Test Project Cars 2 sur PS4 : notre avis sur cette simulation

 

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Après un premier Project Cars très réussi sorti en 2015, l’attente était forcément au rendez-vous pour cette suite également signée Slightlyman Studios.

On reste bien évidemment sur la formule qui a tant séduit les joueurs, avec une simulation hyper réaliste aux réglages particulièrement poussés. Le contenu est plutôt alléchant : 180 voitures, 9 disciplines, 29 catégories, et 140 circuits sur une soixantaine de sites.

Cela permet par exemple d’aller cramer du pneu avec LaFerrari sur le circuit d’Indianapolis ! Je cite cet exemple précisément car l’arrivée de Ferrari est une nouveauté de Project Cars. « L’arrivée de Ferrari dans Project CARS 2 est une nouvelle fantastique pour nos pilotes virtuels », s’extasie Andy Tudor le directeur artistique chez Slightly Mad Studios. « Mais cela s’accompagne aussi d’une série de défis sans pareils. Face à un tel pedigree et un tel engouement, restituer la véritable sensation d’une Ferrari dans un jeu était une lourde responsabilité. Les fans et les pilotes deProject CARS 2 et de Ferrari s’attendent à retrouver les mêmes caractéristiques et à vibrer comme s’ils étaient dans les voitures mythiques de Maranello. Nous sommes impatients que les joueurs puissent les tester et découvrir ce que nous avons réalisé. Ces voitures sont vraiment spéciales. »

Et pour avoir testé, on ne peut qu’apprécier en effet de piloter virtuellement une Ferrari dans Project Cars 2 et pour plusieurs raisons. Bien évidemment les graphismes permettent de profiter pleinement du style des Ferrari, mais aussi de leur habitacle sophistiqué. La vue intérieure de LaFerrari offre une vue sur le volant avec son niveau de régime moteur indiqué par diodes, ses compteurs entièrement digitaux et un habillage en carbone.

Autre point appréciable : ces voitures de prestige sont comme les autres soumises aux dégâts matériels, dont le niveau de précision est très poussé dans Project Cars 2.

Mais un point que je mets au sommet de la liste est le rendu sonore très travaillé qui fait partie du plaisir pris dans Project Cars 2. Le travail sur les effets sonores était d’ailleurs un point très abouti du premier épisode.

Deux éditions de Project Cars 2 sont proposées : l’édition standard qui comprend un pack exclusif de voitures japonaises  : Honda Euro Spéc. Civic Type-R, Honda Project 2&4, Skyline GT-R (R32) Groupe A et Nissan 280ZX IMSA GTX.

Pour une vingtaine d’euros de plus, l’édition Deluxe de Project Cars 2 ajoute le season pass. Cela donnera droit à 4 DLC additionnels, et à un pack Motorsport.

Les voitures proposées dans Project Cars 2

Difficile de lister ici l’intégralité des voitures proposées dans Project Cars 2, au nombre de 180 modèles ! L’intérêt est de pouvoir disposer de voitures de route allant d’une Ford Escort MK1 RS 1600 de 1972 à une Pagani Zonda, de voitures de rallye WRX de 2016 comme le Mini Countryman RX, et de très nombreuses voitures de course, que ce soit d’Indycar, de championnat GTE, GT3, GT4, GT5, LMP1, LMP2, LMP3, mais aussi des Goupe A, Groupe C, etc. Les plateaux proposés ne manquent donc pas de diversité !

C’est également un vrai régal au niveau des circuits proposés, particulièrement nombreux et variés.

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Une vraie simulation 

A l’opposé d’un jeu auto typé arcade, Project Cars 2 est une authentique simulation avec une difficulté qui pourra refroidir les ardeurs des novices. Dégâts activés par exemple, la moindre petit sortie de route se paye immédiatement avec une voiture beaucoup plus difficile à contrôler.

L’aspect simulation passe par des réglages et une configuration aux petits oignons : vous pouvez ainsi choisir roue par roue, le modèle exact de pneumatique que vous voulez, avec la pression précise. On pourra ainsi comparer le grip des différents pneus de chez Pirelli !

Si vous adorez le pilotage mais n’avez pas la patience de passer du temps à tout régler en détails, c’est évidemment possible. On peut se contenter de choisir le niveau de dégâts matériels, la difficulté et l’agressivité de l’IA, le choix de transmission et rapidement allez brûler du pneu.

Ce qui est sûr, c’est la frustration vite ressentie avec une simple manette. Une telle simulation mérite l’achat d’un volant avec pédalier pour profiter pleinement de l’immersion proposée.

Au niveau de l’IA, c’est un vrai plus de pouvoir régler indépendamment son niveau de difficulté et son agressivité. On pourra alors affronter des novices qui créent rapidement de beaux carambolages de part leur agressivité trop poussée.

 Notre avis : Ce deuxième épisode de Project Cars toujours mené par Slightly Mad nous a régalés à nouveau par son excellent niveau général. Le premier volet n’avait pas pris une ride et on pouvait même se demander s’il était déjà judicieux de ressortir une suite deux ans plus tard. Les évolutions sont intéressantes avec de nouvelles autos ( nouveaux modèles et l’arrivée des Ferrari ), des courses sur glace et WRX, de quoi relancer l’intérêt du titre.

On a aimé :

-Graphismes très réussis

-Modélisation des voitures poussée

-Qualité graphiques des replay

-météo personnalisable

-réalisme du comportement dynamiques des voitures

-réglages très poussés

On a moins aimé :

-certains bugs d’affichage au niveau des dégâts ( pièces de carrosseries qui se détachent et clignotent )

-pas abordable pour tout le monde au niveau gameplay

-frustration présente sans volant en mains…

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4

Test Project Cars 2 sur PS4