BMW Série 6 Gran Coupé

Si Mercedes a défriché le créneau du coupé 4 portes avec le CLS, BMW s’y penche une génération de CLS plus tard avec sa propre interprétation du segment.

Proche des Série 6 Coupé et Cabriolet, la Série 6 Gran Coupé est une voiture 4+1, désireuse de concurrencer les modèles les plus luxueux du genre comme la Porsche Panamera.

Avec son moteur 6 cylindres en ligne TwinPowerTurbo de 313 ch, une longueur dépassant les 5 mètres de long et un équipement pléthorique, la bavaroise a fourbi ses armes et arrive avec de sérieux arguments à faire valoir.

Un style au diapason

Le luxe, c’est de s’offrir le modèle que tout le monde ne pourra pas s’acheter. BMW a vraiment souhaité créer un modèle à part entière avec la Série 6, contrairement à une Audi A7 Sportback étroitement dérivée d’une Audi A6.

Ce Gran Coupé n’usurpe pas son nom, avec des dimensions pas très éloignées d’une Série 7 courte et une ligne de coupé particulièrement basse. La longueur dépasse les 5 mètres, soit 11,3 cm de plus qu’une Série 6 Coupé. Cet écart profite uniquement à l’empattement, afin d’améliorer l’habitabilité.

Comme il se doit, les portes sont sans montant de vitre. Remarquez le soin apporté aux détails, comme l’inscription Gran Coupé sous les vitres de custode. ( voir galerie photo )

Pour la première fois, BMW a intégré l’éclairage diurne à LED dans les anneaux lumineux, avec un effet 3D. Il s’agit même de projecteurs Full LED ( en option sur la finition Sport Design ) qui combinent un éclairage blanc proche de la lumière du jour, et les fonctions projecteurs directionnels et feux de route adaptatifs.

BMW Série 6 Gran Coupé

BMW Série 6 Gran Coupé

Vie à bord

En s’installant aux places avant de cette Série 6 Gran Coupé, on retrouve logiquement la même planche de bord que celle des Série 6 Coupé et Cabriolet commercialisés depuis l’année dernière. L’ensemble est classique, mais bien dessiné et très ergonomique. Le conducteur appréciera la lisibilité des compteurs et le confort apporté par l’affichage tête haute.

Les deux passagers avant sont séparés par un tunnel central : le rapprochement avec madame, ce sera pour plus tard !

BMW Série 6 Gran Coupé

BMW Série 6 Gran Coupé

Luxueuse, la nouvelle Série 6 Gran Coupé est livrée en série avec la sellerie cuir, le système de navigation professionnal, les sièges avant électriques à mémoire, le réglage électrique du volant, les rétroviseurs électrochromes, les projecteurs bi-Xénon, et le système de haut-parleurs Hifi.

En option, le système son devient Bang & Olufsen, avec une qualité sonore impressionnante pour une installation auto. Admirez ci-dessus un intérieur particulièrement luxueux “Individual”.

Sans l’offre Individual, vous pouvez opter pour une planche de bord recouverte de cuir ( 1500 € ), et un ciel de pavillon Anhrazit ( voir photo ci-dessous ).

BMW Série 6 Gran Coupé

BMW Série 6 Gran Coupé

A l’arrière, l’espace est conçu pour accueillir confortablement deux personnes, avec des sièges aux assises creusées et un maintien efficace au niveau du dossier. L’espace dévolu aux passagers arrière a véritablement progressé par rapport à la Série 6 Coupé, qui était un coupé 2+2.

Contrairement à ses concurrentes coupés 4 portes, la BMW Série 6 Gran Coupé ne se contente pas d’offrir 4 places, et est homologuée comme une 5 places. Il s’agit précisement d’une 4+1 : la place centrale arrière peut servir de dépannage pour de petits trajets.

Malgré une largeur identique au Coupé 2 portes, la Série 6 Gran Coupé parvient à proposer une largeur aux coudes et aux épaules nettement supérieure pour les places arrière ( +116 mm et +127 mm).

BMW Série 6 Gran Coupé

Avec 460 litres, le coffre n’évolue pas par rapport à la Série 6 Coupé : logique, car l’empattement arrière reste le même. Mais la présence d’une banquette arrière rabattable 60/40 permet de faire évoluer le volume de chargement jusqu’à 1265 litres.

A conduire

La nouvelle BMW 640d Gran Coupé fait honneur à la tradition BMW en matière d’agrément de conduite. Elle associe une conduite de propulsion à une position de conduite basse que chacun pourra régler au millimètre. Difficile dès lors de ne pas trouver ses marques pour pouvoir pleinement profiter de l’expérience de conduite.

