Mondial de l’automobile de Paris 2020 : déjà annulé !

L’automobile va décidément fortement subir la crise du Covid-19. Après l’annulation du salon de Genève, les fermetures d’usine et un marché qui plonge faute de concessions ouvertes, l’avenir ne semble pas rose sur la fin de l’année 2020. Les organisateurs du Mondial de Paris 2020 ont déjà décidé de jeté l’éponge ! Une décision prématurée ?

Les raisons sanitaires mais aussi financières ont sans doute conduit les constructeurs à annuler leur participation. Financièrement cette année 2020 sera un choc pour le monde de l’automobile, et on peut imaginer que les fonds nécessaires pour participer à un salon de l’auto peuvent être mieux utilisés ailleurs. Un salon nécessite aussi de présenter des nouveautés, et les fameux concept cars dont le développement est actuellement complètement interrompu.

A l’arrêt actuellement, le marché automobile ne reprendra certainement pas sur les chapeaux de roues en raison de la crise financière qui débute tout juste. Les constructeurs vont également devoir reporter le lancement de nombreux modèles, avec un retard pris à la fois sur le développement et la mise en production.

Il n’empêche que l’annulation du Mondial de l’auto 2020 ne peut que nous laisser un goût amer. De nombreux modèles allaient être présentés en première mondiale, et l’effet ne sera pas le même avec des présentations en petit comité. Si les salons disparaissent, une partie de l’intérêt du public pour l’automobile risque aussi de diminuer. Si l’automobile ne fait plus rêver, à quoi bon souscrire un crédit pour s’en acheter une neuve ? Espérons que l’automobile ne sombre pas dans la morosité pour l’après covid-19. Se résigner à annuler le Mondial plus de 6 mois avant, c’est déjà en partie emprunter cette voie.

One thought on “Mondial de l’automobile de Paris 2020 : déjà annulé !

  1. Le covid19 n’est qu’une excuse. Les marques ne désirent plus se présenter à ce salon parisien coûteux aux retombées économiques médiocres. Beaucoup de visiteurs, certes mais principalement des badauds non futurs clients. Ce n’est pas avec des badauds rêvant à des voitures qu’ils n’achèteront pas que l’on engrange des bénéfices.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *