La voiture électrique à 100 euros par mois refait surface

On aurait pu croire que la voiture électrique à 100 euros par mois était passée aux oubliettes après plusieurs mois de silence, mais le gouvernement a conservé son idée première. Le projet devait initialement voir le jour en 2023 : nous voici mi-mai, il serait donc temps de disposer d’un calendrier !

La mise en place de la voiture propre pour tous devrait rapidement être annoncée

Le plan de mise en place va passer par les sociétés de leasing, ce qui a été confirmé aujourd’hui par nos confrères du journal Les Echos. Ce sont donc les grandes sociétés de leasing qui seront chargées d’acquérir les véhicules électriques et de les proposer en leasing aux automobilistes éligibles. Là encore les conditions vont devoir être précisées : il devait initialement s’agir des personnes aux revenus modestes, des étudiants, et des professions socio-médicales. Nous devrions prochainement connaitre les critères d’éligibilité.

Et cela pourrait aller très vite : Le Crédit Mutuel fera une annonce demain concernant l’accès pour tous aux véhicules propres.

Cette nouvelle mise en place d’aide pour favoriser la bascule du parc automobile vers les voitures électriques est évidemment la bienvenue. Actuellement en France le parc automobile voit sa moyenne d’âge augmenter d’année en année. Le problème est global et ne concerne pas seulement le passage à la voiture électrique. Actuellement la grande majorité des français rencontre des difficultés de pouvoir d’achat liées à l’inflation galopante. Renouveler sa voiture dans des conditions financières difficiles n’est pas évident, ni prioritaire. Et ce ne sont pas seulement les ménages aux revenus modestes qui rencontrent ces difficultés : la classe moyenne est elle aussi fortement impactée par l’inflation.

Le prix des voitures neuves ne cesse d’augmenter, ce qui les rend de plus en plus inaccessibles. Et ces hausses ainsi que l’allongement des délais de livraison dans le neuf se répercutent également sur l’occasion. Là aussi les voitures d’occasion deviennent de plus en plus chères, ce qui pénalise le renouvellement du parc.

Ajoutez à cela une incertitude sur les évolutions actuelles techniques et réglementaires, comme le développement des ZFE. Les français préfèrent donc attendre plutôt que de se précipiter sur l’achat d’une voiture propre. De nombreux paramètres vont devoir être pris en compte pour rajeunir le parc automobile français et le verdir. On attend la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *