Essai Renault Twingo dCi 85 & TCe 100 Gordini

nouvelle Renault Twingo

nouvelle Renault Twingo

Après quatre ans de bons et loyaux services, la Twingo 2 bénéficie d’un sérieux restylage. Nouveau design, réduction de la consommation, la voici en détails dans cet essai détaillé où je vous propose de découvrir à la fois les versions Dynamique dCi 85 et Gordini TCe 100.

Style

La Renault Twingo 2 est un best-seller, et Renault lui fait un beau cadeau pour débuter l’année 2012 : elle s’offre le nouveau visage de Renault, qui n’apparaitra sur la Clio 4 qu’à l’automne prochain.

La rupture de style est évidente avec la Twingo de 2007. Outre la calandre noir laqué et le losange surdimensionné, ce sont les blocs optiques qui étonnent puisqu’ils éclatent en trois parties ! Les clignotants sont désormais à la place des antibrouillard, et ceux-ci se partagent deux optiques rondes cerclées de chrome avec les feux de position.

nouvelle Renault Twingo

nouvelle Renault Twingo

A l’arrière, même traitement pour les feux qui sont dédoublés. Et pour une fois sur un restyling, la tôlerie est modifiée avec un nouveau hayon arrière plus galbé. Autres nouveautés : des boucliers revus, et une nouvelle série de jantes et enjoliveurs.

Pour rappeler les teintes colorées de la première Twingo, cette Twingo 2012 propose aussi de nouvelles teintes dont ce Fuchsia plutôt sympathique.

Extérieurement, de nouveaux becquets arrière font leur apparition sur la majorité des versions. Un gros travail a été fait sur l’aérodynamisme pour réduire la consommation et les émissions de Co2.

Globalement, le restylage de la Twingo est donc réussi et lui redonne une fraîcheur et une jovialité appréciable.

nouvelle Renault Twingo

nouvelle Renault Twingo

Vie à bord

Pas de révolution dans l’habitacle, mais de nombreuses retouches pour valoriser la montée en gamme. La planche de bord adopte un nouveau grain pour le plastique, qui rappelle beaucoup celui de la Wind. Les selleries sont inédites, tout comme les revêtements noir laqué sur de nombreux éléments des versions Dynamique et Gordini.

Certes, la finition n’est pas particulièrement exceptionnelle, mais la présentation générale est beaucoup moins “light” que celles des Peugeot 107 et Citroën C1 !

nouvelle Renault Twingo

nouvelle Renault Twingo

La version Gordini remplace l’ancienne finition GT en France, et propose un équipement complet. La sellerie est mixte avec un revêtement TEP/tissu ( comprenez une sorte de semi-cuir ). La touche Gordini est présente avec un volant sport spécifique plus épais, qui présente une partie bleue avec deux bandes blanches au point milieu. Le pommeau de levier de vitesses aluminium Gordini est plus agréable que le modèle classique des autres Twingo.

L’habitabilité demeure une des qualités du modèle, même si la sensation d’espace n’est plus aussi marquée que dans la Twingo 1 de 1992. On apprécie les sièges arrière coulissants, qui permettent de choisir entre un plus grand volume de coffre et un espace aux jambes conséquent pour les passagers arrière ! Aux places arrière on apprécie aussi la luminosité offerte par le toit ouvrant électrique double optionnel.

nouvelle Renault Twingo

nouvelle Renault Twingo

Cette Twingo 2012 a le mérite de proposer de nombreuses ambiances suivant les finitions, toutes très différentes et sympathiques.

Le confort est entaché par une insonorisation médiocre pour les bruits de roulement venant de l’arrière : c’est particulièrement le cas sur une chaussée détrempée. Dommage, car le moteur est plutôt bien insonorisé.

nouvelle Renault Twingo

nouvelle Renault Twingo

A conduire

Avec le moteur dCi 85 les reprises de la Renault Twingo sont très bonnes, et lui permettent de faire de la route comme une petite polyvalente de la catégorie supérieure. Avec son châssis de Clio 2, la Twingo 2 a beaucoup progressé depuis la première génération. On se sent plus en sécurité, avec une voiture plus stable.

Les deux versions essayées étaient d’ailleurs chaussées en Bridgestone Efficient Grip 185/55 R15, des pneumatiques verts qui n’ont pas démérité au niveau adhérence y compris sur sol mouillé.

La Twingo Gordini est également disponible en dCi 85, mais je l’ai testée en version essence TCe 100. Un moteur qui ne sera disponible que sur cette finition, et pas même sur la Twingo Initiale ! Malgré ses 100 ch, ce 1.2 turbocompressé ne transforme pas la Twingo en petite bombe : ce n’est pas la version Renault Sport ! Ce 4 cylindres est équipé d’un turbo à faible inertie, qui donne plutôt l’impression d’un moteur atmosphérique.

nouvelle Renault Twingo

nouvelle Renault Twingo

Cette version est cependant très polyvalente, avec un niveau sonore contenu et des accélérations tout à fait honnêtes. Il s’agit aussi de la seule Twingo a être dotée en série d’un compte-tours derrière le volant !  Par rapport à la Twingo dCi 85, la version essence TCe 100 gagne 2 s au 1000 m départ arrêté, avec 31,1 s contre 33,1s, et 1,4 s au 0 à 100 km/h avec 9,8 s contre 11,2 s. Les deux vitesses de pointe sont très proches avec 189 km/h pour le TCe, et 185 km/h pour le diesel. Malheureusement les chiffres de reprises ne sont pas disponibles, mais le dCi 85 est largement plus souple avec un couple de 200 Nm à 1750 tr/min contre 155 Nm à 3500 tr/min pour la version essence.

Le freinage est satisfaisant, les tambours arrière étant suffisant pour un poids inférieur à la tonne. Dommage cependant question sécurité que l’ESP ne soit en série sur aucun modèle de la gamme.

nouvelle Renault Twingo

nouvelle Renault Twingo

Budget

Bien motorisées et déjà correctement équipées, ces deux Twingo Dynamique dCi 85 et Gordini TCe 100 sont proposées respectivement à 15200 et 14800 euros. Des prix qui deviennent conséquents, mais pour des versions qui peuvent servir d’alternatives à des Clio du fait de leur réelle polyvalence.

Sans intégrer de Stop & Start, les ingénieurs Renault sont parvenus à faire tomber les émissions de Co2 de la Twingo dCi 85 à seulement 90 g, pour une consommation mixte de 3,4 L. Un très bon résultat, qui devrait encore s’améliorer courant 2012 avec une chute à 85 g !

Cela permettra donc de bénéficier en France d’un bonus écologique de 400 euros. De son côté la version Gordini TCE 100 se situe en zone neutre.

La Twingo Dynamique est le troisième niveau de finition, et elle partage ses tarifs avec le niveau Privilège. Elle dispose en série des équipements suivants : climatisation manuelle, sièges arrière indépendants et coulissants, jantes alliage 15″ diamantées noires, rétroviseurs électriques et dégivrants noir nacré, vitres arrière surteintées, radio CD 80W, siège conducteur réglable en hauteur, entre autres.

En Gordini la Twingo s’enrichit de bandes blanches extérieures, de badges Gordini, d’un becquet arrière blanc, d’une canule d’échappement chromée, de rétroviseurs blancs, de sièges spécifiques sport mixte TEP/tissu, d’un volant sport 4 branches, d’un pédalier alu, du système bluetooth, des bas de marche Renault Sport, du compte-tours Gordini, de surtapis et de différents détails spécifiques.

Le surcoût de 1500 euros par rapport à la version Dynamique est donc surtout dédié à un univers plus sportif et spécifique.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Renault Twingo restylée 2012 TCe 100 Gordini & dCi 85 Dynamique : bilan, photos