Premier essai Volvo C30 Electric, au Challenge Bibendum à Berlin

Volvo_C30_Electric

Volvo_C30_Electric

C’est sur les pistes de l’aéroport Tempelhof à Berlin que nous avons pu essayer brièvement le premier véhicule électrique de Volvo : la C30 Electric.

Contrairement à de nombreuses voitures électriques qui n’existent pas en version thermique, la C30 Electric est très proche des versions essence et diesel bien connues, tout du moins en apparence. Le kit carrosserie R-Design est peint en Orinoco Blue, tout comme les rétroviseurs et les enjoliveurs d’anti-brouillard, et se marie à merveille au blanc nacré Cosmic White.

Les 4 roues de 16″ ont été allégées de 11 kg par rapport à celles de la C30 DRIVe. Pour les feux de jour, la C30 Electric a droit a des LED afin d’épargner la batterie.

Volvo_C30_Electric

Volvo_C30_Electric

A l’intérieur, les principales différences se situent au niveau du petit levier de vitesses et des compteurs. Au lieu du compte-tours, on trouve un témoin de charge de batterie avec un indicateur de consommation qui s’exprime en kW / 100 km. Des indicateurs précisent si la voiture est connectée à une borne de chargement, ou lorsque l’autonomie devient critique avec moins de 15 km restants. Le contact est classique : il faut tourner une clé électronique, comme dans la C30 de monsieur tout le monde. Le levier de vitesses permet de sélectionner le mode marche arrière, le mode Drive, ou le mode H pour Highway. Sur autoroute, ce dernier mode met hors service la récupération d’énergie quand le conducteur soulève son pied de l’accélérateur.

Volvo C30 Electric

Volvo C30 Electric

A conduire, cette C30 Electric est très agréable. Sa direction est ferme et précise, on est loin de la légèreté d’une Peugeot iOn par exemple. Son moteur électrique délivre une puissance de 110 ch et un couple de 220 Nm, qui autorise des accélérations tout à fait convaincantes. L’accélération de 0 à 70 km/h est donnée en 6,5 secondes. En vitesse de pointe, la C30 Electric accroche 130 km/h, ce qui est suffisant pour une voiture électrique. Sur autoroute à 130 km/h, l’autonomie chute en effet sur les véhicules électriques : ce n’est clairement pas leur vocation.

Les capacités dynamiques sont donc réelles, avec une répartition des masses très différentes d’une C30 normale. Les 280 kg de batteries sont positionnés au centre de la voiture, et l’avant de la voiture est allégé par l’ablation du moteur essence ( ou diesel ).

On se sent immédiatement à l’aise dans cette C30 très saine en comportement et évidemment très silencieuse, ce qui accroît encore le confort de la C30 d’origine.

Côté autonomie, Volvo annonce 150 km grâce à deux batteries de 24 kW. Celles-ci prennent place à la place du réservoir, au centre du véhicule. Bon point : le coffre de la C30 n’a pas diminué en capacité. Heureusement, car sa contenance est très faible pour une compacte ! La recharge s’effectue sur une prise 230 V, via une prise située au niveau de la grille de calandre. Sur une borne de recharge 10A, le temps de charge est de 10 heures. Le chargement descend entre 6 et 8 heures avec une borne de recharge en 16A.

Volvo C30 Electric

Volvo C30 Electric

Les crash-tests réalisés par Volvo et rendus publics ont prouvé que la C30 Electric était aussi sécurisante que les versions classiques. Volvo estime en effet que lors d’un accident, les batteries électriques et les faisceaux de câblage doivent rester intacts.

Dans quelques mois, 250 C30 Electric seront livrées à des clients sélectionnés en Suède, Norvège, Chine, Pays-Bas, Belgique, Allemagne, Etats-Unis et en France.

L’hiver dernier ce nouveau modèle a subi des tests grand froid au nord de la Suède, afin d’être paré à supporter des températures de -20°. C’est ainsi que la C30 Electric dispose de trois systèmes de refroidissement et chauffage différents. Le premier refroidit le moteur électrique par eau, le second refroidit ou réchauffe les batteries électriques. Et enfin le troisième est dédié à la climatisation et au chauffage. Pour réchauffer l’habitacle avec des températures extrêmes, Volvo a installé un réservoir de 14,5 litres de bioéthanol. Ce système évite de pomper sur la batterie et donc de réduire de façon drastique l’autonomie.

Il est aussi possible de réchauffer ou refroidir l’habitacle en le programmant dans le menu de la C30 ou par téléphone : cela évite de récupérer la voiture bouillante en plein été !

Bilan :

Au final, cette nouvelle Volvo C30 Electric se démarque des voitures électriques concurrentes avec un design proche d’un modèle classique. Ceux qui ne cherchent pas à s’afficher dans une voiture futuriste au design parfois tarabiscoté seront séduits par cette C30 Electric. Reste une inconnue : le prix définitif. Volvo annonce en off une location à 700 euros / mois, contre 500 euros/ mois pour une Nissan Leaf : il reste un effort à faire de ce côté-là.

Volvo C30 Electric

Volvo C30 Electric

Texte et photos : Sébastien Rabatel

Vidéo du crash-test de la C30 Electric :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=RzkxOn1j2Ac[/youtube]