Essai Renault Laguna Coupé GT 2.0 dCi 180

Renault Laguna Coupé GT

Renault Laguna Coupé GT

Avec la disparition de la Vel Satis, la Laguna Coupé devient LE modèle haut de gamme de Renault. Plus court qu’un Coupé 407, le Coupé Laguna joue la carte du sport, surtout dans cette version GT dCi 180. Contact !

Conception :

Dérivé du concept car Laguna Concept présenté à Francfort  en 2007, le Coupé Laguna a vu plusieurs modifications pour passer à la série : ses proportions ont été modifiées, tout comme ses portières qui ont perdu leur angle arrondi.

Un des points forts du modèle est de disposer de l’innovation technologique 4Control. Les roues arrières sont directionnelles et permettent de réduire le diamètre de braquage, et d’améliorer la stabilité en courbes. Un point sur lequel nous reviendrons par la suite.

Côté moteurs, le Coupé Laguna hérite des motorisations les plus puissantes de la berline, à savoir les 2.0 T 205 ch, V6 3.5 de 240 ch en essence, et les 2.0 dCi 150 et 180, ainsi que le 3.0 dCi 235 en diesel.

La version GT est dotée du 4Control en série, et son moteur le plus puissant en diesel est le 2.0 dCi 180. C’est la version la plus intéressante, tant en termes de performances que de comportement routier.

Renault Laguna Coupé GT

Renault Laguna Coupé GT

Design :

Sortie en 2008, la Laguna Coupé reprend de très près la face avant de la berline. Le bouclier est inédit, avec une grille en aluminium type coupe-frites.

Vue de profil, la ligne est fluide et plutôt légère. L’arrière est assez massif, mais se démarque totalement de la berline. D’ailleurs, le coffre se referme telle une malle et abandonne le hayon. Les feux arrière longs et fins sont repris fidèlement au concept-car.

Avec 4,64 m, le Coupé Laguna est plus court qu’un Coupé 407, et sa ligne se révèle plus légère. La hauteur contenue à 1,40 m participe aux proportions de ce coupé.

A l’arrière la double canule d’échappement chromée donne le ton. Elle n’est pas spécifique à cette version puisque même la version dCi 150 y a droit.

Les jantes de la version GT sont des 18″, de série.

Au final, le Coupé Laguna plaît même davantage que ce que l’on pourrait croire. Pour preuve un automobiliste baissant sa vitre au feu rouge pour me gratifier d’un “vous avez fait un très bon choix ! “.

A son bord :

Curieusement, la teinte extérieure Beige Cendré est ici associée à une sellerie cuir biton Riviera noire, avec des bordures rouges. Un mélange des genres plutôt étrange. Alors que la ligne joue les bourgeoises, l’intérieur est axé sur le sport.

En témoigne le volant en cuir avec des surpiqûres rouges. Les sièges avant sont typés sport, et maintiennent très bien le dos des passagers avant. Le réglage électrique est absent sur cette version GT : pour en disposer il faut se tourner vers la finition Initiale.

Le pommeau du levier de vitesses est très design, et utilise de l’aluminium. Pour compléter les équipements sport, le pédalier aluminium est aussi de la partie.

La planche de bord bénéficie d’un design épuré, très agréable à l’oeil. Mais si l’ensemble est bien assemblé, la qualité perçue n’est pas au niveau d’un coupé tarifé 40000 €. La planche de bord est très bien pour une berline Laguna à 20000 €, mais pour un coupé haut de gamme on pourrait s’attendre à mieux.

Renault Laguna Coupé GT

Renault Laguna Coupé GT

La prise en main du volant à méplat est agréable, avec une large jante. Ceci augure une direction sportive.

Les passagers arrière ne seront pas à la fête si ce sont des adultes ou des adolescents de grande taille. La faute à la lunette arrière très inclinée, style oblige. Les custodes arrière sont fixes.

Renault Laguna Coupé GT

Renault Laguna Coupé GT

Même le Coupé Laguna s’est mis au Carminat TomTom. Exit le Carminat Bluetooth CD. Bien conçu pour sa cartographie, son guidage et l’info-trafic, il mériterait un écran plus grand. Curieusement, les prises USB associées sont ici en option, alors qu’elles sont toujours livrées avec le TomTom sur les Clio et Mégane.

Pas de télécommande comme sur la Clio, mais la même molette de navigation que sur le Carminat DVD classique. Au niveau hifi,le système 3D Sound by Arkamys® est livré de série.

Renault Laguna Coupé GT

Renault Laguna Coupé GT

Pour le reste de la dotation high-tech, on retrouve la fameuse carte mains libres chère à Renault qui évite de se préoccuper du verrouillage ou du déverrouillage du véhicule, puisque le Coupé Laguna se referme tout seul lorsqu’on s’en éloigne ( carte mains libres dans la poche évidemment ).

Le confort de suspension nous est apparu inférieur à celui du Coupé Laguna 3.0 dCi Initiale. Les réglages de suspensions de la version GT sont différentes, avec une raideur supérieure. Voilà qui nous amène au chapitre de la conduite !

A conduire :

Surprise au démarrage : le bloc dCi est un peu bruyant, et ses vibrations se ressentent, et font même vibrer la partie centrale du tableau de bord ! Sur un véhicule à ce tarif, c’est gênant… Heureusement, les vibrations n’ont plus cours lorsque la voiture est en mouvement.

Le 2.0 dCi développe ici 180 ch, de quoi réaliser le 1000 m DA en moins de 30 secondes. Il est associé à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports.

