Le lion sort ses griffes ! Premier essai du coupé 2+2 de Peugeot en Espagne, dans sa version essence THP 200 ch.

Design

Pour Peugeot, c’est un nouveau segment plaisir aujourd’hui détenu par l’Audi TT, sa concurrente directe. Les designers lui ont conféré une forte personnalité, c’est aujourd’hui le véhicule image de la marque. D’ailleurs, c’est le premier modèle à étrenner le nouveau lion et à posséder une appellation en lettres, et non plus en matricule numérique.

La face avant de ce petit coupé sportif de 4,28 mètres de long et de 1,36 mètres de haut vous rappelle quelque chose mais ses ailes musclées et ses grandes roues qui cachent d’importantes capacités au freinage vous inspirent confiance. La signature visuelle la plus marquante est le double bosselage de sa vitre arrière, une prouesse technologique du fabricant de verre St Gobain. Ses arches aluminium donnent un effet de finesse et son aileron que vous pouvez déployer par une commande électrique pour l’admirer à l’arrêt, renforce le côté sportif. On remarque le capot coiffant en aluminium équipé de vérins facilitant son ouverture pour admirer la cavalerie et de somptueux feux arrière à LED.

Notre modèle d’essai est très bien équipés, avec le cuir intégral, le système de navigation embarqué WIP COM 3D, les feux Xénons directionnels, les jantes alliage de 19 pouces… Le rendu, la finition, et les ajustages ( intérieurs / extérieurs) sont sans reproche, bien au contraire.

RCZ est destiné à une clientèle différente, exigeante, recherchant un style fort mais aussi très élégant.

A son bord

Une fois installé à bord, on constate tout de suite une position de conduite basse. Les multitudes de réglages du siège et du volant nous permettent de trouver rapidement la position de conduite idéale. Notre modèles était équipé de la mémorisation des réglages des sièges. La très bonne surprise, c’est d’être proche de la route, tout en ayant une très bonne visibilité. La grande et magnifique vitre arrière à double bosselage joue un rôle esthétique et pratique. Les cadrans des combinés sont du plus bel effet, en métal pressé, le rendu est superbe de jour comme de nuit. Son grand écran central nous indique la vitesse réelle, celle programmée, les informations de l’ordinateur de bord, et un rappel du GPS. Un affichage tête haute serait inutile, car étant positionné plus bas, vos yeux tombent plus facilement face au combiné. Pour ce qui est du reste, hormis une horloge sur la console centrale, la planche de bord est identique à la 308.

La télématique est au rendez-vous. De série, toutes les RCZ reçoivent Wip Bluetooth, comprenant le kit main libre, une prise USB, jack et une fonction streaming audio si le téléphone est compatible. Le Wip COM 3D avec son écran escamotable est aussi disponible en option avec un surcoût de 2 000€. Le son du kit JBL composé de 8 HP et d’un amplificateur de 240W, délivre de bonnes basses sans aucune saturation, c’est une option indispensable pour un amateur de musique.

Nous le rappelons : ce coupé est un 2+2, on pense de suite à la Peugeot 206 CC et ses places arrière étriqués mais pratiques pour dépanner sur de courts trajets. C’est le cas ici si on fait moins de 1m60, sinon attention à la tête ! Le coffre est une très bonne surprise, il se révèle très logeable avec ses 389 dm3. Une fois la banquette arrière rabattue, nous obtenons un espace de 639 dm3 et les cyclistes peuvent y loger leur vélo.

Sur la route

Contact enclenché, premier constat, le véhicule est très bien insonorisé, aucun bruit d’air ou parasite n‘est présent. Autre bonne nouvelle, elle garde un certain confort, surtout vu la monte pneumatique. La prise en main est aisée, il faut dire que le petit volant du Pack Sport (en série sur THP 200) renforce cette impression. Le levier de vitesse est court, normal la boîte de vitesse est la dernière MCM6. Le pommeau lui par contre est tout nouveau, mais il ne nous a pas spécialement séduit par rapport aux précédents.

Nous adorons cette facilité à conduire ce moteur THP, avec son couple maximum de 275Nm dès 1750tr et ce jusqu’à 4500 tr, il distille une souplesse digne d’une motorisation à auto-allumage. Pour s’envoler ensuite encore plus rapidement à 6800tr avec une sonorité très travaillée, nous y reviendrons par la suite. La série de virages s’enchaine à une vitesse et une sérénité impressionnante, que la route soit sèche ou mouillée. Le freinage est également très facile à doser et très efficace, avec des disques de 340 mm de diamètre à l’avant.

