Renault Mégane RS Red Bull Racing RB7

 

Avec ses 265 ch, son châssis Cup et sa présentation extérieure spécifique, la Renault Mégane RS Red Bull Racing RB7 surfe sur la vague des succès de l’écurie de F1 tout en rappellant fortement la fameuse Mégane RS Trophy. C’est aussi le moment de faire le point sur les modifications apportées au dernier millésime, comme l’arrivée d’un Start & Stop ! Trois ans après sa sortie, la Mégane Renault Sport reste un must parmi les sportives abordables.

Mégane RS Red Bull : une série limitée tape-à-l’oeil

Avec sa peinture noir étoilé, son extracteur, sa lame F1 et ses coques de rétroviseurs Jaune Sirius, la Renault Mégane RS Red Bull Racing attire les regards. La touche de rouge est apportée par les étriers de freins du châssis Cup, et les stickers Red Bull Racing sur les portières. Le toit est décoré par un stripping sous forme de damier. Vous remarquerez également la présence des jantes 19 pouces Trophy, désormais disponibles en option sur toute la gamme Mégane Renault Sport.

Renault Mégane RS Red Bull Racing RB7

Cette livrée est donc moins voyante qu’une peinture intégrale jaune Sirius d’une Mégane Trophy ( lire notre essai de la Mégane RS Trophy ) mais elle ne passera pas inaperçue pour autant.

Et le restyling dans tout ça ? Quand les Mégane Collection 2012 se sont offerts de nouveaux boucliers avant avec feux de jours, la Mégane RS a conservé le sien. Les feux de jour à LED étaient déjà présents auparavant mais le nombre de LED a été augmenté. Pour le reste, les boucliers sont restés identiques, mais on ne va pas s’en plaindre.

Renault Mégane RS Red Bull Racing RB7

A conduire : toujours un must

La Renault Mégane RS 2012 a vu sa puissance portée de 250 à 265 ch. Mais pour profiter des 15 ch supplémentaires, il faudra activer l’ESP en mode Sport. Notez que le fait d’activer le régulateur réactive l’ESP normal, logique. La puissance n’est pas la seule à profiter de ce mode sport : le couple passe dans le même temps de 340 à 360 Nm. La différence se ressent, à condition bien évidemment de taper très fort dans l’accélérateur. La pédale est d’ailleurs plus réactive lorsqu’on passe en mode Sport. Sur route ouverte, à moins de faire la grimpée d’un col il sera évidemment impossible de profiter comme il se doit de cet excellent moteur sans pulvériser les vitesses autorisées.

Et pour une conduite totalement maîtrisée, le conducteur peut complètement désactiver l’ESP. Jouissif !

Renault Mégane RS 2012 Red Bull Racing RB7

Même en cartographie 250 ch, la Mégane RS n’est pas une voiture qui se traine. Sa boite manuelle à 6 rapports est bien étagée, et le couple permet au conducteur de pouvoir rouler tranquillement en ville en cinquième ( si si, ça arrive avec des enfants à l’arrière ).

Le châssis Cup de la Mégane RS n’a pas pris une ride. Comment ne pas tomber sous le charme de cette direction ferme et précise, qui pilote un train avant particulièrement efficace ? Grâce aux pivots indépendants, ce train avant demeure une référence. L’un de mes confrères utilise cette sportive pour réaliser des stages de drift sur circuit : la belle a le potentiel pour se faire plaisir dans de nombreuses circonstances.

Le différentiel à glissement limité compris dans le châssis Cup améliore la motricité de façon étonnante par rapport à une Mégane RS châssis Sport. J’ai pu le constater en conduisant une Mégane RS Luxe aussitôt après avoir profité pendant quelques jours de cette série limitée Red Bull Racing !

Que peut-on lui reprocher au niveau dynamique ? Sportivement, difficile d’être plus exigeant. Le rapport performances/prix/efficacité de la Mégane RS Collection 2012 est assez renversant. Renault nous affirme que la sonorité a été retravaillé sur la Collection 2012, mais la différence est assez légère. Les plus mélomanes équipent leur Mégane RS d’une ligne en inox…

Renault Mégane RS 2012 Red Bull Racing RB7

Pour une conduite au quotidien, il manque des équipements de sécurité modernes comme le régulateur de vitesse adaptatif, ou le détecteur d’angle mort. Certains seront aussi déçus que Renault ne propose pas de boîte double embrayage sur la Mégane RS. Jusqu’à présent la boîte EDC à double embrayage était cantonnée aux moteurs dCi 110, mais Renault va très prochainement nous faire essayer la nouvelle Clio RS 200 EDC. Cela peut certainement augurer de l’arrivée d’une boîte EDC sur la Mégane RS…mais de la prochaine génération !

