Essai Mini Cooper SD

Essai Mini Cooper SD

Toujours plus grande, il était logique que la Mini finisse par succomber à la tentation d’une nouvelle carrosserie. La petite “Hatch” s’offre donc une carrosserie 5 portes, ce qui est une première.

Pour répondre à la demande et faire face à cette situation des 5 portes qui deviennent la norme chez les citadines, la Mini gagne donc deux portes mais pas seulement. Car elle en profite pour s’allonger encore et atteindre les 4 mètres ! Voici l’essai de la Mini la plus habitable jamais produite, avec le moteur diesel le plus puissant de toute la gamme.

 

Style : Une Mini plus étirée que jamais

Avec 4 mètres de long, la Mini 5 portes peut étonner. Mais pas totalement, puisque le Countryman nous a déjà préparé à cette évolution…

Esthétiquement, ce changement s’intègre parfaitement dans les codes de style de la marque anglaise. La carrosserie bi-ton reste de mise, avec des montants de vitres noirs qui contrastent avec la teinte de la caisse. On finit par se poser une question : mais pourquoi avoir attendu si longtemps ?

Mini Cooper SD 5 portes

Mini Cooper SD 5 portes

Cette version Cooper SD se démarque d’une Cooper D avec grille de calandre en nid d’abeille, ses ouies latérales chromées S, sa poignée de malle arrière “High-Gloss black”, son capot avec prise d’air, et sa trappe à essence chromée. Mais même une Cooper S est livrée de série en jantes 16 pouces !

Comme toujours chez Mini, les clients devront passer par les options pour se configurer une auto à leurs goûts. Ici cette Cooper SD “Blazing red” métallisé avec toit “Jet Black” est bien optionnée : jantes 17 pouces Cosmos spoke noires à 650 euros, bandes de capot noires à 130 euros, clignotants blancs à 90 euros, et 300 euros pour la peinture, phares LED à 1000 euros. Des options pas si chères en soi, mais sur une voiture proposée au départ à 27300 euros tout de même.

Mini Cooper SD 5 portes

Mini Cooper SD 5 portes

 

A conduire : la citadine diesel la plus puissante

 

Cette Mini 5 portes ne partage pas son châssis avec la BMW Série 2 Active Tourer, mais son architecture. Ces deux nouveautés partagent ainsi motorisations et technologies.

Les évolutions à la hausse ne concernent pas uniquement les côtes de la nouvelle Mini. L’ancienne version Cooper SD était déjà très bien lotie avec pas moins de 143 ch, soit le maximum proposé dans une citadine diesel. Cette nouvelle venue fait un bond en avant avec un bloc diesel 2.0 développant cette fois-ci pas moins de 170 ch ! Elle prend ainsi le large par rapport à sa principale rivale, l’Audi A1, toujours fixée à 143 ch.

Pour une citadine diesel, c’est particuièrement impressionnant. La Cooper SD se positionne donc plus que jamais comme une alternative à la Cooper S de 192 ch.

Avec 7,4 s au 0 à 100 km/h, elle ne rend en effet que 5 dixièmes à la Cooper S. Le tout en consommant près de 2L de moins…

Moteur Mini Cooper SD 2014

Moteur Mini Cooper SD 2014

 

L’agrément de conduite passe tout d’abord par une position de conduite vraiment agréable, et des sensations enthousiasmantes avec un châssis précis et efficace et une direction ferme et informative bien comme il faut.

Assis au ras du sol,  on profite pleinement du dynamisme de cette version particulièrement coupleuse. Cette petite “GTI” diesel ne devrait pas avoir de mal à séduire les adeptes de sportives qui en ont marre de faire des conso de l’ordre de 10 L/100 km.

Vie à bord : plus d’espace

 

Plus longue de 16 cm que la Mini 3 portes, cette Mini 5 portes bénéficie d’un empattement allongé mais aussi d’un porte à faux arrière qui prend 8,9 cm.

Le coffre souvent critiqué sur la Mini atteint ici un volume de 278 litres. Forcément plus accessibles, les places arrière sont en net progrès par rapport à l’ancienne Mini et la nouvelle Mini 3 portes. Au départ, on n’achetait pas une Mini pour son habitabilité qui faisait partie de ses défauts. Désormais, la petite anglaise gomme ses défauts pour devenir irréprochable.

Planche de bord Mini Cooper SD

Planche de bord Mini Cooper SD

La présentation de cette nouvelle génération de Mini a fait un bond en avant, comme nous l’avions déjà dit dans nos précédents essais de la Mini 3 portes. La coiffe de la planche de bord est moussée, tout comme l’élément de couleur rouge qui met un peu de vie dans un habitacle essentiellement noir.

Affichage tête haute, caméra de recul, contrôle dynamique de l’amortissement, rétroviseurs extérieurs électrochromes : la nouvelle Mini ne se refuse rien avec des équipements dignes de compactes premium, et inconnus de la majorité des citadines.

Pour s’offrir le système de navigation du pack connected, il faudra ajouter 1200 euros. Un prix élevé en soi mais qui donne droit à un navigateur commun avec BMW rapide et facile, parfaitement intégré niveau design dans le cercle de la console centrale.

Avec la monte optionnelle 18 pouces, le confort n’est pas toujours du meilleur niveau, ce qui est renforcé par des sièges un peu raides pour effectuer de longs parcours. Les sièges arrière accueillent en théorie 3 personnes : dans la pratique n’espérez pas caser plus de deux adultes en raison d’une largeur limitée et aussi d’un imposant tunnel de transmission. Une version à transmission intégrale ALL4 devrait apparaitre en 2015 !

Sièges arrière Mini 5 portes

Sièges arrière Mini 5 portes

 

 

 

 

Budget : toujours plus haut !

 

L’écart de prix est de 900 euros entre les Mini 3 et 5 portes. Cette Mini Cooper SD 5 portes d’affiche à 27300 euros. Mais Mini met aussi en avant ses offres de location longue durée, soit une alternative à 450 euros par mois pour 36 mois et 50000 km, et SANS apport.

A ce prix, même s’il est logique que les équipements high tech et la personnalisation soient payantes, il est regrettable que des équipements comme les radars de recul, le détecteur de pluie et l’allumage automatique des feux soient en option.

Vous l’avez compris, l’addition grimpe vite chez Mini, et comme au casino il sera sensé de se fixer une limite avant de rentrer dans la concession…

 

Caméra de recul Mini 2014

Caméra de recul Mini 2014

Heureusement cette version Cooper SD a de gros points forts : elle se dispense de malus écologique, et offre une consommation très raisonnable malgré ses performances de petite sportive. Nous avons ainsi consommé moins de 6,5 L, malgré des dépassements canon lors de cet essai en Provence.

LIRE LA FIN DE L’ESSAI MINI COOPER SD 5 portes


Mots clés pour ce billet :


-