Essai Peugeot 508 Féline SW THP 156

ESSAI-PEUGEOT-SW-THP156-000

De nos jours, il ne suffit plus pour un constructeur automobile de proposer un volume de chargement digne d’une soute à bagages pour se faire une place au soleil sur le marché des breaks de chasse.

Le facteur « Design » est prépondérant dans le choix d’un véhicule, si bien que les breaks opposent une belle résistance à la tendance SUV.

Avec sa robe élégante et son centre de gravité placé bas, la Peugeot 508 SW devrait séduire les automobilistes à la recherche d’un break de loisirs conciliant les spécificités d’une routière digne de ce nom.

DESIGN :

Si la version berline nous a laissés quelque peu perplexes quant à son allure générale, cette version break nous paraît bien plus homogène d’un point de vue esthétique.

Avec sa ceinture de caisse très marquée, cette Peugeot 508 SW pourtant longue de 4,81 m arbore une silhouette élancée voire un brin sportive.

Il faut dire que cette 508 SW affiche des lignes simples et dynamiques qui se nourrissent d’un esprit « break de chasse ». Tandis que le toit panoramique en verre s’inscrit dans la continuité du pare-brise, tout comme les barres de toit profilées en aluminium semblent fusionner avec le véhicule.

ESSAI-PEUGEOT-SW-THP156-008

A l’avant, le regard de la 508 SW se fait félin avec des projecteurs bi-xénon directionnels à « canons à LED ». Ces derniers sont sertis chacun de sept diodes électroluminescentes du plus bel effet. Ceci permet une reconnaissance visuelle immédiate de la voiture, de jour comme de nuit.

ESSAI-PEUGEOT-SW-THP156-011

A l’arrière, on retrouve des feux en forme de « crosse » avec un bandeau rouge qui s’illumine lorsque les feux sont activés.

ESSAI-PEUGEOT-SW-THP156-007

Pour conclure ce chapitre on peut affirmer que cette 508 SW ne manque pas d’élégance.

VIE A BORD :

Avec un empattement plus long de 9,2 cm par rapport à celui de la 407, la 508 a pour mission d’offrir une habitabilité bien plus généreuse. Une fois à bord, la 508 SW distille un intérieur spacieux et lumineux grâce à son toit panoramique de 1,62 m2.

En outre, ce break bénéficie d’une généreuse largeur d’habitacle aux places avant comme arrière où tous les occupants voyageront dans de très bonnes conditions.

ESSAI-PEUGEOT-SW-THP156-003

Il est vrai que cette 508 SW est des plus accueillante, avec un habitacle vaste qui n’impose aucun sacrifice aux places arrière. Les sièges en cuir à l’avant soutiennent parfaitement le corps et offre un très bon confort. Cependant, nous épinglons que la fonction siège massant n’est disponible que sur la version GT : dommage.

Le dessin du tableau de bord ainsi que la qualité des cuirs utilisés traduisent un véritable effort de la part du constructeur sochalien. Dans l’ensemble les matériaux utilisés respirent la qualité, même si certains plastiques durs viennent ternir le tableau.

Il convient de saluer les nettes améliorations opérées sur cette 508 SW en matière d’ergonomie.

ESSAI-PEUGEOT-SW-THP156-004

Le compteur de vitesse et son large odomètre affiche une excellente visibilité. Ce dernier fait également office d’ordinateur de bord et de matrice pour la fonction du GPS.

De même les indications relatives à la vitesse, aux informations de navigation et au régulateur de vitesse sont projetées en couleur sur une fine lame se trouvant dans l’axe de vision du conducteur.

Notre version d’essai dans sa livrée Féline représente le niveau 4/5 en termes de finition, juste en dessous de la version GT.

ESSAI-PEUGEOT-SW-THP156-002

L’équipement est pour le moins pléthorique : toit panoramique en verre avec vélum séquentiel, pack vision plus, accès et démarrage mains libres, afficheur tête haute couleur, mesure de la place disponible, climatisation quadri-zone, système de navigation Wip Nav Plus, jante alliage 18 pouce, éclairage bi-xénon directionnel, feux de route adaptatif avec éclairage directionnel additionnel, rideaux pare-soleil à l’arrière, siège conducteur avec fonction massante, sièges à réglages électriques, ESP, frein de stationnement électrique, Peugeot connect SOS, etc.

ESSAI-PEUGEOT-SW-THP156-001

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Peugeot 508 Feline SW THP 156 : à conduire, budget

Essai Peugeot 508 SW Feline 1.6 THP 156 : bilan, galerie photo