La Mégane RS se distingue en revanche par son système de télémétrie embarqué appelé R.S Monitor, qui délivre des informations sur la puissance et le couple délivrés en temps réel, et permet de chronométrer ses accélérations. Mais cet accessoire est incompatible avec le système de navigation TomTom : l’écran monochrome est donc obligatoire. Et l’activation du R.S Monitor condamne aussi l’affichage des indications de l’autoradio…

A vivre

A l’intérieur de la Mégane RS Collection 2012, pas de révolution au programme. Le facelift s’est contenté du strict minimum, avec l’apparition d’une peinture noir laqué sur de nombreux éléments de la planche de bord. La nouveauté appréciable est la modification des compteurs : le compte-tours est désormais sur fond blanc et non plus sur fond jaune, et le graphisme du tachymètre a été recréé. L’autoradio a changé de façade : baptisé R Plug & Radio il reçoit directement la prise USB près des touches, au lieu qu’elle soit située devant le levier de vitesses.

Renault Mégane RS 2012 Red Bull Racing RB7

On trouve comme spécificités à cette Mégane RS Red Bull Racing un pommeau de vitesses en aluminium, beaucoup plus ergonomique que le pommeau classique, et une plaque numérotée badgée F1 World Champions FIA 2011.

La qualité de finition de la Mégane n’est pas un point fort du modèle, avec de nombreux plastiques rigides assez sensibles aux rayures. On achète avant tout la Mégane RS pour son design, son châssis ou son moteur !

Très fermes, les réglages de suspensions du châssis Cup associés aux jantes 19 pouces et aux sièges bacquet Recaro assez rigides font de cette Mégane RS Reb Bull une voiture assez inconfortable. Mais les adeptes de sportives pures et dures se régaleront d’avoir un maintien latéral aussi rigide !

Renault Mégane RS 2012 Red Bull Racing RB7

A l’arrière, trois passagers peuvent prendre place. La banquette arrière ne propose pas plus de maintien pour les passagers que celle d’une Mégane dCi…

Budget

Il ne sera plus possible de commander une Mégane RS Red Bull Racing aujourd’hui, mais il en reste des neuves dans plusieurs garages en France. Les prix vont de 27900 euros à 29900 euros sur un site d’annonces bien connu, pour une voiture presque identique à celle de cet essai, le revêtement en cuir des Recaro mis à part.

Cette série limitée Red Bull Racing était proposée à un tarif de 35050 euros, soit à peine 450 euros de moins que la fameuse Trophy !

En 2013, une Mégane RS est facturée 30750 euros, une RS Luxe 34350 euros. Désormais le pack Cup Luxe regroupe pour 1500 euros les sièges Recaro ( en tissu ), le différentiel à glissement limité, les étriers de freins rouges et le châssis Cup. En ajoutant le RS Monitor à 300 euros, cela fait une Mégane RS aussi dynamique que cette Red Bull Racing pour un prix catalogue de 32550 euros. A vous de négocier une belle remise, sachant que les temps sont durs pour les concessionnaires.

Renault Mégane RS 2012 Red Bull Racing RB7

Basée sur une version normale ( et non pas Luxe ) la Mégane RS Red Bull Racing RB7 se dispense de certains équipements comme le rétroviseur intérieur photosensible. Seules quatre options existent sur cette version : les jantes alliage Trophy ( 19 pouces Steev de série ), les sièges Recaro en cuir, les phares au xénon et la roue de secours.

En cette fin d’année, la Mégane Renault Sport a revu ses émissions de CO2 à la baisse avec 174 g de rejets, contre 190 g pour la version Trophy. Les motoristes ont ajouté un système Stop and Start qui permet de faire descendre la consommation urbaine. C’est plutôt étonnant d’avoir un tel système sur la Mégane RS, mais cela a permis de faire descendre la consommation homologuée mixte de 8,2 L à 7,5 L. Dans la pratique il reste toujours aussi difficile de descendre sous la barre des 10 L, Start & Stop ou pas.

Fin 2012, le malus est donc revenu à 750 euros, au lieu de 1300 euros. Mais en 2013, le malus français vient de remontera à 1500 euros…Une somme qui fait mal, ajoutée aux 17 chevaux fiscaux de la carte grise.

LIRE LA FIN DE L’ESSAI :

Essai Mégane Renault Sport Red Bull Racing RB7 : conclusion, galerie photos


Mots clés pour ce billet :

3 réponses à Essai Renault Mégane RS 2012 Red Bull Racing RB7

  • Cette voiture, c’est le top ! La finition est très bien pour une véritable sportive de (seulement) 34.000 euros. Après, on trouve (un peu) mieux en terme de finition, mais c’est beaucoup plus cher…

  • Cette MEG RS est une MERVEILLE !!!

  • La finition certes, mais aussi et surtout Renault n’a toujours pas compris qu’il faudrait sortir cette mégane RS en 5 portes. Ceux qui peuvent aligner 35000 euros sont souvent des trentenaires avec des enfants en bas age (donc siége auto à l’arrière, contorsion pour boucler les ceintures, …).
    Après une golf V GTI, et une golf VI R, ma prochaine voiture devrait, en toute logique, être la nouvelle S3 Sportback. J’aurai bien testé cette Renault, mais certainement pas en 3 portes.