Subaru France dans une mauvaise passe

Subaru XV

Subaru XV

Subaru France est dans une mauvaise passe : la marque japonaise va licencier 30% de son personnel au siège de Subaru France en région parisienne. Parmi les effectifs supprimés, le service presse et communication de la marque ! Cela signifie qu’il n’y aura plus d’essais presse des nouveautés Subaru, et une communication en baisse…

Faut-il imaginer que la marque japonaise décide dans quelque temps de plier bagage ? Ailleurs dans le monde, Subaru ne se porte pas si mal : la marque est en croissance continue depuis 4 ans aux Etats-Unis, avec un objectif de 320.000 unités pour 2013.

Le plan produit Subaru est plutôt dynamique comparé à d’autres marques, mais les modèles Subaru ne correspondent pas aux attentes des automobilistes français. Les modèles sportifs qui ont fait la réputation de Subaru en France souffrent évidemment depuis quelques années de l’application de malus écologique qui deviennent aujourd’hui fortement dissuasifs.

Le coupé Subaru BRZ lancé l’année passée par exemple, était concerné en 2012 par un malus écologique de 1300 euros. Depuis le début de l’année, le montant est passé à 2600 euros ! Avec 243 g de rejets de CO2, une Subaru Impreza STI est condamnée par un malus de 6000 euros.

Subaru avait pourtant lancé un moteur Boxer diesel de 150 ch sur son Impreza, mais ce n’est pas forcément ce qu’on attend d’une Subaru.

Actuellement Subaru compte 75 concessionnaires sur l’ensemble de la France.