Le marché automobile français en panne

Usine Dacia en Roumanie

Usine Dacia en Roumanie

Le mois d’octobre n’aura pas été positif pour l’automobile en France avec un recul de 7,8 %. Sur les 10 premiers mois de l’année, les ventes sont en baisse de 13,3% en données brutes, d’après le CCFA ( Comité des constructeurs français d’automobiles ).
Alors qu’ils ont lancé plusieurs nouveautés majeures comme la 208 et la Clio, les constructeurs français ne sont pas à la fête avec -4,9% pour Citroën, -5,1% pour Peugeot, et -27,2% pour Renault ! Le lancement de la nouvelle Clio devrait faire remonter Renault sur les deux derniers mois de l’année.
Sur les 10 mois de cette année 2012, PSA a vendu 488.602 véhicules de moins qu’en 2011, et le groupe Renault 362.356 véhicules de moins.
Avec la prime relevée à la hausse sur les modèles hybrides, le Peugeot 3008 Hybrid4 est devenu cette année le véhicule hybride le plus vendu en France. Cette version représente un quart des ventes du SUV Peugeot ! Sur la gamme 508, 34% des ventes sont réalisées par les RXH et Hybrid4.
Néanmoins le recul des marques étrangères reste plus limité que celui des marques françaises. Malgré la crise, les français ne pratiquent pas d’achat protectionniste et achètent plus de voitures étrangères qu’auparavant. Hyundai progresse ainsi de 37,4 % , Kia de 21,7 %, et Mercedes de 7,8%.
Carlos GHOSN, Président-Directeur Général du groupe Renault tiendra une conférence de presse lundi prochain, au sujet de la stratégie produit du groupe. Faut-il y voir l’annonce de plans sociaux ?
Dès le lendemain, mardi 6 novembre, les partenaires sociaux sont invités à participer à un “cycle de négociations (…) qui auront pour objectif d’identifier et de mettre en place les conditions et moyens permettant d’assurer une base industrielle, R&D et tertiaire solide et durable en France.”
L’industrie automobile française est plus que jamais fagilisée.

4 réflexions au sujet de « Le marché automobile français en panne »


  1. Un article de plus sur la baisse des ventes des marques française, mais toujours pas d’article qui s’intéresse aux causes. L’accueil des concessions? les relations client? la prise en charge des pannes anormales? les garanties?
    Jamais un article n’en parlera. Le protectionnisme ça oui, c’est du nationalisme de bisounours, on peut en parler…


  2. Les marques françaises représentent encore une part importante du volume des ventes auto en France, mais la concurrence est de plus en plus acharnée. Il est logique pour ma part que devant un choix d’une trentaine de modèles, voire plus, le consommateur ait plus de chances qu’auparavant de partir vers une marque étrangère. Le nombre de modèles proposés ne cesse d’augmenter, et les marques coréennes par exemple ont aujourd’hui un très bon niveau de prestations avec des coûts de fabrication plus réduits car les usines sont essentiellement basées en Europe de l’Est. C’est le cas d’une Kia Cee’d par exemple, face à une Citroën C4 assemblée en Alsace…
    Se poser la question d’acheter du made in France n’est pas forcément une lubie, surtout en période de crise. A chacun de faire son choix…
    Personnellement je roule en voiture française, et je suis très satisfait de l’accueil en atelier, ainsi que de la relation client avec mon vendeur.

    Bon week-end
    Sébastien Rabatel


  3. Zut j’ai oublié de mentionner que les marques françaises battent des records de marges sur les ventes de pièces détachées, et qu’ils raccourcissent les intervalles d’entretien sous le prétexte fallacieux qu’ils ont besoin d’améliorer leurs liens avec les clients en les voyant plus souvent. (il parait qu’une simple vidange sur un véhicule doté de cette arnaque de FAP coûte plus de 200€).

    M. Rabatel, dire fièrement que votre cas personnel est satisfaisant ne prouve rien. J’attend toujours cette enquête nationale qui pourrait prouver que ce n’est pas la faute de Varin, du technocentre ou des usines délocalisées s’ils ne vendent pas de voitures, mais celle du maillon faible de toute cette histoire: le concessionaire. Et croyez-moi que j’ai des exemples qui ne se limitent pas qu’à mon cas personnel.

    Et par pitié, arrêtez de mélanger coût de fabrication en fonction de l’emplacement géographique de l’usine, et coût de surcapacité qui fait beaucoup plus d’effets négatifs. Toyota produit en France et ne s’en plaint pas.


  4. Concession CITROEN NIMES route de Montpellier, excellent accueil, personnel chaleureux et sympa, arrangeant pour prendre les rendez vous, prêt véhicule pendant l’entretien. Et quand il y a eu un défaut de fabrication sur mon Berlingo HDI92 XTR, qui ne pouvait pas être réparé, on me l’a échangé à neuf et sans coût supplémentaire. Ce n’est pas VW qui ferait ça…

Les commentaires sont fermés.