Essai Renault Mégane GT TCe 205

Essai Renault Mégane GT TCe 205

Quand l’ancienne Mégane pouvait compter sur le coupé pour les versions sportives, la nouvelle Renault Mégane berline se doit d’être sur tous les fronts. En attendant l’arrivée d’un moteur dCi 165 ch et surtout d’une sportive Renault Sport, la Mégane GT reçoit un bloc turbo essence de 205 ch, et quatre roues directionnelles. La recette du bonheur ?

 

Style : la Mégane GT en impose

 

On a déjà parlé du style de la nouvelle Mégane dans le premier essai de la Mégane dCi 130, marquée par une personnalité bien plus présente qu’auparavant. Cette version GT est encore mieux pourvue en matière de muscles avec des boucliers spécifiques et plus sportifs, un diffuseur arrière, une double sortie d’échappement ( la sortie de droite est factice ), et des jantes alliage 18 pouces.  Sans oublier une grille de calandre nid d’abeille noire avec badge GT et des rétroviseurs de coloris dark metal.

Calandre de la Renault Mégane GT 2016

Calandre de la Renault Mégane GT 2016

Mais cette présentation sportive ne sera pas l’apanage de la Mégane GT : des versions plus modestement motorisées pourront profiter du look sport avec le pack extérieur GT-Line optionnel. Une recette déjà éprouvée sur l’ancienne Mégane, et utilisée également sur de nombreuses rivales…

Essai Renault Mégane GT TCe 205

Essai Renault Mégane GT TCe 205

A conduire : une Mégane signée Renault Sport

Cette Renault Mégane GT est la seule de la gamme à s’offrir les roues arrière directionnelles, et de série ! Le 4Control bien connu des possesseurs de Laguna Coupé et GT permet d’obtenir une tenue de route bien supérieure à celle d’une Mégane classique.
Le bloc 1.6 turbo essence qui officie sous le capot est également présent sur les Talisman et Espace, sans oublier….la Clio R.S ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son tempérament semble bien proche de cette dernière. La Mégane GT est préparée par Renault Sport, et il faut avouer que cette version nous a plutôt étonnés.
Exclusivement proposée avec la boîte double embrayage à 7 rapports, la Mégane GT ne manque pas de nerf. Les chiffres sont d’ailleurs déjà très parlants avec un 0 à 100 km/h réalisé en 7,1 s, 230 km/h pour la vitesse de pointe et 27,9 s pour le 1000 m départ arrêté. Ce n’est certes pas encore la vraie Mégane R.S, mais il y a largement de quoi s’offrir quelques sensations…et risquer de sérieuses pertes de points. Les performances ne sont d’ailleurs pas très loin de celles de la Clio RS 200 EDC, qui profite d’un poids inférieur de presque 200 kg ! Malgré son allègement de 50 kg, la Mégane pèse encore un poids relativement important. Une Audi A3 Sportback 1.8 TFSI 180 pèse tout de même 140 kg de moins.

Essai Renault Mégane GT TCe 205

Essai Renault Mégane GT TCe 205

Relativement discret au démarrage, le moteur Energy TCe 205 produit un son d’aspiration impressionnant en pleine accélération. De quoi assurer une belle ambiance sonore, même à l’extérieur de la voiture ! Ce n’est pas le système artificiel du son apporté par l’installation audio de la 308 GT…

Le moteur développe un couple de 280 Nm, ce qui fait tout de même 100 Nm de moins que le 1.6 dCi 165 attendu pour juin 2016. Mais grâce à une boîte EDC réactive, les reprises ne manquent jamais de nerf. L’atout face à une Peugeot 308 GT THP 205 réside dans sa boîte de vitesses à double embrayage, quand la 308 GT THP 205 est uniquement proposé en boîte mécanique. La boîte EDC Renault permet de rouler en tout automatique ou de gérer les changements de rapports grâce aux palettes au volant.

Renault Sport a travaillé les liaisons au sol de la Mégane GT, avec des pièces spécifiques : ressorts, direction, amortisseurs et barre anti-dévers. Avec le 4Control, l’angle de volant est réduit de 40 % en mode sport.

Autant dire que cette version préparée par Renault Sport ne manque pas de piquant, et met la barre plus haut qu’on n’aurait pu le croire.

Essai Renault Mégane GT TCe 205 EDC

Essai Renault Mégane GT TCe 205 EDC

Pour la première fois, la Mégane bénéficie d’un sélecteur de modes de conduite. On pourra choisir entre neutre, confort, sport et personnalisé.
On peut aussi accéder au mode sport directement via la touche RS Drive située sous l’écran du système R-Link 2.
Terminons avec la sécurité : la Mégane vient de décrocher les 5 étoiles au fameux crash test EuroNCAP, et cette Mégane GT est la plus freineuse de la gamme avec des disques de freins de 320 mm à l’avant et 290 mm à l’arrière.

Vie à bord : présentation soignée pour la Mégane GT

 

S’offrir une Mégane GT sera certainement motivé en partie par la présentation intérieure spécifique. Renault n’a pas lésiné sur les moyens, avec des sièges baquets spécifiques, des inserts décoratifs bleu, un volant à jante épaisse en cuir nappa badgé GT, un pédalier aluminium, une sellerie alcantara, et des seuils de portes avant inox marqués Renault Sport.

Sièges avant sport de la nouvelle Renault Mégane GT

Sièges avant sport de la nouvelle Renault Mégane GT

 

Cette version haute de la Mégane  (en attendant la version Initiale Paris ) bénéficie également des technologies dernier cri. Le système R-Link 2 s’affiche ici sur un écran vertical façon tablette de 8,7 pouces. On y retrouve la navigation, l’autoradio, les applications connectées, ou encore la caméra de recul.

L’instrumentation de bord est présentée sur un bloc de compteurs TFT juste sous les yeux du conducteur, avec des variantes de présentation et de couleurs paramétrables. On peut encore compléter ces informations visuelles par l’option affichage tête haute, non pas sur le pare-brise mais sur une lamelle en plastique.

Planche de bord Renault Mégane GT

Planche de bord Renault Mégane GT

 

Budget

 

Quand la Peugeot 308 GT THP 205 est affichée à 30.450 euros, la nouvelle Mégane GT TCe 205 EDC est facturée 31900 euros.

L’équipement est plutôt complet, heureusement me direz-vous pour un tarif qui dépasse les 30.000 euros. Reste quelques options loin d’être indispensables : pack easy parking à 500 euros, régulateur de vitesse adaptatif à 300 euros, toit ouvrant électrique à 800 euros, système audio Bose à 600 euros, ou encore affichage tête haute à 400 euros.

La Mégane GT TCe 205 contient ses émissions de CO2 à 134 g, ce qui la gratifie malgré tout d’un petit malus écologique de 150 euros.

LIRE LA FIN DE L’ESSAI DE LA NOUVELLE RENAULT MEGANE GT

Essai Renault Mégane GT 2016

Essai Renault Mégane GT 2016

 


Mots clés pour ce billet :