Citroën e-Berlingo Multispace : 170 km d’autonomie

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace

Après le Peugeot Partner Tepee électrique présenté au salon de Genève, Citroën dégaine à son tour son Berlingo électrique. Baptisé e-Berlingo Multispace, le ludospace français délaisse ses moteurs BlueHDI et Puretech essence pour une unité électrique. Avec à la clé une autonomie annoncée à 170 km : c’est bien peu face aux 300 km d’une Renault ZOE.

Il s’agit dans les deux cas d’un chiffre tiré d’une homologation NEDC : il faut donc retrancher au moins 20 % pour se rapprocher de la réalité. Voilà qui nous donnerait donc 136 km pour le nouveau Citroën e-Berlingo Multispace. Un chiffre qui peut sembler faible, mais demeure suffisant au quotidien pour la plupart des conducteurs européens qui réalisent moins de 80 km par jour.

Autre point important : le moteur électrique synchrone à aimants permanents du Citroën e-Berlingo Multispace développe une puissance équivalente à 67 ch : c’est peu pour une voiture familiale vouée à transporter du monde et une certaine charge dans le coffre.

Cette nouvelle version électrique arrive donc sur le tard, avec une solution technique pas très en phase avec l’engin. Ce qui pouvait correspondre aux besoins des artisans pour un périmètre réduit dans leur zone de chalandise semble peu intéressant pour les familles.

Sur les deux premiers mois de l’année 2017, le Citroën Berlingo s’est écoulé à 1407 exemplaires, ce qui en fait la 56 ème voiture la plus vendue en France. Il est situé juste derrière le Renault Kangoo 2, immatriculé à 1446 exemplaires dans le même temps. Avec 996 exemplaires, le Peugeot Partner Tepee est bon troisième. Mauvaise performance de l’élève Dacia : le Dokker ne s’est vendu qu’à 949 unités.

Le segment des ludospaces ne fait plus autant recette que par le passé : concurrents économiques des monospaces, ces voitures dérivées d’utilitaires ont toujours trouvé une clientèle à la recherche de volume pour un prix modéré. Mais les prix ont progressivement augmenté, ce qui ne les met plus à la portée de tous les ménages ciblés. Le look devenant de plus en plus important pour les acheteurs, succès des SUV oblige, voilà qui pénalise également les chiffres de vente des ludospaces.

Sur le marché des VUL ( véhicules utilitaires légers ), le Kangoo est le plus vendu avec 5765 exemplaires. Le Berlingo est classé troisième avec 4172 exemplaires, et là encore le Partner se classe troisième avec 3742 unités. Deux autres concurrents se placent bien en VUL, moins bien en VP : les Fiat Doblo 2 et Volkswagen Caddy. Sur le marché des VUL ils réalisent respectivement 754 et 536 immatriculations : loin derrière le trio français.

 

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace

Citroën e-Berlingo Multispace