Nouvelle Golf

Nouvelle Golf

A défaut de pouvoir vous présenter un essai détaillé traditionnel de la nouvelle Golf, je vous propose un tour d’horizon des essais réalisés par nos confrères avec cette revue de presse.
Rappellons que la nouvelle Golf est cette fois-ci une toute nouvelle génération, avec une plate-forme inédite et modulaire appelée MQB qu’on retrouve logiquement sur la nouvelle Audi A3 et la nouvelle Seat Leon.

Un style qui évolue…doucement !

Esthétiquement, la nouvelle Golf fait l’unanimité : les designers n’ont pas tenté de révolutionner le best seller de la marque. Nicolas Meunier de Challenges compare l’évolution de la Golf à celle de l’iPhone. Les journalistes du site belge Vroom.be font référence à la conférence de presse : “Le staff ne tarit pas d’éloges sur le travail des designers et s’extasie avec un enthousiasme désarmant sur le tracé de la trappe à essence”.

Turbo est plus gentil avec Volkswagen en qualifiant la Golf de coup de crayon les plus homogènes  du segment…avec l’Opel Astra !

Un habitacle soigné

Au Mondial de Paris, de nombreux confrères comparaient la qualité de la nouvelle Golf avec celle d’une Audi A3. Si Challenges apprécie le souci du détail, Autonews se permet de souligner que ”le recours massif aux placages noir laqué façon Ford , où les traces de doigt et la poussière ne demandent qu’à s’accumuler, ne sera peut-être pas du goût de tous.” Niels de Geyer admet en revanche que la Golf reste un des ténors de la catégorie pour l’habitabilité arrière et le volume du coffre ( 380 litres ).

Vroom a non seulement qualifié son ressenti de premium pour la finition, mais reste également admiratif sur le confort des sièges qui soulagent même les passagers souffrant d’un sérieux mal de dos.

Presque un carton plein pour l’habitacle de la nouvelle Golf donc !

A conduire : les versions hautes ne déméritent pas
La plateforme MQB a permis à Volkswagen de faire des économies d’échelle, et de monter différents trains arrière suivant la motorisation. Les versions TDI 150 et TSI 140 disponibles lors des essais internationaux en Sardaigne étaient dotées d’un train multibras, ce qui ne sera pas le cas des Golf TDI 105 coeur de gamme qui feront carton plein chez nous.

La Golf TSI 140 montée en pneumatiques 17 pouces avec amortissement piloté DCC ( en option sur la finition Carat ) a enchanté Julien Marcos de Turbo.fr, qui parle de maestria et de la sensation de conduire une routière de standing !

Vroom a moins bien noté la direction, dont le rendu est trop “artificiel”, en combinaison avec l’action du système de sécurité Lane Assist. Le mode Sport est apparemment plus réussi.

Côté consommation, Autonews a réalisé avec unsane Golf TDI 150 ch une moyenne de 5,5 L s faire preuve d’éco-conduite, et 4,9 L en étant plus citoyen. La Golf 1.4 TSI 140 de Turbo.fr a avalé entre 6 et 7 litres durant l’essai.

Conclusion

Bien finie, habitable, agréable à conduire, plus sobre, la nouvelle Golf marque de nombreux points. La nouvelle Volkswagen Golf semble donc passer les essais presse avec brio, malgré un style timide et des prestations haut de gamme réservées aux versions les plus chères.
Nouvelle Golf
Nouvelle Golf
Nouvelle Golf
Nouvelle Golf


Mots clés pour ce billet :