Mercedes Classe E Cabriolet

Mercedes Classe E Cabriolet

La Mercedes Classe E Cabriolet nous arrive au moment propice, au début du printemps. Nous avons pris le volant de cette nouveauté autour de Barcelone, et les températures inférieures à 16° nous ont permis de tester les équipements qui permettent d’utiliser ce cabriolet décapoté plus souvent qu’un autre.

Mercedes Classe E Cabriolet

Mercedes Classe E Cabriolet

Design :

La Mercedes Classe E Cabriolet reprend les traits de la Classe E berline. Sa calandre intègre l’étoile, et ne compte que deux lamelles, spécificité partagée avec le coupé.

Les projecteurs sont disponibles en deux versions : avec feux de jour conventionnels, et des double-antibrouillards de part et d’autre du bouclier, ou avec les projecteurs avant ILS avec feux de jour à diodes LED.

Le pare-brise est très incliné pour favoriser l’aérodynamisme.

La capote souple est disponible en 3 coloris (noir, bleu encre, beige foncé).

Globalement le rendu est plus dynamique que sur l’ancienne CLK, et plus statutaire. Les regards envieux des passants et des automobilistes nous l’ont confirmé !

Mercedes Classe E Cabriolet

Mercedes Classe E Cabriolet

A son bord :

La Mercedes Classe E Cabriolet propose autant de place aux passagers avant que dans le Coupé Classe E. Le confort d’amortissement est excellent. Le maintien des sièges sera très différent si vous choisissez ou non le pack AMG. Les sièges baquet du pack AMG maintiennent très bien le dos, mais ne conviendront pas à tous les gabarits de conducteurs, par leur relative étroitesse.

Un bras avance la ceinture vers vous après que vous soyez monté dans le véhicule, c’est efficace et pratique( cf galerie ).

A l’arrière l’espace est davantage compté que dans une Classe E Coupé, que ce soit en espace aux jambes ou en largeur.  Le plaisir de rouler cheveux au vent nécessite des sacrifices !

Mercedes Classe E Cabriolet

Mercedes Classe E Cabriolet

Un des points fort de la Classe E Cabriolet, c’est la qualité de sa capote. Son épaisseur est annoncée à 28 mm. Capoté, même à très vive allure, vous aurez un confort acoustique digne d’un coupé, ou d’un coupé cabriolet. Le toit rigide n’est donc pas indispensable sur un cabriolet moderne !

La capote se replie en 20 secondes, et permet surtout de le faire en roulant, jusqu’à 40 km/h. Un avantage certain pour entamer la manoeuvre au feu rouge, ou en traversant une aire d’autoroute lorsque le ciel se couvre !

Mercedes Classe E Cabriolet

Mercedes Classe E Cabriolet

La Mercedes Classe E Cabriolet intègre un dispositif inédit baptisé « Aircap ». Il permet de réduire les remous à l’intérieur du véhicule, principalement pour les passagers arrière.
Ce petit volet mobile situé en haut du pare-brise est facturé 700 euros. Il protège les occupants des remous jusqu’à une vitesse de 130 km/h. Il est combiné à un pare-vent situé entre les appuie-tête arrière.

Mercedes Classe E Cabriolet

Mercedes Classe E Cabriolet

Son efficacité est réelle, et bien au-delà des vitesses autorisées ( 120 Km /h sur l’autoroute de Barcelone ). Il génère un sifflement aérodynamique supplémentaire, mais son action étant efficace, nous n’avons jamais roulé sans le déployer.
Et comme sur les SL et SLK, les passagers avant peuvent bénéficier des buses chauffantes pour la nuque, système baptisé Airscarf.

Le système a été amélioré : désormais les buses sont dirigeables et non plus fixes. La température se règle sur 3 positions différentes au tableau de bord, et le flux est géré en fonction de la vitesse du cabriolet. Le bruit du dispositif est très faible, rien à voir avec le système Airwave d’une Peugeot 308 CC !

Si vous repliez la capote, l’Aircap se replie, en revanche l’Airscarf reste activé, à quoi bon ?

Un pack facturé 1250 € regroupe ces deux options.
Avec ces deux équipements il sera possible de rouler plus souvent en configuration cabriolet, testé et approuvé !

Pour le reste, la planche de bord est similaire à celle de la famille Classe E, avec un dessin un peu massif, principalement autour de l’écran de navigation. La qualité de finition est très bonne, avec des plastiques moussés jusqu’en bas de la planche de bord et sur les contre-portes.

Mercedes Classe E Cabriolet

Mercedes Classe E Cabriolet

A conduire

Nous avons pu tester la Classe E Cabriolet avec les motorisations 250 CDI et 350 CDI. La première était proposée en boîte automatique à 5 rapports, et la seconde en boîte automatique à 7 rapports G-Tronic avec les palettes au volant.

Le V6 3.0 de 231 ch procure un très bon agrément de conduite, avec d’excellentes reprises et accélérations. Son couple de 540 Nm est disponible de 1600 à 2400 tr/ min.

