Essai Volvo C70 D5 Geartronic : très abouti

Volvo C70

Volvo C70

Alors que les autres constructeurs proposent le plus souvent un cabriolet 2 places + 2 (aux places arrières symboliques), Volvo a réussi cette parfaite alchimie d’offrir 4 véritables places sans se priver d’une ligne harmonieuse et élégante à la fois.

Notre choix s’est donc porté sur la version diesel 2.4L D5 de 180 ch à transmission automatique Geartronic.

Design :

La ligne classique mais néanmoins chic d’un coupé est préservée grâce à l’utilisation d’un toit rigide composé de 3 parties. La ligne générale est particulièrement réussie aussi bien dans sa configuration coupé que cabriolet. Chez les autres constructeurs le design n’est pas aussi fluide lorsque la voiture est « toitée » ; le constructeur suédois a donc réussi un tour de force.

Les très belles jantes de 18 pouces ajoutent une touche de sportivité à cet ensemble. Les fonds d’optiques noirs renforcent l’agressivité de la face avant.

De même la qualité d’assemblage est d’un très bon niveau. Seul l’antenne FM placée à l’arrière dénote quelque peu avec l’ensemble, une antenne intégrée dans l’habitacle serait plus appropriée au style.

Une impulsion de 30 secondes montre en main pour transformer le coupé en cabriolet est nécessaire (manœuvre uniquement à l’arrêt du véhicule).

Volvo C70

Volvo C70

A son bord :

A bord de ce coupé il se dégage un sentiment de bien être, tout est bien pensé. L’ergonomie des différentes commandes ne souffre d’aucune critique. La console centrale toute revêtue d’aluminium conjugue sobriété et facilité d’utilisation. La qualité du cuir pour les sièges et des matériaux utilisés sont de bonne facture.

Les rangements y sont nombreux à noter que ces derniers se verrouillent lors de la fermeture de la voiture, fort pratique si vous décidez de stationner la voiture un court instant en version cabriolet. On y trouve 2 portes gobelets à l’avant et de même pour les passagers arrière. L’accoudoir dissimule un petit espace de rangement, malheureusement la boîte à gants reste  symbolique.

Volvo C70

Volvo C70

Grâce à la commande électrique des sièges l’accès aux deux places arrière est facilité par l’avancement électrique des sièges avant dont le dossier s’incline.

La jante du volant composée de cuir et d’aluminium apporte une excellente prise en main et invite au voyage.

Les sièges sont quant à eux fermes mais préservent le confort avec un excellent maintien.

La visibilité à l’intérieur de la voiture est très bonne ; la lunette arrière aux dimensions correctes permet de conserver une très bonne rétro-vision.

Volvo C70

Volvo C70

Coffre :

Sa capacité de 404 dm3 en mode coupé se trouve amputée de moitié en configuration cabriolet. De plus, le chargement des quelques bagages n’est pas pratique à cause de la faible ouverture restant disponible. D’autre part nous nous sommes cognés la tête à plusieurs reprises lors de cet essai le couvercle de malle ne s’ouvrant pas assez à la verticale, utiliser le coffre n’est pas très pratique. Fort regrettable car en configuration coupé le volume de chargement est plutôt appréciable.

Volvo C70

Volvo C70

Technologie embarquée :

L’écran du GPS est placé sur le tableau de bord permettant de conserver une bonne vision de la route. Par contre son utilisation en raison des commandes placées derrière le volant nécessite un temps d’adaptation. Notre GPS indiquait également quelques positions radar. La voix de synthèse est agréable comparée à celles de la concurrence et il existe également une télécommande pour les commandes GPS.

La connectivité Bluetooth du gsm est très rapide et la qualité sonore des conversations téléphoniques est très bonne. On retrouve d’ailleurs les commandes du téléphone sur le volant ce qui permet de ne pas quitter les mains du volant.

Le système audio nous a donné pleine satisfaction.

Les indications de l’ordinateur de bord sont reprises dans l’odomètre, elles restent très clairement visibles quelle que soit la luminosité.

Volvo C70

Volvo C70

Le BLIS :

Système de surveillance de l’angle mort ou autrement dénommé Blind Spot Information System permet d’être averti lorsqu’un véhicule se trouve dans l’angle mort de la voiture.

Loin d’être un gadget, nous avons véritablement apprécié ce dispositif qui améliore de surcroit le niveau de sécurité active. Ce système devrait être généralisé sur toutes les voitures tant il est efficace et comme dit l’expression : « mieux vaut prévenir que de guérir ». A noter qu’il détecte aussi bien les voitures que les deux roues.

Performances :

Le moteur du C70, un 5 cylindres 2400 cm3, délivre un couple maximum de 350 nm et une puissance de 170 ch à 4 000 tours/minute.

Ce bloc moteur offre une douceur de fonctionnement et un confort acoustique de bon niveau. Même si à basse vitesse l’on distingue le bruit caractéristique d’un moteur diesel, le confort acoustique sur route reste dans l’absolu bien maitrisé.

Accouplé à la transmission automatique de 5 rapports l’ensemble moteur/boîte se marie à merveille et assure douceur de fonctionnement.

