Essai nouvelle Toyota Auris hybride : conquérante !

Essai nouvelle Toyota Auris hybride

Essai nouvelle Toyota Auris hybride

N’importe quelle compacte pourrait rêver de la progression des ventes de la Toyota Auris, qui a doublé ses volumes en France de 2012 à 2014.

La recette ? Deux carrosseries berline et break, des moteurs essence et diesel, mais surtout une version hybride proposée à un tarif raisonnable.

 

L’achat d’une Toyota Auris se conçoit comme une dépense rationnelle. On opte pour la marque japonaise ayant le meilleur niveau de fiabilité, et pour une compacte hybride proposée à un tarif attractif.

Quand une Golf GTE est proposée à partir de 38990 euros, l’Auris hybride est nettement plus abordable : 24950 euros en prix de départ. Cet écart de près de 14000 euros s’explique par une puissance plus réduite pour la compacte japonaise, et par une architecture hybride simplifiée. La Golf GTE est une hybride plug-in, qui se recharge donc. A contrario l’Auris hybride reste privée de rechargement, que Toyota réserve à la Prius. L’autonomie en tout électrique ne dépasse pas les 2 km, suivant la charge de la batterie.

 

Toyota Auris Design

Toyota Auris Design

Avec le restyling, l’architecture n’a pas changé : on retrouve le moteur 1.8 VVT-i essence, la boîte à variation continue, et le petit moteur électrique. La puissance cumulée est de 136 ch, et autorise une accélération de 0 à 100 km/h en 10,9 s. C’est moins que l’Auris 1.2 turbo essence de seulement 116 ch qui fait seulement 10,1 s, et également moins que l’Auris 1.6 diesel de 112 ch avec ses 10,5 s. On voit bien sur cet exercice que la puissance cumulée des deux moteurs ne permet pas à l’Auris hybride d’être particulièrement véloce.

Mais ce n’est pas l’objectif de cette version, car pour obtenir des consommations dignes d’une hybride, il faut pratiquer l’éco-conduite et être le plus léger possible sur l’accélérateur. C’est en pratiquant une telle conduite qu’on peut apprécier la douceur et le silence de cette Auris hybride. Une conduite dynamique sera vite proscrite, car le niveau sonore du moteur qui mouline lors d’une forte accélération est vite lassant.

 

En cycle mixte, la nouvelle Auris hybride a été homologuée à 79 g de rejets de CO2. L’ordinateur de bord permet de suivre la consommation mixte par trajet, pour comparer leur évolution. Il est tout à fait possible de réaliser une consommation mixte de 5 L, digne d’une voiture diesel.

 

 

Le point sur le restyling

 

Toyota n’a pas lésiné sur l’ampleur du restyling, avec des nouveautés pour le design extérieur, l’aménagement intérieur, les équipements, de nombreux paramètres techniques, et les motorisations.

 

Toyota Auris restylée

Toyota Auris restylée

A l’extérieur, les modifications concernent le dessin des boucliers, les blocs optiques, et la calandre. Plus dynamique, l’Auris évolue dans le bon sens sans tomber dans la caricature.

La nouvelle finition Design de ce modèle d’essai présente de série des jantes alliage 17 pouces bi-ton, des vitres arrière surteintées, et l’accès sans clé “Smart Entry”. Ce sont les 3 équipements qui la distinguent de la finition Dynamic, pour un supplément de 600 euros.

 

Toyota Safety Sense

Toyota Safety Sense

 

Lors de notre précédent essai de l’Auris, nous avions relevé comme défaut l’absence d’équipements de sécurité. Il suffisait d’être patients : l’Auris restylée s’offre un nouveau pack appelé Toyota Safety sense. Ce pack regroupe une alerte de franchissement de ligne, la commutation automatique des phares en feux de croisement, la lecture des panneaux de signalisation, et le système de sécurité précollision PCS. Ce nouvel équipement PCS est un freinage automatique d’urgence, qui peut entièrement stopper la voiture sans intervention du conducteur jusqu’à une vitesse de 30 km/h. Au-delà de cette vitesse, le système alerte le conducteur tout en réduisant l’allure de la voiture, ce qui réduit l’impact du choc si le conducteur n’a rien pu faire. Ces différents dispositifs utilisent les données fournies par une caméra et un radar laser situés en haut du pare-brise de l’Auris.

Toyota propose ce nouveau pack à 500 euros seulement, ce qui pourrait séduire de nombreux clients.

 

Dans les spots de pub, Toyota communique beaucoup sur le système “Toyota Touch” avec navigation, écran tactile et caméra de recul. Le restyling a apporté avec lui un nouvel écran avec des touches capacitives. Dommage qu’il soit positionné un peu trop bas, ce qui peut gêner le conducteur.

Planche de bord nouvelle Toyota Auris

Planche de bord nouvelle Toyota Auris

 

Deux nouveaux moteurs essence et diesel

 

Après le monospace Verso, la Toyota Auris remplace elle aussi son moteur 2.0 D4-D de 124 ch par un bloc 1.6 d’origine BMW. Ce moteur 1.6 D4-D développe 112 ch, ce qui le place au niveau de la concurrence. Une prise en main rapide de cette motorisation nous a fait apprécier sa souplesse et son tempérament. Seul bémol : un niveau sonore moins contenu que sur les versions essence.

Deuxième nouveauté moteur : un quatre cylindres inédit 1.2 développant 116 ch. Silencieux, ce moteur est suffisant pour procurer un agrément de conduite digne de ce nom à l’Auris. Il a de quoi séduire les petits rouleurs, mais l’écart de prix de seulement 1500 euros avec la version hybride, bonus déduit, sera-t-il suffisant pour le rendre attractif ? L’essai a révélé une consommation mixte qui tourne facilement entre 7 et 8 L sans trop forcer. Ce qui marque une vraie différence avec celle de l’Auris hybride 136h ( voir photo ci-dessous ).

Ordinateur de bord Toyota Auris

Ordinateur de bord Toyota Auris

 

Quel montant de bonus écologique ?

 

Quand la nouvelle Auris est sortie, les acheteurs pouvaient bénéficier d’un bonus écologique de 10 % très avantageux. Depuis les montants ont été réduits, et le bonus est désormais réduit à 5 % du prix d’achat avec un montant minimum de 1000 euros.

Sur le prix catalogue de cette Auris hybride 136h Design, cela représente donc 1320 euros théoriques. Théoriques seulement, car le montant de bonus est calculé non pas sur le prix catalogue mais sur le prix final de la voiture, options ajoutées, mais remise commerciale déduite !

Motorisation Toyota Auris hybride

Motorisation Toyota Auris hybride

 

Achat ou LOA ?

 

Toyota propose aussi en alternative à un achat classique une location avec option d’achat à partir de 239 euros par mois, entretien inclus. En comptant l’apport de 3990 euros sur une durée de 36 mois, cela revient au final à un coût mensuel de 349 euros par mois.

LIRE LA CONCLUSION DE L’ESSAI DE LA NOUVELLE TOYOTA AURIS

Toyota Auris restylée

Toyota Auris restylée