Cette motorisation inédite est développée par les ingénieurs moteur Peugeot. Elle reprend le très plébiscité bloc 1,6 THP, avec un turbocompresseur Twin-Scroll, l’injection directe et la levée variable des soupapes d’admission. Incroyable, performances riment désormais avec faible consommation. Un 0 à 100 km/h en 7,5 s, le 1000m départ arrêté en 27,5s une vitesse de pointe de 240 km/h, les reprises fulgurantes avec un 80 à 120km/h en 6,5s sur le 5ème rapport, le tout avec une consommation de seulement 6,9l/100km en cycle mixte et 159gr de CO2. Le côté sportif est souligné par sa sonorité, le Sound System, de série sur ce moteur vous donne envie d’appuyer sur l’accélérateur pour entendre sa mélodie. C’est un procédé inédit qui permet au moyen d’une membrane vibrante amplifiée dans un conduit acoustique de délivrer des harmonies différente au rythme des accélérations

Avec un centre de gravité abaissé, force est de constater que les ingénieurs des liaisons au sol ont fait un travail remarquable. La rigidité torsionnelle du châssis étant encore améliorée. Les voies ont été considérablement élargies avec + 44mm à l’avant et + 63mm à l’arrière par rapport à une 308, tout comme le centre de gravité abaissé de 23 et 40 mm. Résultat, cette RCZ ne prend pas de roulis, aucun retour de couple dans la direction électro-hydraulique très informative. On sent que le châssis peut supporter bien plus de chevaux. Le freinage est très sécurisant, même si il est abordé très tard en virage, la stabilité est impressionnante. Le THP 200 a pour sa part un train avant spécifique avec des pivots issus de la 407 et une barre anti rapprochement inférieur, garantissant un comportement vif, d’une extrême agilité et malgré tout redoutablement stable. L’ESP est totalement déconnectable, de dernière génération celui-ci s’adapte automatiquement à l’adhérence de la chaussée, permettant démarrage sur routes verglacées, enneigées, détrempées. Il est équipé également de l’aide au démarrage en pente. Même en déconnectant le contrôle dynamique de stabilité, le petit coupé garde une stabilité incroyable, on se ressent réellement en sécurité à son volant.

RCZ est équipé d’un aileron trois positions, il s’ouvre à 85km/h de 19°, puis il faudra se rendre sur les routes allemandes ou sur circuit pour le voir se déclencher automatiquement à 34° car c’est au-delà de 155km/h.

La sécurité n’a pas été oubliée, chaque élément structural a été optimisé afin d’absorber un maximum d’énergie en cas de choc. Un système de capot actif est intégré afin de limiter les conséquences d’un choc piéton.

Conclusion

Avec un prix débutant à 27 400€, il est tout à fait possible de s’offrir une RCZ déjà fort sympathique, sans passer la barre fatidique des 30 000€. Il n’existe qu’un seul niveau de finition, celui-ci étant déjà très complet à la base. Malus de seulement 200€ sur le THP 200 et prix devant être autour des 30 000€ avec un haut niveau de performances.

Ce que nous avons aimé :

-L’excellente visibilité et luminosité,
-La tenue de route exceptionnelle,
-La sonorité intérieure des THP équipés du Sound System,
-La large palette de personnalisation possible du véhicule.

Ce que nous avons moins aimé :

-Les places arrière réservées aux moins de 1m60,
-L’accès aux places arrière rendu difficile,
-La qualité de certains plastiques.

Texte et photos : Guillaume Ollier, Alain Kochowski


Données techniques Peugeot RCZ 1.6 l THP 200

Cylindrée : 1598 cm3

Puissance maxi en kW (ch)/régime : 147 (200).5 500 à 6 800 tr/mn

Couple maxi (Nm)/régime : 275/1 700 à 4 500 tr/mn

Boîte de vitesse : MCM/A – 6 manuelle

Catégorie administrative : 12 CV

Pneumatiques : 235/40/R19 W

Vitesse maximale : 237 km/h

1 000 mètres départ arrêté : 27.5 secondes

0 à 100 km/h : 7.5 secondes

Consommation urbaine : 9.1 l/100 km

Consommation extra urbaine : 5.6 l/100 km

Consommation mixte : 6.9 l/100 km

Emissions de CO² : 159 g

Capacité réservoir : 55 litres


Mots clés pour ce billet :

Une réponse à Essai Peugeot RCZ THP 200