Avec 313 ch, le moteur 6 cylindres en ligne diesel de la 640d Gran Coupé ne manque pas de ressources. Son appellation TwinPowerTurbo donne un indice : il dispose bien de deux turbos. Le premier sert aux bas régimes, et le second aux hauts régimes. Contrairement à son appellation, ce moteur n’est pas un 4.0 L de cylindrée mais un 3.0 L.

Aucune rugosité n’est à craindre de ce bloc : il délivre une sonorité mélodieuse très agréable, et aucune vibration ne parvient dans l’habitacle. On a affaire à l’un des moteurs diesel les plus performants et les plus agréables du moment !

Rappelons que même la Porsche Panamera se contente de 250 ch.
Cette motorisation est donc à même de faire hésiter avec le moteur 6 cylindres essence, disposant de 320 ch. Dans les deux cas, la vitesse maximale est de 250 km/h et le 0 à 100 km/h est réalisé en 5,4 s !

Ne cherchez pas : la concurrence est derrière, avec 6,2 s pour le 0 à 100 km/h pour un CLS 350 CDI, ou 6,8 s pour une Panamera Diesel. Les ingénieurs BMW n’ont pas seulement fait subir une cure de vitamines au 6 cylindres : la Série 6 Gran Coupé est aussi sensiblement plus légère que ses concurrentes.

Le confort de conduite est de mise avec la boîte à 8 rapports, qui propose des palettes au volant. Le levier de commande de boîte demande juste un temps d’adaptation pour ne pas oublier d’appuyer sur la touche Lock lorsqu’on passe de la marche avant à la marche arrière.

Pour une conduite dynamique, le conducteur peut opter pour les modes Sport ou Sport +. Dans ce dernier, l’ESP est désactivé. Sur route ouverte, ce mode est donc à déconseiller aux pilotes du dimanche !

L’activation d’un mode Sport joue aussi sur la fermeté de la direction, les réglages du suspension et la gestion de la boite automatique à convertisseur de couple.

BMW Série 6 Gran Coupé

Avec la direction active intégrale, les roues arrière peuvent tourner jusqu’à 3 degrés. Ce dispositif n’est pas monté sur toutes les Série 6 Gran Coupé : c’est une option facturée 2000 €.

Chez BMW vous pouvez configurer votre voiture à la carte, pas seulement pour l’esthétique extérieure et le confort intérieur. En option, BMW propose l’amortissement variable piloté à 1500 €, ou le système Adaptive Drive à 4000 € avec suspensions à barre anti-roulis actives.

Pour ceux qui craignent de manoeuvrer une voiture aux dimensions imposantes, BMW a pensé à tout, avec une vue baptisée “Surround View”, en plus de la caméra de recul et de l’aide au stationnement Park Assist. Là encore, il faudra sélectionner un pack optionnel.

Parmi les aides à la conduite “ConnectedDrive”, on trouve aussi le système de vision nocturne avec détection des piétons ! Ce mode active une caméra infrarouge avec visualisation sur l’écran central de la planche de bord.

Très performante, la 640d Gran Coupé peut disposer de nombreuses technologiques de sécurité active : tout dépendra de vos critères de choix ! Rien n’est indispensable, mais avouez qu’il serait dommage de ne pas profiter d’innovations aussi évoluées sur une voiture de ce budget.

Budget

L’offre diesel de la Série 6 Coupé débute à 84400 euros, avec un équipement qui est loin d’être indigent dès le premier niveau de finition Excellis ( voir chapitre vie à bord ). La gamme compte en tout quatre autres niveaux de finition : Luxe, Sport Design, Exclusive et Exclusive Individual. Du premier au dernier niveau, cela représente un écart de prix de 19600 euros.

Le positionnement prix est situé 1800 euros au-dessus d’une 640d Coupé, et 3200 euros au-dessous d’une 740d, qui reste le modèle le plus luxueux de BMW.

Au niveau des consommations, une conduite tout en souplesse permet facilement de descendre à 7,5L/100 km. Même avec un usage plus dynamique, la consommation n’évoluera pas beaucoup plus loin que 10L/100 : le rendement est impressionnant !

Pour réduire la consommation, la 640d Gran Coupé a adopté la fonction d’arrêt et de redémarrage automatique du moteur, un système de récupération d’énergie au freinage, des volets d’air pilotés, une direction assistée électrique avec Servotronic, le mode ECO PRO…

Cela donne un niveau de rejet de Co2 pas loin de la zone neutre du système de bonus-malus français, avec 146 g. Le malus sera donc seulement de 200 euros.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI, GALERIE PHOTOS :

Essai BMW 640d Gran Coupé : conclusion, galerie photos


Mots clés pour ce billet :