Mercedes Shooting Break

Mercedes Concept Shooting Break

Mercedes Concept Shooting Break

En octobre 2004, Mercedes-Benz créait, avec son coupé quatre portes CLS, un nouveau segment de marché.En septembre 2008, la marque livrait une nouvelle interprétation captivante du concept émotionnel de coupé en présentant son concept-car FASCINATION.Aujourd’hui, au salon Auto China 2010, le concept-car Shooting Break fait son apparition ; un nouvel aperçu proposé par les designers de Mercedes de ce que pourrait nous réserver l’évolution future du concept de coupé.Nouvelle référence de design dans cette catégorie, le concept-car Shooting Break de Mercedes joue encore davantage avec nos émotions.
Large et compact, doté d’un long capot et d’un toit qui se prolonge jusqu’à l’arrière, le concept-car Shooting Break (break de chasse) affiche des proportions surprenantes qui, néanmoins, rappellent clairement une autre star, la CLS. La conception de l’avant a été entièrement revue, mais utilise des éléments largement inspirés de la super sportive SLS AMG : la grille de calandre, avec la grande étoile et des lamelles bioniques accrocheuses, n’est pas intégrée au capot, mais a été dessinée à part. La grille est flanquée de chaque côté de phares LED intégraux dotés pour la première fois de la technologie LED pour toutes les fonctions d’éclairage dynamique habituelles. Le profil latéral reçoit une touche de dynamisme apportée par une ceinture de caisse haute et marquée fuyant vers l’arrière, et par le caractère spectaculaire souligné par la puissance qui se dégage des passages de roue arrière. Le profil de coupé se distingue également par des vitres basses mettant en valeur un encadrement en aluminium poli.
A l’intérieur, le bois naturel et les cuir sont omniprésents. L’œil est rapidement attiré par l’imposante console centrale qui traverse l’habitacle et souligne la disposition des quatre sièges, ainsi que le haut niveau de confort qu’offre le Shooting Break. La partie coffre est également réinterprétée avec un plancher en bois dont le chêne foncé soyeux offre un net contraste avec les bandes de protection intégrées en aluminium.
Le concept-car Shooting Break est équipé du moteur qui annonce la future nouvelle génération de moteurs en V de Mercedes-Benz. Ce V6, dont les cylindres forment un angle de 60° et offrent une cylindrée de 3,5 litres, se caractérise par une injection directe dotée d’un système de contrôle de l’alimentation permettant d’utiliser un mélange pauvre. Le moteur six cylindres produit 225 kW (306 ch) pour un couple maximal de 370 Nm et établit de nouvelles références en termes de consommation de carburant, dans le respect des critères BlueEFFICIENCY de Mercedes-Benz.
L’extérieur : élégant et sportif
Les proportions sont indiscutablement celles d’un coupé : le capot allongé, des vitres étroites, sans encadrement pour les vitres latérales, et un toit dynamique plongeant vers l’arrière s’associent pour créer une allure générale qui semble prête pour l’aventure. Ce n’est qu’au deuxième coup d’œil que l’on se rend compte que le concept-car Shooting Break a effectivement quatre portes et une partie arrière de break. A y regarder de près, le design traduit son lien philosophique avec le coupé CLS quatre portes, un véhicule qui a créé un nouveau segment de marché en 2004 et que l’on considère déjà aujourd’hui comme une référence de design qui a toutes les chances d’avoir une place particulière dans l’histoire de l’automobile. On peut estimer dans une certaine mesure que le Shooting Break a joué un rôle identique en s’inspirant du concept-car FASCINATION lancé en 2008 pour le projeter dans le futur.
« Le concept-car Shooting Break se fonde sur la grande tradition de style sportif, cultivé et élégant qui a toujours caractérisé les formidables coupés Mercedes et fait évoluer avec brio son héritage unique tout en montrant la voie vers la future référence en matière de design de Mercedes-Benz », explique le professeur Gorden Wagener, Responsable mondial du Design pour Mercedes-Benz Cars.
Caractéristiques de ce design : le jeu de contraste entre les lignes et les surfaces volontairement « exagérées » crée une zone d’interaction animée. L’œil est immédiatement accroché par l’expressivité de l’avant qui utilise des éléments rappelant la SLSAMG et possède une grille de calandre qui, pour la première fois, n’est pas intégrée au capot. Cela contribue à améliorer la sécurité des piétons et favorise en même temps l’intérêt porté au long capot sportif. La calandre affiche en son centre la grande étoile Mercedes, rappelant ainsi son lien avec les autres coupés du constructeur. Elle est soutenue par des lamelles « bioniques » incurvées dont la forme est reprise dans l’aspect expressif du spoiler avant et des admissions d’air.