Les performances honorables du D5 vous permettent d’envisager de longs parcours en toute quiétude même en version cabriolet où vos 3 passagers y trouveront aisance et confort.

Le moteur D5 n’est donc pas exempt de tout défaut car sa consommation est légèrement supérieure à la concurrence. Toutefois d’une consommation bien plus raisonnable que ses homologues essence de 2.4 & T5 de la gamme C70, cette motorisation restera pour la majorité le choix le plus judicieux, meilleur rapport performances/consommation.

Pour les plus économes le C70 est également disponible en 4 cylindres diesel 2.0 136ch.

Sur notre C70 D5 Geartronic, la boîte de vitesse automatique à triple synchronisation (5 rapports) est très facile d’utilisation, les changements de vitesses passent sans le moindre à coup. Le moteur offre donc assez de ressources pour doubler véhicules et camions avec une bonne marge de sécurité.

La sonorité du moteur associée à la sortie double sortie d’échappement lorsque le moteur est en pleine charge est du plus bel effet, sans atteindre le son mélodieux d’un six cylindres on s’en approche vraiment : très réussi !

Enfin, le réservoir d’une contenance de 60 litres vous permettra de rallier de longues distances (environ 750/800 kms avec un plein).

Volvo C70

Volvo C70

Liaisons au sol :

Il s’agit bien évidement d’une traction avec une suspension avant type MacPherson et un essieu arrière multibras. Les voies larges et l’empattement long de la voiture assure une bonne stabilité sur la route. Quel que soit le type de revêtement le coupé C70 préserve ses occupants, le confort de suspension est au rendez-vous.

Néanmoins, le C70 n’aime pas être mené à cadence soutenue, ce n’est pas sa vocation.

De même si la direction très assistée en ville apporte un bel agrément, cela devient quelque peu déroutant à mesure où la vitesse augmente, on apprécierait davantage de consistance dans la direction notamment dans les grandes courbes.

Côté  pneumatique la monte Pirelli P Zéro 235/40/18 assure un bon grip quelles que soient les conditions météo.

Au chapitre du freinage, les disques de freins de respectivement 320 mm pour l’avant et 280 mm pour l’arrière assurent puissance et facilité de dosage. La distribution électronique de la puissance de freinage vers les roues arrières accouplée à une assistance au freinage d’urgence sont gage d’efficacité. L’endurance n’a jamais failli lors de notre essai.

Sécurité :

Comme toute Volvo qui se respecte la sécurité active et passive est de mise et pour preuve ! Le conducteur pourra compter sur : le BLIS, le correcteur électronique de trajectoire, répartiteur et assistance au freinage d’urgence, système de protection contre le coup du lapin en cas de retournement ou encore une colonne de direction rétractable en cas de choc, et des airbags rideaux installés dans les portes !

Volvo C70

Volvo C70

Bilan :

Ce coupé C70 apporte élégance et raffinement à ses occupants, sans être un coupé véritablement sportif il offre indéniablement un confort de roulage appréciable en version cabriolet et se transformera en compagne de route idéale sur les longues distances en version coupé.

Ce coupé cabriolet comporte bon nombre de qualités qui lui permettent de tenir la dragée haute à ses concurrentes. Comptant sur un design reconnaissable entre tous vous avez l’assurance de vous démarquer de la concurrence.

Côté motorisation le D5 180 ch reste selon nous la meilleure adéquation plaisir de conduite et coût d’utilisation. Il nous tarde de découvrir dès début 2010 la version restylée de ce magnifique coupé – cabriolet.

Ce que nous avons aimé :

- Ligne harmonieuse aussi bien en coupé qu’en cabriolet,
- 4 véritables places,
- Equipement pléthorique,
- Performances & sonorité du moteur,
- Sécurité active et passive,

Ce que nous avons moins aimé :

- Direction sensible,

- Absence de radar avant

-L’antenne FM arrière disgracieuse

- Malus de 750 euros sur la version D5 Geartronic

Données techniques :

Performances chiffrées constructeur :

- 0 à 100 : 9,5 secondes
- Vitesse maximale : 220 km/h
- Distance de freinage à 100 Km/h : 37,6 m

Consommations chiffrées constructeurs :

- Mixte : 7,3 l/100km
- Emissions de CO2 (g/km) : 193 g
- Capacité du réservoir : 60 litres

Moyennes enregistrées lors de notre essai :

- Mixte : 8,9 L/100km (50 % autoroute – 30 % nationale – & 20 % ville)

Dimensions & poids :

Masse à vide : 1 681 Kg
Longueur : 4,615 m
Largeur (rétroviseurs repliés) : 1,836 m
Empattement : 2.608 m

Tarif Volvo C70 Xenium D5 Geartronic: 49 950 euros – selon tarif constructeur septembre 2009

Une réflexion au sujet de « Essai Volvo C70 D5 Geartronic : très abouti »


  1. Quelle classe ce coupé merci pour votre reportage je vais réfléchir pour l’an prochain.
    Mat.

Les commentaires sont fermés.