Kia Cee’d

Kia Cee’d

Si Kia est une marque coréenne, elle fait des efforts pour s’adapter à l’Europe. Sa nouvelle compacte Cee’d de seconde génération a été conçue et développée en partie en Allemagne et est produite en Europe de l’Est en Slovaquie.

Toujours ambitieuse, la Kia Cee’d revient avec des évolutions qui lui permettent de se replacer positivement dans la catégorie des compactes. Pour ce premier essai de la version 5 portes, nous sommes partis de Vienne en Autriche pour rallier Zilina, la ville qui accueille l’usine Kia.

Un style plus incisif

La première Cee’d était très consensuelle, la seconde Cee’d arrive avec une personnalité plus marquée au niveau design. Plus basse de 10 mm, la nouvelle Kia Cee’d est aussi plus longue avec 50 mm supplémentaires. Les voies avant et arrière ont été élargies de 17 mm et 32 mm.

De face, la compacte Kia est bien dans l’air du temps avec ses projecteurs intégrant des feux de jour à led, et une calandre ‘’Tiger Nose’’ redessinée.

A l’arrière la Cee’d 2 délaisse ses blocs de feux verticaux pour des phares horizontaux. Ces feux sont à technologie LED sur les deux finitions les plus huppées.

Kia Cee’d

En version Active ( La Cee’d blanche de cet essai ), la Cee’d est chaussée en 16″, alors que la version Premium ( Cee’d grise de l’essai ) est dotée en série de jantes alliage 17″. Ces deux niveaux supérieurs profitent aussi d’une calandre cerclée de chrome, d’une grille de calandre noir laqué, et de vitres latérales au liseré chromé.

Vie à bord

Cette nouvelle Cee’d a été conçue avec sérieux, et la fantaisie n’est pas à l’honneur à son bord ! Tournée vers le conducteur, la planche de bord met un peu de côté le passager avant. Sur la finition Active, l’ensemble est très sombre, avec des écrans d’information éclairés en rouge. L’influence germanique est très présente, à tel point que la nouvelle Cee’d me rappelle fortement les habitacles Opel.

Kia Cee’d

La sellerie cuir club proposée dans le pack intense à 1000 euros apporte un peu plus de contraste avec des contreportes en cuir gris clair.

Sur de longs parcours, le confort est appréciable avec des suspensions bien réglées et des sièges plutôt moëlleux. On ne ressent pas particulièrement la fatigue sur de grandes distances : un point fort pour les départs en vacances. Dès le niveau active, les deux passagers avant peuvent profiter d’un réglage lombaire électrique qui permet de bien se caler le bas du dos. Curieusement, Kia France ne propose pas de sièges chauffants en option. Sur du cuir, c’est dommage.

L’habitacle est spacieux, et on s’y sent moins à l’étroit qu’aux places avant d’une Renault Mégane par exemple.

La Cee’d n’a pas non plus usurpé sa vocation de petite familiale sous le hayon, avec un coffre accueillant 380 litres de contenance sous la tablette.

Kia Cee’d

Kia Cee’d

Avec la finition Active, la Kia Cee’d est livrée avec une climatisation automatique bi-zone, quatre vitres électriques, un ionisateur d’air, l’allumage automatique des projecteurs, le dégivrage du bas du pare-brise, le radar de parking arrière, et les rétroviseurs rabattables électriquement. Pour 800 euros supplémentaires, le pack visio ajoute un toit panoramique ouvrant, un rétroviseur intérieur photosensible, un capteur de pluie, et les vitres arrière surteintées.

Pour 2000 euros de plus, la finition Premium comprend les éléments du pack visio, mais aussi des jantes 17″, l’ouverture et le démarrage sans clé, des contreportes gainées en cuir, et des applications noir laqué sur la planche de bord.

La Cee’d Active avec pack Visio est nettement plus compétitive !

A conduire

En essence ou en diesel, la Kia Cee’d ne laisse pas du tout la même impression. En essence, le bloc 1.6 GDI manque de couple pour mouvoir cette compacte qui pâtit d’un poids assez conséquent. D’une génération à l’autre, la Cee’d a pris du poids !

Sans turbo, le moteur essence ( pourtant le plus puissant disponible ) est donc souvent à la peine. Couplé à la boîte à double embrayage, il n’est pas particulièrement à la fête : le 0 à 100 km/h perd presque une seconde par rapport à la version à boite mécanique.

Avec le moteur 1.6 diesel de 128 ch, la nouvelle Cee’d est plus à l’aise sur tous les terrains. Ce moteur apporte une souplesse appréciable en ville, et de meilleures reprises sur la route. N’attendez pas un réel bond de performances par rapport au 1.6 de 110 ch : il s’agit du même moteur, avec le même couple, seule la puissance est supérieure. D’ailleurs Kia France ne surfacture pas cette puissance puisque la gamme est construite sur un passage de 110 à 128 ch avec un niveau d’équipement supérieur. La boîte mécanique compte 6 rapports, et se révèle assez agréable à manipuler. Pour les adeptes de transmission automatique, la boîte TCT n’est pas disponible sur le diesel mais Kia propose une boite de vitesses automatique à 6 rapports.

Faut-il opter pour le pack Eco facturé 300 euros ?

Ce pack comprend un système Stop & Go et une roue de secours galette, ce qui permet de réduire les émissions de CO2 à 114 g au lieu de 100 g. L’acheteur a alors droit à un bonus de 100 euros ! Les 200 euros seront récupérés en moins de 30.000 km ,grâce à une consommation mixte inférieure ( 3,8 L au lieu de 4,3 L ).

Au niveau dynamique, les ingénieurs ont souhaité contrer les éventuelles critiques vis à vis de la direction assistée électrique en proposant au conducteur de choisir la dureté lui-même. Une touche sur le volant permet donc de choisir entre trois modes : Confort, Normal et Sport.

La Kia Cee’d 1.6 CRDi est polyvalente, avec une maniabilité convaincante pour la ville et une stabilité rassurante sur route et autoroute.

Kia Cee’d

Budget

Si la gamme de la Cee’d compte 7 combinaisons moteurs-boîtes et quatre finitions, le nombre de versions est seulement de douze. Les prix s’échelonnent de 16590 euros pour une Cee’d Motion 1.4 essence 100 ch à 25290 euros pour une Cee’d Premium 1.6 diesel CRDi de 128 ch BVA6.

Avec le même couple de 260 Nm que la Cee’d 1.6 CRDi 128 ch, la version diesel de 110 ch pourrait être très intéressante. Mais Kia en a décidé autrement en la privant des finitions supérieures Active et Premium, et en lui bloquant l’accès à l’option navigation.

Il faudra donc basculer sur une Cee’d Active 128 ch facturée 22090 euros pour pouvoir sélectionner l’option GPS, et avoir une présentation extérieure plus sympathique.

La Kia Cee’d de 2007 avait lancé la fameuse garantie de 7 ans ou 150.000 km. Même si cette garantie comprend des exclusions, elle reste un argument commercial particulièrement valable face à de nombreuses concurrentes qui plafonnent aux deux ans légaux.

Dans l’immédiat, Kia France ne proposera pas le programme satisfait ou remboursé sur la Cee’d, mais cela pourrait être envisagé l’année prochaine.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Kia Cee’d 2012 CRDI 128 & GDI 135 : conclusion, galerie photos


Mots clés pour ce billet :