Opel Insignia 2.0 CDTI 2013

Opel Insignia 2.0 CDTI 2013

A l’occasion de son restyling, l’Opel Insignia 2.0 CDTI passe sous la barre des 100 g avec une consommation mixte de 3,7 L/100 km. Elle devient ainsi la berline de la catégorie D la plus sobre du segment ! Encore plus étonnant, elle y parvient avec un bloc moteur d’une cylindrée de 2.0 L. Comme quoi le downsizing n’est pas toujours la seule voie pour pavenir à des records de sobriété…

Encore plus fort : ce n’est pas seulement la version la moins puissante de 120 ch qui est concernée par cette homologation, mais également la déclinaison de 140 ch. La version break de l’Insignia, le Sports Tourer, est homologué pour sa part à 104 g. L’Insignia phase 1 CDTI 130 consommait 14% de plus en émettant 13 % de plus.

Des deux moteurs CDTI 120 et 140 sont coupleux avec 320 Nm et 370 Nm.

Parmi les points forts de cette Opel Insignia restylée 5 portes, un excellent coefficient de traînée inférieur à 0,25.

Des déclinaisons plus puissantes en zone neutre pour l’Opel Insignia 2.0 CDTI

L’Opel Insignia 2.0 CDTI de 163 ch consomme moins d’un litre de plus avec 4,3L/100 km et des rejets de CO2 de 114 g en berline. Cette version est aussi disponible en version intégrale.

Le sommet de la gamme est représenté par le gros 2.0 CDTI BiTurbo déjà disponible sur l’Insignia non restylée. Ce moteur se caractérise par une puissance de 195 ch et un couple de 400 Nm. L’Insignia BiTurbo accélère de 0 à 100 km/h en 8,7 secondes et atteint 230 km/h en vitesse de pointe.

Les moteurs essence ne sont pas à la peine en termes de rendement avec le nouveau 1.6 SIDI turbo de 170 ch déjà vu sous le capot du Cascada, avec une consommation mixte de 5,9 L et une consommation de 139 g.

En entrée de gamme, le 1.4 turbo essence de 140 ch est conforme aux normes Euro 6 et ne consomme que 5,2 L, pour des émissions situées à 123 g. Pas mal pour une routière de ce gabarit !

Opel Insignia 2013

Opel Insignia 2013

 


Mots clés pour ce billet :