s’apprête à laisser sa place. Michelin lance en grande pompe une nouvelle gomme : le Michelin Primacy 3, un pneumatique coeur de gamme pour la marque. 25000 prototypes ont été réalisés pour parvenir à ce nouveau pneu, qui est très prometteur.

Michelin Primacy 3

Michelin Primacy 3

En ligne de mire : une sécurité accrue

Les ingénieurs Michelin ont particulièrement travaillé sur la sécurité apportée par ce nouveau pneumatique Primacy 3. Les objectifs de la marque ont été de concevoir un pneumatique qui soit leader dans le domaine de la sécurité face à tous les autres produits concurrents. La marque s’est ainsi appuyée sur les statistiques réalisées par VUFO Gmbh, un institut de recherche en accidentologie basé à Dresde de l’autre côté du Rhin. Les experts de cet institut se déplacent sur chaque accident dans un rayon de 50 à 60 km autour de Dresde et recueillent 3500 points d’information : les origines de l’accident, les conditions de route, pour le chauffeur, les forces de décélération…

Les conditions routières de cette région allemande sont représentatives des conditions rencontrées en Europe.

Parmi les idées fausses : la grande majorité des accidents n’a pas lieu sur route mouillée mais sur route sèche. Et l’aquaplanning ne représente qu’une infime partie des accidents ! Sur routes mouillés en revanche, la gravité des accidents est plus importante.

L’objectif d’un bon pneumatique est de réduire la vitesse au maximum en réduisant les distances de freinage, afin de réduire la gravité d’un accident inévitable et de limiter l’impact des blessures.

Michelin Primacy 3

Michelin Primacy 3

C’est en Espagne près de Valence que j’ai pu tester ce nouveau pneumatique sur plusieurs ateliers.

Michelin n’a pas peur des comparaisons

Fort de son nouveau produit, Michelin propose pour chaque atelier de mesurer les distances d’arrêts d’une voiture équipée d’un Michelin Primacy 3 mais aussi de pneumatiques concurrents Good Year, Pirelli et Bridgestone…

L’atelier freinage sur sol sec mettait en scène le Michelin Primacy 3 sur des BMW 318d. L’exercice est simple : il s’agit de monter à plus de 80 km/h en seconde  dans une ligne droite avant d’effectuer un freinage d’urgence lorsqu’on atteint un repère. Chaque voiture est équipée d’outils de mesures qui vont permettre de valider les distances d’arrêts.

Première distance d’arrêt avec des gommes Good Year Efficient Grip : 25,2 m. Seconde distance : 24,7 m.

Plus les pneumatiques chauffent, plus les distances d’arrêt raccourcissent ! Changement de voiture pour tester le Michelin Primacy 3. Les distances d’arrêts tombent à 24,2 m et 23,9 m.

Dans les deux cas, je suis passé en premier par rapport à mes confrères avec des pneumatiques froids car il s’agissait du premier passage de la journée. Dans mon cas, le gain moyen est de 90 cm en distance d’arrêt en faveur du nouveau Michelin Primacy 3. Sur l’ensemble du groupe, les valeurs sont de 22,7 m pour le Michelin et 23,5 m pour les pneumatiques concurrents, soit 80 cm de mieux en faveur du pneumatique auvergnat.

Quel est le secret du Michelin Primacy 3 pour y parvenir ? Sa bande de roulement est inédite avec des lamelles autobloquantes qui permettent de réduire la déformation du pneu lors des phases de f’reinage. L’utilisation de 10% de résines en plus par rapport au Primacy HP rend également le mélange de gomme plus malléable et plus déformable pour accroitre l’adhérence.

Bilan : sur le sec, le Michelin Primacy 3 freine donc plus court que ses concurrents Bridgestone Turanza et Good Year Efficient Grip.

Michelin Primacy 3

Michelin Primacy 3

Atelier Wet braking

L’atelier suivant est similaire à la différence près qu’il s’agit d’effectuer un freinage d’urgence sur chaussée humide. Cette fois, ce sont des Volkswagen Passat TDI 110 qui se prêtent à l’exercice.

Comme précédemment, les mesures précises sont réalisés à chaque passage. Sur notre groupe passé en fin de matinée, l’écart annoncé officiellement de 1,30 m de mieux que ses concurrents n’a pas été réalisé.

Pour mes mesures, j’ai réalisé un écart de 30 cm seulement en faveur du Michelin Primacy 3.

Il est difficile de reproduire les chiffres du TUV allemand qui a réalisé une moyenne de 1,5 m de moins en faveur du pneumatique Michelin face à ses concurrents sur sol mouillé. Mais sans être aussi important, l’écart existe tout de même. Ces résultats prouvent que suivant les conducteurs, les aspérités de la chaussée et les réactions d’un ABS, les distances de freinage peuvent varier.

Michelin Primacy 3

Michelin Primacy 3

Dernier atelier : Wet cornering
D’après les statistiques, un accident en courbe sur 2 a lieu sur sol mouillé alors qu’au niveau global 70% des accidents ont lieu sur sol sec ! C’est au volant d’une Mercedes Classe E 220 CDI que j’ai pu apprécier l’efficacité des nouveaux Michelin Primacy 3.

Avec le Primacy 3 la sensation de sécurité est réelle, les pertes d’adhérence étant bien plus réduites. On effectue moins de corrections au volant, et l’angle de braquage est plus réduit.

Le Michelin Primacy 3 est différemment composé du Primacy HP, avec davantage de silice. La silice joue pour la résistance au roulement mais est également importante pour augmenter l’adhérence sur le mouillé !

Michelin Primacy 3

Michelin Primacy 3

Après toutes ces épreuves afin de soumettre le Primacy 3 à ces démonstrations de sécurité, Michelin souhaitait aussi nous montrer que ce nouveau pneumatique est aussi très réussi au niveau de la résistance au roulement.

Pour le prouver, les ingénieurs Michelin ont aligné deux Peugeot 308 chaussées en Michelin Primacy 3 et en pneumatiques concurrents. La rampe de lancement permet aux voitures de prendre un léger élan pour parcourir ensuite une distance sans faire appel au moteur. Le bilan est sans appel : la Peugeot 308 chaussée en Primacy 3 a pu parcourir au moins 5 mètres de plus grâce à ses pneumatiques à faible résistance au roulement.

Le fabricant assure ainsi que sur la durée de vie du pneu, l’économie représente 70 litres de carburant. Pour les constructeurs automobiles, ce gain de 4 g de Co2 par rapport au Primacy HP sera un vrai plus. Et c’est évidemment un progrès important pour obtenir les contrats en première monte !  20 nouveaux véhicules lancés en 2011 et 2012 devraient ainsi être montés en Michelin Primacy 3.

Dimensions des Michelin Primacy 3

C’est un vaste éventail qui sera couvert par le Michelin Primacy 3, disponible à partir du 185/60 R15 jusqu’au 245/45 R18 avec des indices de vitesse de H à W. Michelin annonce ainsi pas moins de 38 dimensions dès l’année prochaine.

Les montes 16″ et 17″ seront les plus importantes car ces dimensions vont progresser de 25% sur le marché dans les années à venir.

Commercialisation en février 2012

Validé depuis le 22 juillet dernier, le Primacy 3 débutera sa carrière en février 2012. Au démarrage, ce sont près de 40 homologations qui devraient être validées, notamment sur des Renault Clio, BMW Série 5, Ford Mondeo…

Le prix devrait être similaire à l’actuel Michelin Primacy HP, et le fabricant nous assure que la longévité sera digne de la marque.

Michelin Primacy 3

Michelin Primacy 3