Les phares LED intégraux flattent l’oeil et offrent pour la première fois l’ensemble des fonctions d’éclairage dynamique courantes avec la technologie LED. Ils se divisent en trois sections en forme de flèche dont la section supérieure contient un indicateur LED, la section intermédiaire correspond à un feu latéral LED pour l’éclairage LED de croisement. Le feu latéral est également visible lorsque les feux de croisement sont allumés, ce qui crée une allure caractéristique et un design différent de nuit. La partie basse des phares abrite les feux de route et les fonctions d’éclairage nocturne. Avec ses 71 LED au total, le véhicule a un aspect reconnaissable entre tous, mais offre en outre une vision sensiblement améliorée de la route, comparé aux systèmes précédents.
Le profil du concept-car Shooting Break se caractérise par les vitres basses sans encadrement, dont le style inspiré des coupés est encore souligné par une baguette en aluminium brossé à la base des vitres. Le positionnement des rétroviseurs extérieurs sur la ceinture de caisse a permis de renforcer la ligne latérale et d’améliorer la visibilité panoramique au niveau des montants de pare-brise. Les vitres latérales se posent sur une ceinture de caisse élevée qui plonge vers l’arrière, proposant ainsi une nouvelle interprétation de la classique « ligne plongeante » des mythiques coupés Mercedes. Autre élément enthousiasmant, le profil musclé et marqué qui renforce la ligne latérale. Cette interaction fait ressembler le Shooting Break à un sprinter dans les starting-blocks, prêt à un départ explosif. Le toit se prolonge jusqu’à l’arrière et plonge à la manière typique des coupés. Autre caractéristique particulière, les poignées de porte encastrées qui ressortent au contact de la main au moyen de capteurs.
La vue de côté est arrondie par de larges feux LED arrière galbés qui font liaison avec l’arrière plongeant du break et son hayon articulé. La forme est accentuée par une large ligne d’épaulement nettement visible depuis l’arrière et soutenant un encadrement abaissé. Le système d’échappement à pot double, doté de deux enjoliveurs d’échappement polis, est intégré à l’élégant pare-chocs arrière à protection incurvée.
L’originale peinture « magno gris allanite » contribue également à l’aspect très particulier du concept-car Shooting Break. Son aspect satiné donne au véhicule des reflets mystérieux et révèle encore davantage les lignes parfaites du coupé.
L’allure sportive du Shooting Break est complétée par des jantes de 20 pouces argent sterling à cinq branches, laissant entrevoir les généreux disques de frein. Les roues avant sont équipées de pneus 255/30 ZR 20, tandis que l’arrière de ce véhicule d’exception repose sur des pneus 285/25 ZR 20.
Habitacle : la conception rend hommage à la qualité ; les matériaux sont choisis avec soin pour une perfection sur mesure
Un large toit ouvrant panoramique permet d’apercevoir l’habitacle de haute qualité, parfaitement réalisé, du concept-car Shooting Break où les matériaux naturels, tels que le bois et le cuir, sont omniprésents. Le bois est utilisé pour les garnissages intérieurs comme les poignées de porte, le tableau de bord et la console centrale, et encore plus sur le plancher du compartiment à bagages. Lors du choix du bois, les concepteurs de l’habitacle ont opté pour un bois de chêne en raison de sa texture soyeuse inhabituelle. Le plancher en bois du compartiment à bagages possède des bandes de protection intégrées en aluminium rappelant l’univers nautique.
Les quatre sacoches présentes sur les côtés de la soute sont utiles pour ranger de petits outils. Elles ont une finition cuir, un matériau largement utilisé dans le concept-car Shooting Break puisque près de dix mètres carrés ont été nécessaires à la réalisation de l’habitacle. Les zones claires de cuir nappa couleur porcelaine contrastent magnifiquement avec les finitions brun foncé naturel du cuir aniline et les finitions en cuir argent perforé des coussins de siège et des panneaux de porte. Les doubles surpiqûres et les passepoils judicieusement coordonnés traduisent la perfection du « cousu main » et le sens du détail ; c’est également le cas des piqûres doubles du tableau de bord, des bas de portière et des accoudoirs, le tout mettant remarquablement en valeur les contours des éléments.