Mercedes Classe E Cabriolet

Mercedes Classe E Cabriolet

Le 4 cylindres 2.2 de 204 ch n’est pas très loin au niveau des chiffres. Avec un couple de 500 Nm, rien d’étonnant ! Le couple maxi est disponible de 1600 à 1800 tr/min.

Le moteur de la version 250 CDI dispose aussi de la suralimentation à deux étages.

La différence se situe au niveau de la BVA, qui a tendance à privilégier l’économie de carburant, et ne rétrograde pas facilement. Pour une conduite sportive, la E 250 CDI nécessite d’activer le mode Sport sur la grille de la boîte de vitesses.

Mercedes Classe E Cabriolet

Mercedes Classe E Cabriolet

Sans le pack AMG, la monte d’origine en 17″ est en Continental ContiSportContact 3. Des pneumatiques censés apporter un bon compromis entre le sport et la consommation.

Autant le dire tout de suite, pour une conduite dynamique, le pack AMG avec monte 18″ est indispensable ! Il inclut également des trains de roulement sport, et une direction paramétrique.

Les pneumatiques arrière sont alors plus larges que les pneus avant, ce qui améliore encore la motricité, propulsion oblige, et la stabilité.

Mercedes Classe E Cabriolet

Mercedes Classe E Cabriolet

La Classe E Cabriolet est plus lourde de 90 kilos que le Coupé, en raison des nombreux renforts, notamment dans le montant A.

Budget :

La consommation lors de notre prise en main aura été de 9 L / 100 kms avec la E 250 CDI, et 10 L / 100 kms avec la E 350 CDI. Tous les moteurs de la Mercedes Classe E Cabriolet sont BlueEFFIENCY, avec l’injection directe de 4ème génération pour les blocs diesel.

Le budget d’achat est plus avantageux de 2200 € pour la version E 250 CDI BA5 : pour la perte de 2 cylindres, une trentaine de chevaux et 2 rapports sur la boîte, ce n’est pas forcément une économie intéressante ! D’autant qu’avec des rejets de 165 g de Co2, cette version est touchée par un malus.

Pour économiser, il faudra se tourner vers les versions E 220 CDI et E 250 CDI en boîte manuelle, cette fois-ci épargnées par le malus,  plus sobres, et moins chères de quelques milliers d’euros.

Deux finitions sont proposées, Classe E Cabriolet et Executive facturée 3700 € de plus. Nous avons testé deux versions Executive, qui proposent de série la navigation GPS, la sellerie cuir, les rétroviseurs intérieur et gauche jour / nuit automatiques et extérieurs rabattables électriquement. Au vu du standing du véhicule, cela paraît difficile de l’imaginer sans ces équipements…

Mercedes Classe E Cabriolet

Mercedes Classe E Cabriolet

Bilan :

La nouvelle Mercedes Classe E Cabriolet est très aboutie. L’offre en terme de moteurs compte 7 propositions soit un total de 17 versions pour la gamme. C’est généreux pour une voiture qui devrait être vendue à 500 unités par an en France !

Mercedes compte vendre principalement sur notre territoire les versions 220 CDI et 250 CDI, mais les amoureux de belles mécaniques pourront opter pour des V6 et même un V8 essence !

Rendez-vous dans les mois à venir pour des essais détaillés sur Actu-Automobile.

Mercedes Classe E Cabriolet

Mercedes Classe E Cabriolet

Ce que nous avons aimé :

Qualité de la capote et des équipements Airscarf et Aircap

Agrément mécanique

Finition de très bonne qualité

Confort de haut niveau

Ligne réussie avec ou sans la capote

Ce que nous avons moins aimé :

Manque de dynamisme sans le pack AMG

Prix d’achat

Dessin du tableau de bord

Boîte automatique 5 rapports peu réactive

Texte et photos : Sébastien Rabatel

Données techniques Mercedes Classe E Cabriolet 350 CDI
Moteur:

V6 diesel 24 soupapes
Cylindrée (cm3): 2987
Puissance (ch): 231 à 3800 tr/minute
Couple (Nm): 540 de 1600 à 2400 tr/minute
Boîte de vitesse: automatique à sept rapports 7 G-TRONIC

Vitesse maximum (km/h): 250
0 à 100 km/h (secondes): 6,9

Pneumatiques: 235/45R17 de série  ( monte différente si pack AMG)

Consommation (l/100km)
Sur route: 6,1
En cycle urbain: 9,1
En cycle mixte: 7,0

Dimensions (mm)
Longueur: 4968
Largeur: 1786
Hauteur: 1402

Poids (kg): 1845
Volume de coffre (litres): 300 à 390
Réservoir (litres): 66
Emission de CO2 en g/km: 185

Malus : 750 euros


Mots clés pour ce billet :

Une réponse à Essai Mercedes Classe E Cabriolet 250 CDI & 350 CDI BA7

  • bjr, je trouve que Mercedes ne finira jamais de nous étonner au fil des ans elle demeure et reste le best des best bon continuation. merci.