Renault Laguna Coupé GT

Renault Laguna Coupé GT

Le 2.0 dCi dispose de bougies de préchauffage ultrarapides qui permettent de démarrer dès l’appui sur le bouton Start. Le couple maximum de 400 Nm est délivré dès 2000 tr/min.

En ville, le moteur est un peu creux au démarrage, particulièrement jusqu’à 1500 tr/min. L’arrivée du turbo donne ensuite un coup de pied aux fesses. Ensuite, le dCi ne faiblit jamais.

La puissance de 180 ch arrivera à 3750 tr/min. D’ailleurs, le 2.0 dCi 180 monte sans rechigner jusqu’à 4500 tr/min.

Le châssis Active Drive de la version GT dispose du système 4 Control de série : les roues arrières sont directionnelles. Cela donne une stabilité exemplaire en courbes. La précision de conduite est réelle.
En dessous de 60 km/h, les roues arrière braquent dans le sens opposé de celles du train avant, avec un angle maximum de 3,5°. Le châssis 4Control offre alors deux avantages : des manœuvres facilitées grâce à un diamètre de braquage diminué et des angles volant réduits grâce à une direction plus directe, spécialement paramétrée.

Cela pourra surprendre au départ, notamment dans les ronds-points, mais on s’habitue vite à cette inscription particulière du train arrière qui participe vraiment à la conduite.

Dans les courbes rapides, que ce soit sur route ou autoroute, le Coupé Laguna GT se révèle extraordinairement stable et sécurisant, et incite à écraser la pédale de droite ! Attention aux contrôles de vitesse…

Renault Laguna Coupé GT

Renault Laguna Coupé GT

Les pneumatiques Dunlop SP Sport 01 sont typés sport. Ils transmettent aux passagers les dégradations de la chaussée, parfois un peu trop.

Le diamètre de braquage n’est plus que de 10,10 m au lieu de 11,16m pour un Coupé Laguna sans les roues arrière directrices. Un atout pour la maniabilité en ville.

Renault Laguna Coupé GT

Renault Laguna Coupé GT

A conduire, le Coupé Laguna GT dCi 180 est très plaisant. Direction, châssis, moteur : tout invite au voyage. Les vibrations du dCi au ralenti et le léger creux à bas régime donneront davantage envie d’aller sur des départementales bien tracées pour exploiter le dynamisme du châssis 4Control.

Budget :

Au niveau du tarif, le Coupé Laguna est prétentieux. Par rapport à la berline Laguna GT dCi 180, équipée des options Pack GT Line et Carminat TomTom pour que l’équipement soit équivalent, la différence de prix est de près de 7000 € ! Le Coupé facture un peu trop cher sa ligne !  ( la berline Laguna GT dispose aussi du châssis 4Control).

La finition GT est luxueuse, mais l’équipement reste axé sur le Sport. En témoignent les sièges en cuir rouge et noir, qui se règlent manuellement.

Le 2.0 dCi est extraordinairement sobre, et se contente de 7 L /100 km en usage mixte, avec une conduite dynamique.

Comme la berline, le Coupé Laguna profite de la garantie 3 ans ou 150.000 km. Un atout de taille pour une future revente.

Jusqu’en décembre 2009, la Laguna Coupé dCi 180 était malussée à 200 €. Mais depuis 2010, la baisse des seuils de 5 g l’a condamnée au malus de 750 €.

Renault Laguna Coupé GT

Renault Laguna Coupé GT

Bilan :

Cette version GT dCi 180 de la Laguna Coupé est dynamique. Elle conviendra aux conducteurs les plus sportifs. Les autres devront se tourner vers une finition Initiale, plus axée sur le confort. Reste que malgré la ligne réussie et l’agrément, le tarif de ce coupé nous paraît trop élevé par rapport à celui de la Laguna berline équivalente. Renault pourrait envisager de faire un effort sur ce chapitre.

Renault Laguna Coupé GT

Renault Laguna Coupé GT

Ce que nous avons aimé :

Vraie ligne de coupé

Moteur performant et sobre

Châssis 4Control

Direction ferme et précise

Ce que nous avons moins aimé :

Vibrations du moteur au démarrage

Finition intérieure

Malus de 750 €

A lire également :

Essai face à face Renault Laguna Coupé dCi 235 contre Peugeot 407 Coupé 3.0 HDI

Venez en discuter sur le FORUM DIESEL

Texte et photos : Sébastien Rabatel

Données techniques :

Renault Laguna Coupé GT 2.0 dCi 180

Performances chiffrées constructeur :
- 0 à 100 : 8,5 secondes

-1000 m DA : 29,6 secondes

-Vitesse maxi : 218 km/h

Consommations chiffrées constructeurs :

Urbaine : 8,1 L/100km
Extra urbaine : 5,3 L/100km
Mixte : 6,2 L/100km

Motorisation :

Cylindrée : 4 cylindres 1995 cm3
Puissance : 180 ch à 3750 tr / min
Couple : 400 nm à 2000 tr /min
Rejet CO2 : 163 g/km

Puissance fiscale : 10 CV

Monte pneumatique : Dunlop SP Sport 01 225/45 R18 95 W

Dimensions :

Longueur : 4,643 m
Largeur  : 1,828 m
Hauteur : 1.400 m
Empattement : 2.693 m
Masse à vide : 1539 Kgs

Coffre : 423 dm3
Réservoir : 66L

Tarif :
Renault Laguna Coupé GT 2.0 dCi 180: 40200 euros
Tarif de notre version d’essai : 41150 euros
Options du véhicule d’essai:
-Sièges avant chauffant : 200 euros

-Projecteurs bixénon directionnels : 350 euros

-Aide au parking avant et arrière : 400 euros


Mots clés pour ce billet :