La perfection et l’attention aux détails concernent également les éléments de sellerie. Si l’extérieur présente une finition lustrée très brillante, les finitions intérieures sont mates. Sept processus manuels au total sont nécessaires, du meulage au polissage, pour transformer les composants qui sont entièrement meulés à partir d’aluminium afin d’obtenir leur forme décorative finale. La finition mate de l’habillage intérieur a également servi d’inspiration pour le cuir argent des sièges, des panneaux de porte et des sacoches du compartiment à bagages. L’épaisse moquette aux finitions porcelaine est un matériau de luxe que l’on retrouve sur les limousines Maybach. La baguette de toit claire en bois de noyer soyeux complète l’impression d’élégance et de confort de l’habitacle.
Le concept-car Shooting Break est sans conteste un véhicule quatre places. Les quatre sièges en cuir, de forme identique, rappellent subtilement les sportives en raison de leurs appuie-tête intégrés. Les ouvertures dans la partie supérieure des dossiers permettent de voir à travers les sièges. Une imposante console centrale en bois sur le tunnel de transmission offre une séparation visuelle entre le conducteur et le passager avant tout en proposant aux occupants deux grands accoudoirs en cuir. Elle dispose également de deux porte-gobelet, ainsi que de commandes pour la climatisation à l’arrière. La console centrale se termine à l’arrière par un élément de marqueterie : une inscription Mercedes dans un lettrage rappelant le style des années 1920. L’étonnante écriture cursive se répète également sur les bas de portière à l’avant.
Avec un pare-brise intégré à la partie supérieure du tableau de bord, l’habitacle a un effet « panoramique ». Le brio et l’élégance de l’extérieur s’expriment, notamment, dans les ondulations dynamiques des aérateurs de la planche de bord. Une horloge analogique prend place au centre. Le tableau de bord comprend trois « puits » accueillant les compteurs et un écran couleur pour l’ordinateur de bord.
Les phares : toutes les fonctions bénéficient de la technologie LED
Le concept-car Shooting Break est équipé de phares LED intégraux dynamiques qui combinent la superbe impression de lumière du jour de la technologie LED et les performances, les fonctions et les économies d’énergie de la génération actuelles de phares bi-xénon. Le nouveau système d’éclairage, dont la production en série devrait être lancée cette année, est équipé de l’Intelligent Light System qui a déjà été testé sur les modèles Mercedes équipés des phares au bi-xénon. Ses cinq fonctions d’éclairage – mode routes secondaires, autoroute, antibrouillard optimisé, éclairage actif et éclairage adaptatif – ont été spécialement conçues pour ces conditions de conduite ou de météorologie particulières.
Les spécialistes des phares chez Mercedes-Benz sont également parvenus, pour la première fois, à associer la technologie LED à l’innovant Assistant de feux de route, instaurant un niveau de sécurité jamais vu en conduite de nuit.
Le moteur : des performances améliorées, un rendement accru
Le concept-car Shooting Break est équipé du moteur qui annonce la future nouvelle génération de moteurs en V de Mercedes-Benz. Les caractéristiques particulières du moteur à injection directe à jet dirigé comprennent la toute dernière génération d’injecteurs piézoélectriques qui permettent des injections multiples. Un meilleur fonctionnement avec un mélange pauvre est possible par un contrôle de la charge en fonction des informations de pression. Le fonctionnement des auxiliaires mécaniques a également été optimisée, et le nouveau V6 dispose de la fonction start/stop. Le six cylindres en V formant un angle de 60 ° offre une cylindrée de 3,5 litres et développe 225 kW (306 ch), pour un couple maximal de 370 Nm.
Tout est dans le nom : l’éthymologie du nom « Shooting Break »
Break (casser), ou son homonyme Brake (freiner), était autrefois le nom donné aux attelages utilisés pour dresser (« break ») les chevaux sauvages, mais aussi pour freiner (« brake ») leur envie de bouger afin de pouvoir les utiliser comme chevaux de labeur. Du fait que les chariots pouvaient facilement être endommagés lors de ce processus, leurs propriétaires avaient tendance à ne pas utiliser ceux dont ils pouvaient avoir un besoin urgent à d’autres fins. Lorsque cela était nécessaire, on ajoutait souvent aux « brakes » des éléments divers qui n’étaient en fait utilisés que pour transporter tout ce qui pouvait être utile pour la chasse, par exemple. Ce type de véhicule utilisé pour aller à la chasse était appelé un « shooting brake » ou « shooting break », un break de chasse. Dans les années 1960 et 1970, les « shooting breaks » étaient des véhicules « crossover » uniques combinant le luxe d’un coupé à l’espace de chargement d’un break, très en vogue en Grande-Bretagne.